1. Accueil
  2. >
  3. Toutes nos vidéos
  4. >
  5. L'oeil du pro
  6. >
  7. Delamarche vs Sabatier : et si on parlait un peu du pétrole au lieu de la Grèce

Delamarche vs Sabatier : et si on parlait un peu du pétrole au lieu de la Grèce

26/06/2015 - 09:50 - Sicavonline (mis à jour le : 17/07/2015 - 11:02)



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Olivier Delamarche (Platinium Gestion) et Pierre Sabatier (PrimeView) reviennent avec Vincent Bezault dans l’Œil du Pro sur Sicavonline sur le paradoxe d’un rebond de 50 % des cours du pétrole dans un contexte d’offre pétrolière excédentaire et la signification de ce raffermissement des cours du brut en termes d’inflation et de croissance.



Olivier Delamarche (Platinium Gestion) et Pierre Sabatier (PrimeView) se revendiquent comme des Econoclastes et leurs analyses vont fréquemment à rebours du consensus. Que pensent-ils du redressement de quelque 50 % des cours du pétrole par rapport à leur point bas ?

Olivier Delamarche avoue sa perplexité face à cette hausse des cours en soulignant que l'excédent d'offre est plus que significatif « puisqu'il est de 1,8 million de barils par jour », soit « le plus fort excédent depuis quatre ans. »
Cette hausse est d'autant plus troublante selon lui que « le reste des matières premières est toujours aussi orienté à la baisse, ce qui confirme le ralentissement généralisé de l'économie. »

Pierre Sabatier estime quant à lui que cette envolée est relative, le pétrole demeurant 40 % plus bas que ses plus-hauts.
Le président de PrimeView rappelle de surcroît qu'au mois d'octobre l'Arabie saoudite avait dit qu'elle amènerait le baril à 40 dollars « L'Arabie saoudite avait donc fixé la valeur à atteindre, on y est allés. »

Reste que le rebond s'explique à ses yeux pour deux raisons : le retour des investisseurs après une baisse brutale –« ils ne resteront pas forcément très longtemps »- et le dollar « qui a inversé un petit peu sa dynamique ».

La hausse du pétrole ne serait donc en rien un indicateur avancé d'un redémarrage de la croissance mondiale d'autant que de l'avis de Pierre Sabatier il suffit de regarder « les matières premières beaucoup moins financiarisées et donc plus en lien avec l'économie réelle et donc l'économie chinoise » pour se convaincre que la demande n'est pas au rendez-vous.

« Quand on parle de cuivre, de ciment, d'aluminium, tous les chiffres sont extrêmement bas. » Rien d'étonnant quand le premier consommateur mondial de matières premières voit sa demande se contracter. «  En mai, la production automobile en Chine affichait -19 % en glissement annuel, c'est colossal. La production d'électricité se situe sur des plus bas qu'on a plus atteints depuis 2009, » avance Pierre Sabatier.

Au regard de la poursuite du recul des prix des matières premières, la hausse des cours du pétrole ne saurait donc infirmer la tendance déflationniste de l'environnement actuel.

« Tout le monde s'excite », relève Olivier Delamarche, « parce que vous avez tout d'un coup un pays dont l'inflation passe de -0,2 % à +0,1%, il s'agit de l'épaisseur du trait ; ensuite, il importe de savoir comment cette inflation est calculée. Je vous rappelle que dans l'indice INSEE en France, vous avez la balle de tennis [qui rentre dans le calcul de l'inflation]. Vous jouez peut-être avec tous les jours si vous êtes tennisman mais ce n'est quand même pas quelque chose de fondamental. Il faut par conséquent faire très attention à ce que disent les chiffres de l'inflation. Et puis pour qu'il y ait de l'inflation, il faudrait une reprise de l'activité, et il n'y en a pas. »

Pierre Sabatier abonde dans le sens d'Olivier Delamarche : « Lorsque l'on parle d'inflation, la seule crainte que l'on pourrait avoir serait une inflation de second tour, autrement dit une inflation à travers une inflation salariale. Or, aujourd'hui, on n'a aucun risque, et cela est encore plus vrai qu'ailleurs en Europe, de tensions sur les salaires. »

Le président de PrimeView insiste sur le fait qu'ordinairement « l'inflation traduit un décalage entre une demande qui augmente et une offre qui a besoin de temps pour pouvoir adresser (sic) cette demande. Aujourd'hui, rien dans les chiffres ne justifie une hausse de la demande. Donc à partir de là, il n'existe aucune raison structurelle pour qu'il y ait de l'inflation. »

Selon Pierre Sabatier « la tendance globale est donc une tendance à la disparition de l'inflation un peu partout dans le monde au regard d'une activité qui reste, au mieux, au ralenti et parfois s'avère en déclin. »

Olivier Delamarche estime quant à lui « qu'il ne faut pas regarder tous les chiffres bruts sans regarder ce qu'il y a à l'intérieur » et que lorsqu'on le fait on s'aperçoit « qu'il n'y a pas plus d'inflation ou d'activité que de beurre en broche et qu'aujourd'hui on est soit sur des croissances extrêmement faibles soit sur des récessions.» Notamment en Chine. Bien que les chiffres de croissance annoncés, même en décélération, restent « très, très forts. » Car « tous les autres chiffres que l'on a sont des chiffres extrêmement élevés à la baisse. Vous ne pouvez pas imaginer qu'avec des prix comme ceux-là vous puissiez avoir du 7 % de croissance. »

« En particulier », surenchérit Pierre Sabatier « dans une économie qui est particulièrement cyclique et dépendante du reste du monde. Rappelons que la part de la consommation des ménages chinois dans la création de richesse ne représente que 36 % du PIB, soit moitié moins qu'aux Etats-Unis (…) ; le marché intérieur [chinois] est donc tout petit et il ne me semble pas évident que la conjoncture internationale légitime à la fois une hausse des exportations et des investissements chinois. »

Afin de découvrir l'interview vidéo entre Olivier Delamarche et Pierre Sabatier sur le rebond du pétrole et les matières premières, cliquez sur la vidéo ci-dessus.

 

Olivier Delamarche est associé-gérant de Platinium Gestion, société de gestion qu'il a fondée en 2005 avec Jean Borjeix. Tout d'abord analyste chez PINATTON, Olivier Delamarche deviendra par la suite Sales et Trader de fonds propres, toujours chez PINATTON, puis chez WARGNY et LEVEN. Olivier Delamarche intervient hebdomadairement sur BFM Business, où ses analyses décapantes et à rebrousse-poil ont trouvé une large audience. Olivier Delamarche est par ailleurs membre fondateur des Econoclastes (www.leseconoclastes.fr) aux côtés entre autres de Philippe Béchade et Pierre Sabatier.


Pierre Sabatier Ingénieur agronome de formation (diplômé d'AgroParisTech), Pierre Sabatier a entamé sa carrière en qualité de stratège en finance de marchés pour JCF Group puis FactSet. Il occupera par la suite les fonctions de gérant de portefeuilles et responsable de la stratégie au sein de la société de gestion Pythagore Investissement. En 2009, Pierre Sabatier fonde avec Jean-Luc Buchalet le cabinet indépendant de recherche économique et financière PrimeView, dont il est aujourd'hui président. Avec Olivier Delamarche, Philippe Béchade et d'autres partenaires, il lance en 2014 les Econoclastes (www.leseconoclastes.fr) aux côtés entre autres de Philippe Béchade et d'Olivier Delamarche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La société Sicavonline fait appel à une équipe de journalistes professionnels en charge de la rédaction des articles de www.sicavonline.fr. Les conseils donnés relatifs aux instruments financiers ou aux placements sont en conformité avec la profession et sur la base de sources sérieuses et réputées fiables. La responsabilité d'investir ne saurait être imputée à la rédaction de Sicavonline du fait de leur utilisation.

 

© Synapses. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapses font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 700 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 200 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit


A lire autour du sujet "Delamarche vs Sabatier : et si on parlait un peu du pétrole au lieu de la Grèce" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 200 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 700 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)