1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Bourse : les marchés suspendus à la décision la BCE...

Bourse : les marchés suspendus à la décision la BCE...

03/06/2014 - 10:17 - Sicavonline - Arnaud Riverain, Associé GreenSome Finance



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Bourse : les marchés suspendus à la décision la BCE...

Attendant la prochaine déclaration de la banque centrale européenne (BCE), prévue le 5 juin prochain, les marchés sont léthargiques, constate Arnaud Riverain, associé chez GreenSome Finance. Les événements vont donc essentiellement dépendre de la décision de la BCE mais l'expert s'attend déjà à un petit retour de bâton.

Le mois d'avril avait été « très tranquille » sous l'effet des vacances, le mois de mai aura été rythmé par les multiples ponts. Le marché semble en stand-by depuis les propos du président de la BCE début mai qui déclarait être « à l'aise » pour agir en juin. Aussi, les opérateurs semblent jouer une baisse des taux pour faire face au risque de déflation ainsi qu'à une reprise toujours molle de l'économie européenne. Pour preuve, le marché obligataire (taux de la dette publique en zone euro) et les marchés actions sont revenus sur les niveaux de fin août 2008. Néanmoins les capitaux continuent de revenir sur le marché parisien ce qui démontre une certaine confiance.

Les indices Small Caps consolident leur avance par rapport au CAC40 sous l'effet certainement du PEA-PME mais également car les valeurs les composant sont moins exposés aux pays dits « émergents », qui affichent une certaine incertitude en termes de croissance. Par ailleurs, la parité euro / dollar n'est pas favorable aux grandes exportatrices.



Valorisation
Pas de changement majeur par rapport à avril. Le marché reste « cher » pour 2014 ce qui est certainement la résultante de la poursuite d'une réallocation des actifs sur le marché européen. Par ailleurs, nous commençons à voir apparaître des opérations majeures de fusions et acquisitions, ce qui stimule le marché.



Consensus
Le consensus a peu évolué en mai hormis pour Alternext, marché sur lequel la plupart des sociétés ont enfin publié leurs résultats annuels. La forte baisse des prévisions sur ce segment est à prendre avec du recul car le suivi de la cote est étroit. Il y a donc une forte volatilité mais on constate un véritablement décrochement par rapport aux autres indices. Il sera intéressant de voir si cela se confirme en juin. Peut-être est-ce lié à l'arrivée d'une petite dizaine de biotechs/medtechs qui affichent structurellement des résultats déficitaires.



Conclusion
Un mois de mai sans relief mais des capitaux qui continuent de revenir. Les Small consolident leur avance en termes de performances. L'effet PEA-PME a certainement joué, toutefois il devrait doucement se tarir. Restera alors aux valeurs le soin de délivrer sachant que l'on demeure sur des anticipations d'évolution des résultats élevées. Il est fort probable que nous assistions prochainement à quelques prises de bénéfices sur ce segment après la publication des semestriels. Toutefois, les écarts de valorisation entre Large Caps et Small, qui sont en faveur de ces dernières, pourraient permettre aux Small de poursuivre à court terme leur parcours car elles demeurent moins chères. A cela va s'ajouter le retour des introductions, après une petite pause en mai, donc le focus Smalls demeurera. Pour conclure, le mois de juin va beaucoup dépendre de la décision de la BCE, prise le 5, même si le marché semble déjà avoir sa réponse. Attention donc à un petit retour de bâton, ce qui pourrait être salutaire pour retrouver de belles opportunités.

Arnaud Riverain
Associé
GreenSome Finance

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit


A lire autour du sujet "Bourse : les marchés suspendus à la décision la BCE..." :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit