Face à la situation de crise sanitaire, nous tenons à vous informer que Sicavonline reste joignable pour répondre au mieux à vos demandes.
Vous pouvez nous contacter à l’adresse mail suivante : gestion.privee@sicavonline.fr ou par téléphone au 01.73.60.03.45.
  1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. Paris : une hausse des prix immobiliers de façade

Paris : une hausse des prix immobiliers de façade

18/03/2014 - 11:23 - Sicavonline (mis à jour le : 03/04/2014 - 16:50)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Paris : une hausse des prix immobiliers de façade

Comment interpréter l'évolution des prix immobiliers en ce début d'année 2014 ? Comme en 2013 les premiers mois de l'année sont légèrement haussiers mais selon les prévisions de MeilleursAgents.com les baisses des prix immobiliers se concentreront sur le deuxième semestre avec à l'arrivée un recul des prix immobiliers d'environ -3 à -5% sur l'ensemble de l'année.

L'indicateur avancé de l'évolution des pris immobiliers franciliens montre une légère augmentation des prix dans la capitale française à l'instar de l'année précédente. A Paris, les prix ont augmenté de 0,4% en février après avoir progressé de 0,3% en janvier. Alors que l'immobilier de prestige est à l'arrêt avec des stocks qui ne cessent de grossir sans trouver preneur, les autres biens bénéficient de l'intérêt des familles pour les grandes surfaces (3 pièces et plus). Celles-ci voient leurs prix augmenter en moyenne de 1% en février, et les petites surfaces (1 et 2 pièces) augmentent de 0,2%.

Sébastien de Lafond, président et cofondateur de MeilleursAgents.com soutient que « ces hausses de prix sont trompeuses. Elles témoignent d'une part de la saisonnalité du marché et d'autre part de l'effet qualité (seuls les biens de qualité se vendent, à des prix qui résistent à la pression des acheteurs). L'indice constate la réalité des prix de vente et ne prend pas en compte les «non-ventes » des produits délaissés et donc les baisses de prix potentielles. »

En banlieue, les Hauts-de-Seine suivent dans une moindre mesure la tendance parisienne avec une hausse de 0,1%. La Seine-et-Marne (-0,2%) et la Seine-Saint-Denis (0%) sont en revanche plus orientées à la baisse et se rapprochent ainsi des tendances constatées dans certaines grandes villes de province.

Un marché favorable aux acheteurs mais sans effet baissier sur les prix

D'après l'Indicateur de Tension Immobilière (ITI) dévoilé par MeilleursAgents.com en janvier dernier et qui mesure le rapport de force entre la demande et l'offre, à Paris, on compte aujourd'hui 1,1 acheteur pour 1 vendeur. Partout ailleurs en Île-de-France, il y a moins d'un acheteur pour un vendeur (92 : 0,9 ; 93 : 0,5 ; 94 : 0,7 ; Grande couronne : 0,5 acheteur pour un vendeur).

Pourquoi dans ces conditions les prix ne reculent pas ? Pour MeilleursAgents.com l'explication est simple : « les rares acheteurs solvables privilégient la qualité au prix ».

Cette recherche de la qualité à tout prix est facilitée par la faiblesse des taux d'intérêts d'emprunt. « Alors que les taux d'intérêt restent stables à un niveau très bas, les conditions d'attribution de crédit réservent les emprunts immobiliers aux ménages les plus aisés et dans les conditions professionnelles les plus stables... c'est-à-dire un nombre très limité de foyers qui préfèrent privilégier la qualité des biens aux «affaires » en matière de prix. » avance MeilleursAgents.com.

Des vendeurs encore trop gourmands

Dans le même temps, les vendeurs des biens les moins attractifs restent proches des prix élevés de 2011 et ne parviennent pas à vendre. « La réalité des prix pour les biens courants et de moindre qualité est toute autre et les vendeurs devront consentir d'importantes remises (-10 à -15%) pour débloquer leurs ventes dans les prochains mois. » prévient Sébastien de Lafond qui estime toutefois qu'il est difficile de prévoir une évolution à court terme.

Prix immobiliers : 2014, un copié-collé de 2013

Sans changement macro-économique majeur ni évolution sensible de la courbe du chômage, MeilleursAgents.com maintient toujours le même scénario affirmant que 2014 sera un copié-collé de 2013. La hausse saisonnière devrait durer encore jusqu'à la fin du printemps, mais au final, les prix baisseront de -3% à -5% sur l'année.

Baisse du chômage, la clef du déblocage du marché immobilier

« Seule une évolution nettement positive du marché de l'emploi permettrait de débloquer la situation en encourageant les banques à distribuer plus de crédits. Les récentes statistiques du chômage doivent confirmer leur tendance pour que cet effet soit vraiment ressenti dans les prochains mois. » certifie Sébastien de Lafond.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 853 euro, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.


A lire autour du sujet "Paris : une hausse des prix immobiliers de façade " :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 853 euro, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.