1. Bourse & Sicav

Combien placer sur un livret A ?

09/01/2018 - 16:12 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Combien placer sur un livret A ?

Le livret A joue un rôle très précis au sein d'un patrimoine d'un ménage, celui de réserve d'argent dans laquelle il est possible de piocher à tout moment. A ce titre, mettre toutes ses économies sur son livret A n'a pas de sens. Combien placer sur son livret A afin d'optimiser son épargne ?

Le livret A fait figure de socle incontournable au sein de la panoplie de l'épargnant français type. L'observatoire de l'épargne réglementée dénombre effectivement pas moins de 55 millions de livrets A en circulation à fin 2016, soit un taux de détention moyen d'environ 80 %. Selon les derniers chiffres de l'Insee, chez les moins de 30 ans le taux de détention excèderait même celui du reste de la population.

Le livret A continue de séduire les épargnants malgré le très net reflux de son taux de rémunération. Les sommes placées par les épargnants français sur leur livret A et ses déclinaisons, que sont le livret bleu et le LDDS, atteignaient fin 2016, tous établissements confondus, près de 361 Mds€.
Parangon des placements pour tout une franche de la population, le livret A a effectivement de sérieux arguments à faire valoir, liquide, sécurisé et dispensé de toute taxation, il n'a toutefois nullement vocation à capter l'ensemble de l'épargne d'un ménage.

Seuls les plus aisés ont intérêt à remplir leur Livret A jusqu'au plafond de versement (22 950 € depuis 2013). Pour les autres, il est sans doute plus sage de ne pas mettre l'intégralité de leur bas de laine sur le Livret A. Ils auront, pour la plupart, à bâtir une épargne destinée à financer des projets à moyen et long terme, épargne dont le rendement devra être potentiellement plus en adéquation avec leurs besoins futurs.

Au regard d'une faible rémunération de 0,75 % qui n'évoluera pas jusqu'au 31 janvier 2020, le Livret A doit plus que jamais être cantonné à son rôle initial, celui d'épargne de précaution.

Nette d'inflation, la rémunération du livret A est nulle


En effet, ajustée de l'inflation, la rémunération du livret A et de ses ersatz, que sont le LDDS (livret de développement durable et solidaire) et le livret bleu, est actuellement inférieure à 0. En pratique, cela revient à dire que les détenteurs de livret A voient leur pouvoir d'achat régresser. Une raison supplémentaire de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier et d'élargir son horizon de placement.

 

Combien placer sur un livret A ?

 

Livret A : un outil de sécurisation de l'épargne à court terme


Le livret A forme un matelas de sécurité destiné à parer aux dépenses imprévues dans le but d'équilibrer son budget. Selon ses besoins et son train de vie, le bon sens dicte de ne conserver que trois à quatre mois de revenus sur ce type de placement. L'objectif est de disposer d'une somme d'argent disponible à tout moment en cas de besoin.

Bâtir un patrimoine et préparer son avenir ne peut avoir pour seule fondation une épargne sécurisée.

Placer son argent en vue répondre à un besoin de long terme (constitution d'un patrimoine, épargner pour sa retraite…) implique de se tourner vers des placements potentiellement plus rémunérateur, donc plus risqués, avec un horizon nécessairement plus long.

Un placement sans risque peut-il (encore) être rémunérateur ?


Dans le contexte actuel, entre sécurité absolue et rendement, l'épargnant se doit de choisir, ou plus exactement de répartir ses économies, avec d'un côté la sécurité via l'épargne réglementée (Livret A, LDDS, Livret Bleu) et les fonds en euros de leur contrat d'assurance-vie et de l'autre l'espoir d'obtenir une performance dans la durée via des solutions plus adéquates.

C'est à deux conditions, risque et horizon de long terme, que d'autres placements tels que ceux des marchés financiers offriront potentiellement de bien meilleurs rendements. Pour cela, il est fondamental de disposer d'une épargne non nécessaire, pouvant être immobilisée sur le long terme et d'agir en connaissance de cause et en fonction de sa situation, notamment fiscale, de ses objectifs et de ses besoins.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



SCPI à crédit : Constituez-vous un patrimoine immobilier avec un faible capital de départ

Les taux d'intérêt sont historiquement bas. Profitez-en pour investir dans l'immobilier et financez une partie de votre crédit grâce aux revenus potentiels de la SCPI1.

1Le souscripteur ne doit pas tenir compte exclusivement des revenus provenant de la SCPI, compte tenu de leur caractère aléatoire, pour faire face à ses obligations de remboursement.


A lire autour du sujet "Combien placer sur un livret A ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+11.5%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 24 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit