1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. Vent debout contre la loi Alur

Vent debout contre la loi Alur

24/06/2014 - 12:22 - Sicavonline (mis à jour le : 08/08/2014 - 16:30)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Vent debout contre la loi Alur

La loi Alur ne fait pas l'unanimité. Les professionnels de l'immobilier sont vent debout contre l'un des articles de cette loi qui prévoit de plafonner les honoraires de location. Elix Rizkallah, Président de Laforêt, demande au gouvernement de ne pas publier le décret ratifiant l'entrée en vigueur de cette mesure.

Interpellé par les derniers échanges au sein du gouvernement, notamment entre le Premier ministre et l'actuelle ministre du Logement Sylvia Pinel, concernant la loi ALUR (en vigueur depuis le 27 mars dernier), le Réseau d'agences immobilières Laforêt prend à nouveau position, dénonçant « un mépris de l'ancienne ministre du Logement Cécile Duflot, pour toute une profession, en étant à l'origine d'une loi dont les incidences néfastes sont prévisibles et certaines déjà connues de tous. »

Dans un courrier adressé au Premier ministre, Elix Rizkallah, Président de Laforêt, sollicite une intervention de Manuel Valls demandant un abandon du décret concernant le plafonnement des honoraires de location.

« Si certaines mesures répondent à des objectifs de professionnalisation du métier d'agent immobilier, et doivent donc être soutenues, le plafonnement des honoraires pour l'activité de location revient tout simplement à nier la valeur ajoutée de notre profession, à affaiblir un grand nombre d'agences et à détruire des emplois. » s'indigne Elix Rizkallah, Président du Réseau Laforêt.

« Tout comme l'encadrement des loyers ou la Garantie Universelle de Loyers, le plafonnement des honoraires de location met en péril le fonctionnement des agences immobilières dans leur majorité, déjà affaiblies dans un contexte économique difficile. Par ailleurs, le recours à un agent immobilier restant facultatif, il n'y a aucune raison pour que les honoraires ne soient plus déterminés librement par le jeu de la concurrence. » ajoute Elix Rizkallah.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.


A lire autour du sujet "Vent debout contre la loi Alur" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.