1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Naufragé volontaire

Naufragé volontaire

28/11/2017 - 16:28 - Sicavonline - David Ganozzi - Gérant d'allocation chez Fidelity (mis à jour le : 12/12/2017 - 14:47)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Naufragé volontaire

Quel est donc ce pays « naufragé volontaire », et de plus en plus solitaire, évoqué par David Ganozzi, gérant d’allocation chez Fidelity International, dans dans sa dernière analyse ?

Le vent continental qui se lève sur le littoral anglais jusqu'aux rives de la Tamise et de la City ne tient pas du phénomène météorologique. Il relève plutôt d'une manifestation physique. C'est la vélocité croissante de la locomotive européenne passant à proximité de voisins insulaires en perte de vitesse. La Manche sépare en effet désormais deux mécaniques bel et bien désynchronisées. C'est le constat manifeste qui se dégage des indicateurs publiés la semaine passée. Côté anglais, les esprits se préparent désormais à des années de vaches maigres. Certes, sur le troisième trimestre, la croissance du PIB a été confirmée en accélération à 0,4 %. La dépréciation de la livre continue en effet de doper l'activité et notamment les commandes industrielles. Mais pour combien de temps ? L'institut public OBR a rendu ses prévisions de croissance, estimant que celle-ci ne devrait pas excéder 1,5 % jusqu'en 2021. Un euphémisme en réalité si l'on sait que ces anticipations ne tiennent pas compte d'une éventuelle absence d'accord sur le Brexit. Pour bien se figurer le débrayage actuellement à l'œuvre, les anticipations tablaient encore en mars dernier sur de 2 % de croissance cette année ... Sur le continent, c'est un tout autre sentiment qui domine. En novembre, les PMI sont en effet ressortis une fois encore en hausse notamment dans l'industrie où l'indice s'est établi à 60 ce mois-ci. Dans les services, l'activité dans le secteur privé progresse également à 56,2 tandis que le composite (Markit) atteint à 57,5, soit un plus haut depuis avril 2011.

Plus qu'un bras de mer, c'est un océan qui pourrait même bientôt séparer le Royaume du Vieux continent. Car à mesure que les négociations s'enfoncent dans les sables mouvants, la perspective de voir les protagonistes conclure un accord s'amenuise. Cette hypothèse serait la pire solution pour la Grande - Bretagne naufragée volontaire, corps et bien à la dérive d'une croissance continentale en pleine accélération. C'est pourtant un risque grandissant. Theresa May le sait et préfère désormais mener bataille à Londres plutôt qu'à Bruxelles en essayant de convaincre ses propres troupes sur le montant – 40 milliards d'euros évoqués – de la pension du divorce. Malheureusement, la Première ministre n'a plus trop le temps de palabrer avec ses propres ministres et députés. En fin de semaine, le président du Conseil européen, Donald Tusk lançait un ultimatum à Londres réclamant dans les dix jours à venir des progrès significatifs dans les négociations.

David Ganozzi - Gérant d'allocation chez Fidelity

  
A surveiller cette semaine
La semaine a commencé avec les ventes de logements neufs aux États-Unis en octobre. Suivra mardi la confiance des consommateurs en novembre toujours outre-Atlantique. Mercredi, seront connus les PIB français et américain au troisième trimestre, ainsi que le Beige Book de la Réserve fédérale. Le lendemain, l'Allemagne publiera l'évolution du nombre de chômeurs en novembre et la zone euro son indice des prix à la consommation. Enfin, vendredi verra les publications des PMI manufacturier en novembre en Chine (Caixin), en Allemagne, en France, en zone euro, au Royaume - Uni et aux États - Unis (ISM). 

Source : Datastream. Performances en €. Les indices de référence sont indiqués entre parenthèses.

Les données chiffrées citées dans ce document ne constituent pas de recommandations d'achat. FF-Fidelity Patrimoine est un compartiment de la sicav luxembourgeoise Fidelity Funds. Le présent document a été établi par FIL Gestion, SGP agréée par l'AMF sous le n°GP03-004, 29 rue de Berri, 75008 Paris. PM2247
Important: Fidelity fournit uniquement des informations sur ses produits, par conséquent ce document ne constitue ni une offre de souscription, ni un conseil personnalisé. Les informations ou commentaires figurant dans ce message ne reflètent pas nécessairement l'opinion de FIL Limited, ses filiales ou sociétés affiliées.

© Sicavonline. Ces informations sont puisées aux meilleures sources, et n'engagent en aucun cas la responsabilité de la société Sicavonline.



NOUVEAU : FIP Outre Mer - Investissez dans le développement des PME Outre Mer

Bénéficiez de 38% de réduction d’impôt* sur le montant investi et diversifiez vos investissements en participant au développement des PME Outre Mer.

* Dans la limite de 12 000 € pour les contribuables célibataires, veufs ou divorcés et de 24 000 € pour les contribuables mariés ou liés par un PACS et soumis à imposition commune.
La réduction d'impôt est proposée en contrepartie d'un risque de perte en capital et d'une durée minimum de détention selon le produit sélectionné. La fiscalité à septembre 2017 est susceptible d'évoluer.


A lire autour du sujet "Naufragé volontaire " :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+28.0%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 5 100 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 30 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.