1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Les frais cachés d'un achat immobilier

Les frais cachés d'un achat immobilier

24/11/2017 - 11:12 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Les frais cachés d'un achat immobilier

Le coût d’une acquisition immobilière, quel qu’en soit l’usage, résidence principale, secondaire ou investissement locatif, ne résume à celui du crédit. Quels sont les frais (cachés) inhérents à tout achat immobilier ? Le courtier acecrédit.fr fait le point sur les frais annexes liés à l'acquisition d'un bien immobilier.

Avant de s'engager en souscrivant un prêt immobilier sur une longue période de 10, 20 ou 30 ans, il est essentiel d'évaluer correctement son budget. Au-delà du coût des mensualités pour rembourser son crédit immobilier, l'acquisition engendre des frais auxquels on ne pense pas toujours et qui sont pourtant loin d'être négligeables.

 


Quels sont les frais liés à la signature du compromis de vente?


Au moment de la signature du compromis de vente, l'acquéreur doit verser un acompte au vendeur. Celui-ci est négociable mais représente généralement 10% du prix d'achat du bien immobilier. Cette étape intervient alors que l'acquéreur n'a pas encore souscrit son crédit immobilier : c'est l'apport personnel qui doit permettre de couvrir cette première dépense. En cas de rétractation injustifiée de l'acquéreur, le vendeur est en droit de conserver l'acompte.

Les fameux frais de dossier du crédit


Ils se situent en moyenne entre 600 € et 1000 € et peuvent atteindre jusqu'à 1% du capital emprunté. Certains crédits, comme le prêt à taux zéro, sont exempts de frais de dossier. Lorsque l'acquéreur passe par un courtier en crédit, les honoraires perçus par celui-ci se substituent à ceux demandés par les organismes bancaires : l'opération est donc neutre financièrement pour l'emprunteur, le service personnalisé en plus. Chez acecrédit.fr, ces frais sont plafonnés à 950 €.


Les garanties bancaires


Elles protègent les banques contre les risques d'impayés. La caution est de loin la garantie préférée des établissements bancaires. Elle représente en moyenne 1,2%  du montant emprunté. Son coût se compose d'une commission et d'une participation au fonds mutuel de garantie (FMG). Près de 75 % de la somme versée au FMG est récupérée par les emprunteurs, soit lorsque le crédit est totalement remboursé, soit en cas de revente du bien immobilier.
Il existe d'autres garanties comme l'hypothèque ou le nantissement qui nécessitent un acte notarié, mais elles coûtent légèrement plus chères et la somme engagée ne peut être récupérée. L'hypothèque engage un emprunteur à remettre un bien à son créancier en cas de défaut de paiement. Le nantissement consiste à apporter en caution au banquier un bien immobilier ou des valeurs mobilières. Le choix de la garantie dépend principalement du profil de l'emprunteur.

Les assurances obligatoires


L'assurance décès-invalidité, obligatoire, représente en général près de 10 % du crédit. Son coût varie d'une compagnie à l'autre et selon le type de contrat, l'âge de l'emprunteur et son état de santé.
Les banques peuvent aussi exiger la souscription d'une assurance chômage ou perte d'emploi, qui s'élève entre 0,3 et 0,7 % du capital emprunté. Elle n'est pas obligatoire, mais conditionne parfois l'obtention du crédit.

Les frais de notaire

Appelés à tort frais de notaires, ces frais recouvrent majoritairement les taxes collectées par les officiers ministériels pour le compte de l'Etat.
Ils représentent 2 à 3% du bien immobilier dans le neuf, 7 à 8% pour un logement ancien ou un terrain à bâtir.

La taxe foncière


Elle est en principe répartie prorata temporis entre le vendeur et l'acquéreur l'année de l'acquisition du bien. Le vendeur aura intérêt à prévoir cette répartition dans l'acte de vente afin d'éviter de régler la totalité de la note. Le montant de la taxe foncière varie en fonction de l'adresse du logement et du taux d'impôt voté par la collectivité territoriale.

Autres frais


Si le bien acheté se trouve dans une copropriété, l'acquéreur doit prévoir le remboursement de l'avance de charges au vendeur ainsi que les frais d'ouverture du compte auprès du syndic s'il y en a.

Pour l'achat d'une maison neuve, il faut également prévoir le paiement de différentes taxes telles que la taxe locale d'équipement, taxe départementale espaces naturels sensibles, participation pour raccordement à l'égout. Leurs montants varient d'une ville à l'autre, c'est la mairie qui pourra vous renseigner sur ce point.

A propos de acecrédit.fr :
Créé en 1995, acecrédit est l'un des premiers acteurs historiques du marché du courtage en prêt immobilier. acecrédit négocie pour les emprunteurs le crédit immobilier le plus adapté à leur projet : taux, assurances, garanties, conditions de remboursement anticipé, aides, etc.
En agence ou via Internet, les 250 conseillers acecrédit.fr, formés aux techniques du crédit et maîtrisant parfaitement les produits bancaires, suivent et accompagnent leurs clients, du premier contact à la signature chez le notaire.
acecrédit possède 81 agences réparties sur le territoire, dont 12 en Ile-de-France. acecrédit a distribué plus de 100 000 prêts immobiliers depuis 1995, dont 14 000 en 2016, pour un montant total de 3,1 milliards d'euros.


© Sicavonline. Ces informations sont puisées aux meilleures sources, et n'engagent en aucun cas la responsabilité de la société Sicavonline.



NOUVEAU : FIP Outre Mer - Investissez dans le développement des PME Outre Mer

Bénéficiez de 38% de réduction d’impôt* sur le montant investi et diversifiez vos investissements en participant au développement des PME Outre Mer.

* Dans la limite de 12 000 € pour les contribuables célibataires, veufs ou divorcés et de 24 000 € pour les contribuables mariés ou liés par un PACS et soumis à imposition commune.
La réduction d'impôt est proposée en contrepartie d'un risque de perte en capital et d'une durée minimum de détention selon le produit sélectionné. La fiscalité à septembre 2017 est susceptible d'évoluer.


A lire autour du sujet "Les frais cachés d'un achat immobilier" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+28.0%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 5 100 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 30 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.