1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Le Bloc-Notes d'AFIM du 18/04/2014

Le Bloc-Notes d'AFIM du 18/04/2014

18/04/2014 - 10:36 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Le Bloc-Notes d'AFIM du 18/04/2014

Chaque semaine Emmanuel Faik revient sur les points marquants de l'actu financière selon AFIM.

1. L'information est restée ignorée des grands médias français mais a fait la une du Financial Times : le Parlement Européen a voté à une large majorité le Mécanisme de Résolution Unique, qui avec le Superviseur Unique, est le second pilier de l'Union Bancaire. Le journal britannique évoque même la plus grande avancée de l'Union Européenne depuis le traité de Maastricht il y a plus de 20 ans. En cas de faillite, les créanciers des établissements financiers (dans l'ordre : actionnaires, détenteurs d'obligations subordonnées, détenteurs d'obligations senior, comptes supérieurs 100 000 euros) seront appelés à couvrir les pertes réalisées. Un fardeau de moins pour le contribuable.

2. La perspective d'un quantitative easing de la BCE s'est renforcée après l'unanimité du Conseil des Gouverneurs sur le recours aux instruments non-conventionnels en cas de risque déflationniste et les déclarations de plusieurs de ses membres, notamment Jens Weidmann (Bundesbank). Benoît Coeuré, membre de l'Executive Board et en charge des opérations de marchés, a déclaré à Washington que "les achats d'actifs sont un instrument que nous sommes prêts à utiliser" *. Pour autant, nous considérons que les taux obligataires en zone euro resteront plus influencés par la direction des Treasuries américains et sommes vendeurs du Bobl (5 ans allemand) et du Bund (10 ans allemand).

3. Du côté des actions, nos modèles de valorisation indiquent que le portage sur les actions américaines (S&P 500) est nettement supérieur à celui observé sur les titres européens (Eurostoxx 50) : avec 7.4% contre 6.5%, le différentiel de rémunération est de 90 bps. On retrouve un écart équivalent sur les titres souverains à 10 ans (110 points de base entre le T-Note et le Bund). Nous privilégions donc toujours la bourse américaine pour notre exposition sur les actions.

4. A très court terme, nous craignons la poursuite du décrochage du Nasdaq. Contrairement aux chocs ayant affecté les indices actions ces derniers mois, ce risque est purement financier et non géopolitique (Ukraine début mars ou Syrie en septembre 2013). Aussi, il n'est pas du ressort des Banques Centrales de le traiter. Lors des récentes tensions sur les marchés émergents, les autorités monétaires indiennes, turques ou russes avaient fait preuve d'audace et stoppé la chute de leur devises. S'il apparaît moins dangereux pour la conjoncture économique, le krach des valeurs technologiques pourrait générer de la volatilité, notamment sur le marché du crédit où les gérants sont très investis.

* Discours titré "Asset purchases as an instrument of monetary policy", le 13 avril 2014.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit


A lire autour du sujet "Le Bloc-Notes d'AFIM du 18/04/2014" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit