1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. L'économie pour investir
  6. >
  7. Les marchés boursiers vont continuer à profiter des politiques de relance des banques centrales

Les marchés boursiers vont continuer à profiter des politiques de relance des banques centrales

10/11/2014 - 11:02 - Sicavonline - CMC Markets



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



Les marchés boursiers vont continuer à profiter des  politiques de relance des banques centrales

Mario Draghi et la BCE reprennent la main

Jeudi 6 novembre, la Banque Centrale Européenne a précisé qu’elle envisageait élargir ses programmes de rachats d’actifs et accroître la taille de son bilan. L’annonce d’une politique encore plus accommodante, à l’image de celle de de la Banque du Japon, devrait soutenir le rebond des marchés actions, selon CMC Markets.

Malgré une consolidation boursière vendredi 7 novembre, l'orientation des marchés boursiers devrait rester positive. Alors que, globalement, les résultats d'entreprises ont servi de catalyseur au rebond des actifs risqués ces dernières semaines, les annonces récentes des banques centrales sont de nature à rassurer les investisseurs. Il y a quelques jours, la banque du Japon (BoJ) a assoupli encore davantage sa politique monétaire, avec l'expansion de son bilan. L'accélération des mesures de relance de l'économie nippone a été grandement saluée par la Bourse de Tokyo qui a gagné 2,3% au cours des cinq dernières séances. Aux-Etats-Unis, si la Réserve fédérale a confirmé la fin de son programme de rachats d'actifs, après quatre années de stimulation monétaire, la banque centrale s'est autorisée une marge de manœuvre nécessaire pour conserver des taux bas sur une période prolongée. La première hausse des taux pourrait intervenir plutôt au deuxième semestre 2015, pour ne pas pénaliser la reprise américaine. 

De son côté, la Banque Centrale Européenne a délivré un nouveau message volontariste, jeudi 6 novembre, au terme de son comité mensuel de politique monétaire. En effet, Mario Draghi a, une fois de plus, travaillé sa sémantique pour conserver la confiance des investisseurs. Le gouverneur de la banque centrale a précisé que l'institution « préparait de nouvelles mesures au cas où elles s'avéreraient nécessaires », avec en filigrane une expansion du bilan de la BCE, via l'élargissement des rachats d'actifs. La BCE a mis en place des programmes d'achats d'ABS et de covered bonds depuis le mois dernier, désormais elle envisage ouvertement d'acquérir des obligations d'entreprises, et même, de la dette souveraine. La zone euro se dirige donc vers un « quantitative easing » de plus en plus proche de celui qui a été mené par la Reserve Fédérale, aux Etats-Unis, consacré aux emprunts d'Etat.

En envisageant de telles mesures d'assouplissement quantitatif, la banque centrale semble s'affranchir de plus en plus du joug allemand et des recommandations du Bundestag, opposé à toute forme de mutualisation des dettes souveraines et aux rachats de titres par la BCE. Pour autant, la perspective de nouvelles mesures de soutien à l'économie est conditionnée à la poursuite de la dégradation des anticipations d'inflation. Qui plus est, la BCE souhaite évaluer, au préalable, les résultats des mesures déjà engagées (T-LTRO, rachats d'ABS et taux de dépôt négatif).

Progression des bourses européennes et baisse de l'euro

Ces nouveaux signaux significatifs délivrés par la BCE représentent un précieux soutien pour le rebond des marchés boursiers, après les fortes secousses du début du mois d'octobre. Même s'il existe un certain découplage des politiques monétaires à l'échelle mondiale – avec d'un côté la Fed et la Banque d'Angleterre qui s'engagent dans une normalisation graduelle de leurs stratégies, de l'autre, la BCE, la Banque du Japon ou la Banque de Chine qui redoublent d'efforts pour relancer l'économie – le volume de création monétaire reste très favorables aux actifs dits « risqués ».

Les nouvelles annonces de la BCE ont permis une baisse supplémentaire de l'euro qui a cédé -0,54% face au dollar US après la réunion de la banque centrale. Désormais à 1,24 USD, la monnaie unique s'est dépréciée de 7,2% face au billet vert depuis trois mois.

Selon le « Sentiment Clients », le baromètre du sentiment des clients de CMC Markets (plus de 45.000 dans le monde, établi quotidiennement à partir de leurs positions réelles), les traders restent globalement « acheteurs » sur les indices CAC 40 (à 80%), IBEX 35 (à 80%) et Nikkei 225 (à 55%). En revanche, ils sont massivement « vendeurs » sur l'indice S&P 500 et Dow Jones 30 (à 85% pour les deux indices). Sur les marchés des matières premières, l'or continue d'être recherché (courant acheteur à 70%). Le platine et l'argent sont également plébiscités (à plus de 70%). Les investisseurs sont aussi « acheteurs » sur le baril de pétrole brut WTI (83%) et Brent (70%). Enfin, sur le Forex, les positions de trading sont essentiellement vendeuses sur l'EUR/USD (à 70%).

© Synapses. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapses font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Les marchés boursiers vont continuer à profiter des politiques de relance des banques centrales" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 200 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 700 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)