1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Immobilier : la hausse des prix est-elle déjà à bout de souffle ?

Immobilier : la hausse des prix est-elle déjà à bout de souffle ?

02/11/2017 - 10:30 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Immobilier : la hausse des prix est-elle déjà à bout de souffle ?

Après l’emportement de ces derniers mois, le marché de l’immobilier se teinte de sobriété, selon le dernier baromètre des prix de l’immobilier publié par MeilleursAgents.com.

Après avoir craint une remontée des taux des crédits immobiliers, les acheteurs convaincus, à juste titre, selon Sébastien de Lafond, co-fondateur de président de MeilleursAgents.com, que les taux d'intérêt resteront bas, les ménages à la recherche d'un logement préfèrent attendre que se précipiter. 
Les investisseurs marquent aussi une pause mais pour d'autres raisons. Les incertitudes pesant sur l'Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI), l'encadrement des loyers à Paris et Lille et les dispositifs d'incitations fiscaux les encouragent à reporter leurs achats voire à s'intéresser à d'autres classes d'actifs.

Evidemment, ce retour au calme se ressent sur la dynamique des prix. A Paris, les prix moyens ont baissé de -0,1% en octobre (-0,2% sur les petites surfaces – studio et deux- pièces) alors que les appartements de trois pièces et plus restaient stables. Cette même tendance s'observe partout en Ile-de-France. En Petite Couronne, les prix reculent de 0,3% en moyenne tout comment dans les Hauts- de-Seine. En Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne, la baisse est de 0,1%. En Grande Couronne, les prix des logements affichent un recul de -0,1% en moyenne En province, la dynamique des prix reste majoritairement haussière. Toulouse +0,2%, Montpellier +0,4%, Nantes +0,6%, Lyon +0,7%, Nice +0,9% et Bordeaux +1,4%. Seules Lille (-0,2%), Strasbourg (-0,5%) et Marseille (-0,8%) voient leurs prix baisser. « Il est vrai qu'à la différence de Paris, un ménage au revenu moyen bénéficie encore en province d'un bon pouvoir d'achat immobilier. » précise Sébastien de Lafond.

Immobilier : la hausse des prix est-elle déjà à bout de souffle ?

 

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



SCPI d'entreprise : Une nouvelle façon de préparer son avenir

Investissez dans l’immobilier sans les contraintes de gestion(1) et percevez des revenus locatifs potentiels : 4,63% de taux de rendement moyen en 2016(2) ! Découvrez dès maintenant les SCPI de rendement.

1En contrepartie de frais de gestion
2Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Risque de perte en capital. Source : ASPIM – mars 2017


A lire autour du sujet "Immobilier : la hausse des prix est-elle déjà à bout de souffle ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+27.0%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 5 100 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 30 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.