1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. L'économie pour investir
  6. >
  7. Grèce : une rénégociation de la dette encore possible

Grèce : une rénégociation de la dette encore possible

06/02/2015 - 15:32 - Sicavonline - Colin Croft, gérant du fonds Jupiter New Europe chez Jupiter Asset Management (mis à jour le : 19/02/2015 - 09:26)



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



Grèce : une rénégociation de la dette encore possible

La rénégociation de la dette grecque provoquera des remous sur les marchés affirme Colin Croft, gérant du fonds Jupiter New Europe chez Jupiter AM, mais au final la signature d'un accord offrira des opportunités d'achat.

« Le gouvernement grec et ses créanciers ont tout intérêt à trouver un arrangement et ils ont les moyens d'y arriver. Les négociations seront ardues et les difficultés rencontrées pourraient causer des périodes de forte volatilité sur les marchés dans les mois à venir, cependant si un accord est finalement conclu, cela devrait provoquer des opportunités d'achat. »
 
Les résultats des élections grecques ont été conformes aux prévisions, avec 149 sièges obtenus par Syriza, juste en deçà des 151 nécessaires à la majorité absolue. Grâce au soutien du parti souverainiste des Grecs Indépendants, Syriza a réussi à former un gouvernement et a le pouvoir de poursuivre sa politique.

Les premières réactions du marché à ces résultats ont été négatives, certains  investisseurs ayant sans doute espérer que cette coalition se forme avec les centristes de To Potami plutôt qu'avec les Grecs Indépendants.

Ignorer le bruit et se concentrer sur le résultat final

Dans les prochains mois, on peut s'attendre à des négociations difficiles autour des finances publiques grecques. Ce processus génèrera vraisemblablement beaucoup de bruits et de volatilité, et il est difficile de prédire le cheminement de ces discussions au jour le jour. Il est donc préférable, selon nous, de se concentrer sur la manière dont la situation aura évolué d'ici le second semestre, une fois que la poussière sera retombée.

Pour nous, le plus probable est que la Grèce et ses créanciers internationaux réussissent à trouver un accord selon lequel la valeur actuelle nette de la dette grecque sera réduite à un niveau plus supportable via une baisse des taux d'intérêt et un allongement de la durée de l'emprunt, en échange de la promesse de dégager une sorte d'excédent budgétaire, même s'il est inférieur aux 3% du PIB envisagés précédemment.

Même si Syriza préfèrerait sans doute que les créanciers officiels de la Grèce acceptent une décote plus importante, la réalité est que les contribuables du Nord de l'Europe ne semblent pas prêts à accepter une réduction de la valeur nominale de la dette Grecque, ne serait-ce que pour l'exemple, pour les autres pays endettés dont les dettes sont si importantes que personne ne pourrait se permettre qu'elles soient dépréciées.

D'âpres négociations

A court terme, nous pourrions nous trouver dans une impasse, Syriza réclamant une remise de dettes plus importante que ce que ses créanciers sont prêts à lui accorder. Le gouvernement grec devra démontrer à ses électeurs qu'il a essayé d'obtenir le meilleur accord possible.

Cependant, si cette impasse venait à perdurer, cela pourrait affecter les recettes publiques, provoquer une fuite des capitaux et retourner la tendance de la croissance - tout ceci empêcherait le gouvernement de tenir les promesses faites aux électeurs, la grande majorité d'entre eux souhaitant rester dans l'Euro.

La Grèce est à un tournant… pourquoi faire dérailler la reprise ?

Nous pensons donc que le gouvernement grec a toutes les raisons d'éviter un conflit frontal avec le reste de la zone Euro et un compromis reste possible. Après des années de contraction, l'économie grecque a atteint son plus bas niveau l'année dernière et a rebondi de 1.9% au troisième trimestre. Si tant est qu'il n'y ait pas d'autre choc de confiance, ni de mesures d'austérité supplémentaires, la Grèce pourrait bénéficier d'une reprise cyclique qui lui permettrait d'atteindre plus facilement ses objectifs sociaux et budgétaires.

De même, les créanciers de la Grèce ont tout intérêt à maximiser les montants qu'ils vont percevoir en remboursement de la dette grecque, et une certaine dose de réalisme et de flexibilité sur les échéances des remboursements pourrait être plus efficace que de s'arc-bouter sur le respect du calendrier.

Les pays créditeurs pourraient-ils refuser de céder du terrain et permettre une faillite financière de la Grèce « pour l'exemple » ? Cela n'est pas impossible mais ne serait pas sans conséquence pour les créanciers. L'onde de choc irait bien au-delà de la Grèce, cela augmenterait le montant des pertes et gaspillerait le capital politique dépensé pour garder la Grèce dans la zone Euro. Tout ceci pourrait encourager les créanciers à rechercher un compromis.  

Aucun des joueurs de cette partie de poker n'a particulièrement une bonne main, il serait donc plus sage pour tout le monde de s'abstenir de faire grimper la mise trop haut.

Si les politiciens évitent les erreurs, il sera possible de trouver un arrangement. Jusqu'à ce que nous ayons des preuves que les positions convergent, nous devrions assister à des périodes de forte volatilité sur les actions grecques. Ce qui pourrait s'avérer être source de belles opportunités d'achat pour nous dans le cas où un accord serait finalement trouvé.

Colin Croft, gérant du fonds Jupiter New Europe chez Jupiter Asset Management


A propos de Jupiter
Créée en 1985, Jupiter s'est imposée au Royaume-Uni comme l'une des sociétés de gestion les plus performantes. Depuis plus de 20 ans, son approche repose sur un concept simple : essayer d'offrir la meilleure performance possible aux investisseurs sur le moyen et le long terme sans les exposer à des risques inutiles. C'est sur la génération d'alpha à travers une gestion résolument active de ses fonds que Jupiter, société de gestion indépendante, a construit son succès. La société de gestion emploie 481 collaborateurs et son encours global s'élève à 41.1Mds d'euros au 31/12/14. Jupiter est cotée depuis juin 2010 à la Bourse de Londres.

© Synapses. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapses font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 700 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 200 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit


A lire autour du sujet "Grèce : une rénégociation de la dette encore possible " :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 200 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 700 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)