1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. TLTRO : le pari audacieux de Super Mario

TLTRO : le pari audacieux de Super Mario

11/06/2014 - 14:57 - Sicavonline - Christopher Dembik, Analyste chez Saxo Banque (mis à jour le : 08/08/2014 - 16:38)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




TLTRO : le pari audacieux de Super Mario

Christopher Dembik, Analyste chez Saxo Banque estime que les chances de réussite des opérations de refinancement à très long terme ciblées (TLTRO) lancées par la BCE sont finalement très minces.

- Les TLTRO devraient profiter principalement aux banques espagnoles et italiennes
- Le risque de réputation devrait limiter le recours aux mécanismes par les grandes banques européennes
- L'aversion au risque, le processus de deleveraging et la perspective de tests de résistance font peser de sérieux doutes sur le succès des TLTRO


Après l'enthousiasme initial viennent les questionnements. Il fallait s'attendre également à cela après le vaste programme de soutien à l'économie présenté par Mario Draghi le 5 juin dernier qui repose, notamment, sur des opérations de refinancement à très long terme ciblées (TLTRO) pour un montant de 400 milliards d'euros.

Ces TLTRO ont pour objectif de limiter au maximum les écueils des deux précédentes LTRO lancées par la BCE qui ont, certes, permis un rétablissement du marché de la dette souveraine européenne, mais n'ont pas eu d'effet significatif sur l'économie réelle.

Comme lors des opérations précédentes, plus de la moitié du montant total des TLTRO devrait être accaparé par les banques des pays périphériques. Italie et Espagne en tête.

Les principales banques européennes, classées Tier 1, devraient peu avoir recours au mécanisme de la BCE, par crainte d'être perçues comme fragiles et dépendantes par les investisseurs et de subir une surveillance renforcée du régulateur du fait de la taille de leur bilan. Elles ont été d'ailleurs nombreuses à rembourser en avance tout ou une partie des montants empruntés dans le cadre des LTRO juste avant les tests de résistance bancaire cette année.

En revanche, à moyen terme, les banques classées Tier 2 et Tier 3, qui sont les plus nombreuses, seront certainement les plus promptes à utiliser les TLTRO afin de bénéficier d'un accès aisé à la liquidité.

La consolidation en cours du bilan des banques européennes, avant les tests de résistance, pourrait toutefois limiter le succès des TLTRO. Le secteur bancaire européen est dans un processus long de deleveraging et n'est donc pas incité à prêter à l'économie réelle, surtout dans les zones où le risque déflationniste est présent.

On pourrait reprocher à Mario Draghi d'utiliser un mécanisme de soutien adapté pour une crise de liquidité mais pas pour un scénario déflationniste. C'est certain, mais il n'avait guère d'autres outils immédiatement à disposition dans sa boîte à outil pour rassurer les marchés. Un QE massif, en l'état actuel, était impossible à mettre en œuvre.

Christopher Dembik, Analyste chez Saxo Banque

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit


A lire autour du sujet "TLTRO : le pari audacieux de Super Mario " :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit