1. Accueil
  2. >
  3. Toutes nos vidéos
  4. >
  5. L'oeil du pro
  6. >
  7. Bourse : hausse peut-être faible d'ici la fin de l'année mais très forte en 2016

Bourse : hausse peut-être faible d'ici la fin de l'année mais très forte en 2016

30/06/2015 - 11:00 - Sicavonline (mis à jour le : 20/07/2015 - 11:18)



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Romain Boscher, le directeur des Gestions Actions d’Amundi, est l’invité de l’Œil du Pro. En dépit des atermoiements récents des marchés Actions européens, il nous détaille les raisons qui l’incitent à leur maintenir indéfectiblement sa confiance et voir se profiler une excellente cuvée boursière 2016.



Romain Boscher garde le cap. Résolument favorable aux Actions européennes à l'entame de 2015, le directeur des Gestions Actions d'Amundi campe fermement sur ses positions,  nonobstant le recul prononcé du CAC 40 par rapport à ses plus hauts de l'année, une correction qui a coïncidé non seulement avec l'envenimement des négociations entre la Grèce et ses créanciers mais aussi participé d'un désalignement des planètes : pétrole, euro et taux ont tous eu tendance à remonter ces dernières semaines.

Romain Boscher demeure pourtant persuadé que les marchés Actions de la zone euro sont très loin d'avoir exprimé l'intégralité de leur potentiel et que la pause de la bourse en Europe ne remet nullement en question la tendance haussière de la première partie de l'année. Au premier chef, parce que le désalignement des planètes est à ses yeux inexistant.

« Ces planètes lorsque l'on fait l'effort de les mettre en perspective sur un an (…) demeurent particulièrement alignées, » estime le patron des Gestions Actions d'Amundi qui note que le pétrole reste en baisse de 40 % par rapport à ses niveaux de juin 2014 tandis que l'euro se situe une quinzaine de pourcent plus bas face au dollar que 12 mois auparavant et que les taux d'intérêt demeurent à des niveaux si faibles que la charge financière des entreprises s'en trouve divisée par deux.

En dépit du fait que ces trois astres conspirent toujours à l'appréciation des cours de bourse, la respiration du marché Actions n'en est pas moins compréhensible au dire de Boscher, qui rappelle que le CAC 40 a connu lors des trois premiers mois de 2015 sa plus forte performance trimestrielle depuis sa création : « Une performance de près de 20 % en un trimestre était probablement excessive. Nous-mêmes qui étions parmi les plus optimistes anticipions ce chiffre-là pour l'année entière. »
Mais ce n'est pas pour autant le moment de prendre ses bénéfices et de sortir de la bourse selon le spécialiste d'Amundi.

« Pourquoi incite-t-on aujourd'hui l'investisseur à considérer l'investissement en Actions ? Pour deux raisons, » déclare Romain Boscher. « La première est que même si au second semestre vous ne deviez toucher que 3 à 5 % [avec la bourse], ça reste quatre, cinq, dix fois plus qu'un rendement obligataire (…) » ; la deuxième est « que ce qui est à l'œuvre avec les Actions de la Zone Euro est de nature identique à ce qui s'est produit voilà quatre ans aux Etats-Unis ainsi qu'au Japon il y a deux ans, c'est-à-dire le retournement durable d'un cycle. »

Du coup, selon Boscher, même si la hausse des Actions européennes se révèle faible d'ici la fin de l'année «, celle anticipée en 2016 est très forte. »

Car pour le responsable des Gestions Actions d'Amundi, il convient d'avoir à l'esprit que, présentement, « le premier facteur directeur sur les marchés dits d'actifs risqués, à commencer par les Actions, (…) est d'abord la liquidité offerte par les banques centrales. Donc la première question à se poser [quand on investit] est : y-a-t-il de la liquidité ? La réponse est clairement « oui ».  Nous sommes depuis 2008 dans un monde où plus de 100 Mrds de dollars de liquidités sont injectées tous les mois par les banques centrales. (…) La nouveauté est que le centre de gravité de cette liquidité abondante (…)  a bougé d'ouest en est et revient maintenant vers l'Europe. C'est donc là qu'il faut se situer car vous avez intérêt à vous laisser guider par la liquidité et être le plus proche de son centre de gravité ».

Et Boscher de préciser : « Cette liquidité vous donne l'assurance de maintenir des taux courts et longs très bas durablement surtout que l'on a une quasi-promesse d'intervention de la BCE au moins jusqu'en 2016 et nous ne serions pas surpris que cela aille au-delà. (…)  Donc, vous avez un rendement relatif des Actions structurellement soutenu. Mais surtout on connait les effets induits de cette politique de la banque centrale » : à savoir la baisse de l'euro, « qui a des effets encore plus puissants que la baisse des taux sur les profits des entreprises. »

« Aujourd'hui, c'est bien une hausse à deux chiffres des bénéfices de la zone euro, (…) proche de 20 %, que nous attendons pour cette année et probablement  pour l'année prochaine, » soutient sans ciller Romain Boscher.

Et ce dernier d'exprimer que, cette fois, les attentes de rebond des bénéfices ne seront pas douchées comme durant les cinq précédents exercices dorénavant elles ne se fondent plus sur l'espoir d'un regain d'activité.  « Dans le cas présent », explicite le patron des gestions Actions d'Amundi, « la beauté de l'affaire est que [la hausse attendue des bénéfices] repose d'abord sur des facteurs techniques » à savoir la baisse des taux et de l'euro.

« On espère juste voir ainsi des profits dans deux ans en zone euro au niveau auquel ils étaient en 2007  alors que les profits aux Etats-Unis excèdent leur niveau de 2007 depuis deux années et qu'au Japon ils le retrouvent actuellement. »

Cette hausse des profits est quasi inéluctable au dire de Boscher qui égrène ses composants :  « [Elle] est tout d'abord nourrie par la baisse de l'euro » à hauteur de 9 à 10 % ; vient ensuite « la baisse des taux » qui contribuera à hauteur « de  2 à 3 % les trois prochaines années parce qu'au fur et à mesure que les émissions obligataires à 4 ou 5 % tombent, elles sont renouvelées à 2 ou 1 % ».  Si en outre un début de reprise se confirme au sein de la zone euro, « c'est encore 3 à 5 % de plus » pour les profits. « Cet effet cumulatif nous amène à construire une hypothèse de l'ordre de 19 % de hausse des profits pour cette année en zone euro et presque tout autant pour l'année prochaine. », conclut Romain Boscher.













© Synapses. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapses font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 700 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 200 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit


A lire autour du sujet "Bourse : hausse peut-être faible d'ici la fin de l'année mais très forte en 2016" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Retrouvez sur Sicavonline

Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 200 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 700 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)