1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Le Bloc-Notes d'AFIM du 11/07/2014

Le Bloc-Notes d'AFIM du 11/07/2014

11/07/2014 - 11:19 - Sicavonline - Emmanuel Faik, Avenir Finance Investment Managers



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Le Bloc-Notes d'AFIM du 11/07/2014

Chaque semaine Emmanuel Faik revient sur les points marquants de l'actu financière selon AFIM.

Les actions européennes sont en nette difficulté cette semaine. Certes, les investisseurs doivent appréhender quelques profit warnings, des indices PMI manufacturiers légèrement décevants et aujourd'hui le défaut d'une filiale de la banque portugaise Banco Espirito Santo. Pour autant, la correction sur certaines valeurs paraît excessive : la Société Générale perd ainsi plus de 16% depuis le 6 juin, lors de l'annonce par la BCE de plusieurs mesures d'assouplissement monétaire. Nos stratégies de portage souffrent, mais en l'absence d'éléments fondamentaux, nous maintenons nos perspectives positives sur les actions européennes.

Sur les titres obligataires, ce regain d'aversion pour le risque semble offrir de bons points d'entrée sur les maturités longues. A 10 ans, les taux allemands cotent 1,18%, niveau seulement atteint en 2012 puis au premier trimestre 2013. Relativement au taux américains, l'écart de 130 points de base paraît aussi élevé : il indique que les investisseurs n'anticipent pas d'impact d'un resserrement monétaire de la Fed sur le Vieux Continent. L'épisode de mai/ juin 2013 indique pourtant le contraire. Avec un spread de 43 bps contre l'Allemagne, les OAT françaises peuvent aussi être utilisées pour vendre de la sensibilité.

Le marché des changes tend aussi à soutenir que cet épisode de stress est spécifiquement européen et non contagieux. Contre le billet vert, les dollars australien et néo-zélandais, le real brésilien, le peso colombien ou encore le baht thaïlandais traitent sur leur plus hauts de l'année. Ces devises, pourtant très sensibles à l'aversion pour le risque, indiquent que dans le reste du monde, la croissance surprend plutôt à la hausse. Nous restons longs du peso mexicain (7.7 % des encours) et avons augmenté notre position sur le dollar australien (16.1%). Nous sommes aussi légèrement vendeurs du rouble (2,1%), sur des considérations géopolitiques.

Selon nous, le risque majeur reste celui d'un resserrement trop brutal de la Réserve Fédérale. Si les niveaux des Treasuries américains rémunèrent correctement cette éventualité, de nombreuses primes de risques paraissent faibles : nous évitons toujours le crédit (investment grade dont Europe périphérique et high yield) et restons prudents sur les indices émergents. Cependant, en indiquant lors d'un discours au FMI que les risques d'euphorie financière devaient être gérés par des mesures macro-prudentielles et non des hausses de taux, Janet Yellen a repoussé les anticipations les plus agressives. A trois mois, l'environnement monétaire et économique reste favorable aux actifs risqués.

Emmanuel Faik, Avenir Finance Investment Managers

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit


A lire autour du sujet "Le Bloc-Notes d'AFIM du 11/07/2014" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit