1. Accueil
  2. >
  3. Impôts & fiscalité
  4. >
  5. Impôt sur le revenu
  6. >
  7. Prélèvement à la source : la mise au point du gouvernement

Prélèvement à la source : la mise au point du gouvernement

18/06/2015 - 15:17 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



Prélèvement à la source : la mise au point du gouvernement

Augmentation du montant de l’impôt, double paiement…Afin de faire taire les rumeurs au sujet de la mise en oeuvre du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, le gouvernement publie le « vrai/Faux du gouvernement sur la #retenue à la source.»

Afin de faire taire les rumeurs et d'apaiser les craintes suscitées par la mise en place d'un prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu dans les années à venir, le gouvernement revient sur le calendrier de la future réforme et revient sur le principales conséquences de la réforme.

Le calendrier de la future réforme fiscale

Le principe de la réforme semble désormais entérinée : « La question n'est plus de savoir si elle est possible, mais de déterminer comment la mettre en œuvre », lit-on dans le compte-rendu du conseil des ministres du 17 juin.

Toujours d'après ce même document, la réforme sera engagée dès 2016 pour une mise en œuvre complète au 1er janvier 2018. Dès la rentrée 2015, un débat parlementaire et une concertation avec l'ensemble des parties prenantes, notamment les partenaires sociaux, auront lieu sur le prélèvement à la source dans la perspective de la rédaction d'un livre blanc.

Dans le projet de loi de finances pour 2016, le Gouvernement proposera au Parlement des mesures qui permettront de favoriser le recours à la télé-déclaration et au paiement de l'impôt par voie de mensualisation.

Fin 2016, le projet de loi de finances pour 2017 organisera les modalités de mise en œuvre du prélèvement à la source, qui sera pleinement effectif à compter du 1er janvier 2018.

Prélèvement à la source : le vrai/faux du gouvernement

Le calendrier déjà fixé reste à surmonter les difficultés d'application d'une telle réforme souvent évoquée depuis 40 ans, mais qui n'a jamais vu le jour.

Afinde rassurer les ménages, le gouvernement bat en brèche les idées selon lesquelles le prélèvement à source permettrait de « dissimuler les augmentations d'impôt en les rendant plus indolore » ou encore de « supprimer le quotient familial » et « l'ensemble des avantages fiscaux ». Sans remettre en doute la parole du gouvernement, l'examen de l'évolution du taux de la CSG suffit à craindre que la tentation soit grande de faire évoluer le taux du prélèvement à la source au gré des besoins budgétaires.

Face aux craintes de voir sa vie privée étalée au grand jour tout comme ses revenus et patrimoine, le gouvernement assure que l'employeur n'aura pas accès aux données fiscales de ses salariés et que la réforme préservera la vie privée des salariés. De plus, le gouvernement précise que le prélèvement à la source par les entreprises n'est pas la seule piste possible tout en indiquant que « si les entreprises sont mobilisées, elles auront simplement un rôle de collecte, la charge du calcul n'incombera pas aux tiers impliquées dans le prélèvement.

En revanche, il est confirmé que la réforme de l'impôt ne supprimera pas la corvée de la déclaration d'impôt puisque le prélèvement à la source sera uniquement appliqué aux salaires versés par une entreprise l'Etat et aux sommes versées par un organisme de protection sociale. Il est par exemple exclu d'appliquer ce prélèvement à la source aux revenus locatifs. Il faudra à un moment ou un autre déclarer ses autres revenus tout comme ses charges. Certes la majorité des pays européens, à l'exception de la Suisse, appliquent le prélèvement à la source mais dans ces pays le système fiscal est nettement plus lisible. Le Code général des impôts comptent de nombreuses régles et exception qui ne vont pas faciliter l'application d'un prélèvement à la source.

Enfin, le gouvernement assure que le prélèvement à la source n'entamera « le pouvoir d'achat des ménages » et qu'il est hors de question d'exiger des contribuables qu'ils « payent deux fois l'impôt en 2018 »… Sur le papier, on nous promet qu'il n'y aura pas de différences, mais en pratique le salaire net mensuel versé sera amputé et l'application d'une année blanche, c'est-à-dire sans impôts, reste problématique alors que le ratio dette/PIB est loin d'être satisfaisant.

Retrouvez l'ensemble du « vrai/faux » sur le site du gouvernement.

© Synapses. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapses font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Prélèvement à la source : la mise au point du gouvernement" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Optimisation fiscale Réduisez vos impôts jusqu'à 7 200 € dès cette année grâce aux FIP, FCPI et SCPI fiscales sélectionnés par nos experts.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)