1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Ça c'est fait ! (GreenSome Finance)

Ça c'est fait ! (GreenSome Finance)

11/01/2018 - 10:09 - Sicavonline - Arnaud Riverain, Associé Gérant - GreenSome Finance



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Ça c'est fait ! (GreenSome Finance)

Arnaud Riverain, associé de GreenSome Finance, passe en revue les  principaux événements  de l’année écoulée et apporte son éclairage sur les perspectives des marchés actions en 2018, insistant plus particulièrement sur les Small caps.

Concernant le CAC 40, le gros de sa performance s'est fait au 1er semestre, bien qu'il soit venu toucher des plus hauts en octobre, avant de céder du terrain sur les deux derniers mois de l'année 2017. Du côté des Small le constat est plus ou moins identique même si elles ont réussi à prendre quelques points de plus au dernier trimestre. Quant à Euronext Growth, la progression a été constante tout au long de l'année hormis en novembre, seul mois de baisse.

Cette année a été marquée par quelques éléments exogènes qui n'auront eu que peu d'effet sur les investisseurs et aura plutôt réservé de bonnes surprises quant aux perspectives économiques quelles que soient les zones, ce qui n'est pas fréquent. La seule véritable surprise provient de l'envolée de l'euro alors que le consensus de début d'année visait plutôt un rapprochement vers la parité euro/dollar.

Cette année fut globalement très bonne avec ce qui peut ressembler à une conjonction des planètes et à une absence de nervosité de la part des investisseurs se traduisant par une très faible volatilité.

Ça c'est fait ! (GreenSome Finance)

 



Quid du consensus ?



Le consensus a entamé ses révisions à la baisse plus tardivement que les années précédentes. Ce décalage traduit une meilleure visibilité offerte par les entreprises soutenues par un contexte économique favorable. Néanmoins, le mois de décembre a été le théâtre d'ajustements plus marqués, d'où un bilan annuel proche de celui de 2016. Cette proximité entre 2016 et 2017 est surtout valable pour le CAC 40 alors que sur les Small Caps les révisions à la baisse ont été 2 fois moindres qu'en 2016. L'explication provient d'une reprise économique plus forte que prévue en Europe et en France. Cette amélioration favorise les petites et moyennes valeurs.
Gageons que le mouvement de baisse se poursuivra à la lecture des chiffres d'affaires annuels, ce qui devrait réduire l'écart entre Large et Small. Pour autant, nous attendons une nette surperformance des Small en termes d'évolution des BPA ; d'où un différentiel de performance boursière.

Ça c'est fait ! (GreenSome Finance)

 



Où en est la valorisation ?



Le marché nous semble cher et ne souffrira d'aucune déception. Après, peut-être sommes-nous entrés dans un nouveau paradigme. L'avenir nous le dira.

Ça c'est fait ! (GreenSome Finance)

 

A quoi s'attendre en 2018 ?


Tout le monde s'entend à dire que 2018 sera une belle année. De là à aller chercher les performances de 2017, cela semble peu probable car les bonnes nouvelles sont dans les cours. Tout juste aurons-nous peut-être quelques bonnes surprises macro pour justifier de revoir un peu à la hausse certains scenarii ou plutôt justifier de primes de risques moindre permettant ainsi de continuer à justifier de tels niveaux de prix. Ce qui pourrait aussi aider à tenir de tels niveaux, c'est tout ce qui tourne autour des thèmes de consolidation, l'argent demeurant peu cher. Toutefois, 2018 devrait être marquée par un retour de la volatilité car, sans vouloir faire les oiseaux de mauvais augure, on aura plus de chance de voir apparaitre quelques nuages noirs surtout au niveau macro tant chez l'Oncle Sam qu'en Chine. Va aussi se poser pour l'Europe la question des vraies conséquences du Brexit car nous entrons dans le dur des négociations et de ses conséquences.

Dans un tout autre registre, 2018 marque la mise en place de la réglementation MIFID 2 qui vise à rendre les marchés plus transparents. Un des volets de la réforme est de permettre à tout à chacun de savoir exactement ce qu'il paie. Ainsi cela impose que les sociétés de gestions détaillent les frais de courtages facturés. Quelles conséquences pour les sociétés cotées ? Pour les Large Caps cela ne devrait pas changer grand-chose, en revanche pour les Small Caps cela devrait induire un moindre suivi. Les sociétés de gestions orienteront principalement leurs budgets dédiés à la recherche pour les actions les plus liquides. Aussi, les brokers qui mobilisaient des analystes sur les petites valeurs générant peu de courtage auront tendance à réorienter leurs équipes afin de les rentabiliser. On devrait également assister à la poursuite de la concentration des acteurs, à l'image des opérations annoncées en fin d'année 2017, aussi bien chez les courtiers que les sociétés de gestion qui n'ont pas la taille critique permettant d'absorber cette évolution (ex : Oddo/Natixis, Mandarine/CIC, etc...).

Par la force des choses, les Small Caps qui souhaiteront conserver de la visibilité auprès des sociétés de gestion pourraient n'avoir pas d'autre choix que de mettre en place des contrats de suivi. C'est déjà quasiment la norme pour les Micro (sous le terme de contrat de liquidité et d'animation) mais cette fois cela devrait se généraliser. En attendant, le temps que le système trouve le bon équilibre, certaines valeurs risquent de sortir des radars ou du moins de voir leur couverture se réduire fortement, ce qui pourrait avoir des conséquences sur leur vie boursière. A suivre donc…

Pour conclure, 2017 a été une année très appréciable, marquée par plus de bonnes nouvelles que de mauvaises. 2018 devrait commencer plutôt positivement en attendant d'avoir les premières guidances des sociétés qui devraient fournir un peu de grains à moudre.

En attendant, nous vous souhaitons une très bonne année 2018.

Arnaud Riverain, Associé Gérant, GreenSome Finance

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 24 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit


SCPI à crédit : Constituez-vous un patrimoine immobilier avec un faible capital de départ

Les taux d'intérêt sont historiquement bas. Profitez-en pour investir dans l'immobilier et financez une partie de votre crédit grâce aux revenus potentiels de la SCPI1.

1Le souscripteur ne doit pas tenir compte exclusivement des revenus provenant de la SCPI, compte tenu de leur caractère aléatoire, pour faire face à ses obligations de remboursement.


A lire autour du sujet "Ça c'est fait ! (GreenSome Finance)" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+11.9%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 24 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit