1. Bourse & Sicav

Compte-titres : 90 secondes pour comprendre

12/03/2018 - 09:53 - Sicavonline (mis à jour le : 19/06/2018 - 17:22)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Compte-titres : 90 secondes pour comprendre

Sept questions essentielles à se poser avant d'ouvrir un compte-titres.

L'achat et la vente de produits financiers (actions, fonds type sicav et FCP…) ne peuvent pas être réalisés en direct et s'effectuent obligatoirement via les services d'un intermédiaire financier. Ce dernier reportera l'ensemble des opérations réalisées par l'épargnant et logera les titres acquis au sein d'un compte-titres.

C'est quoi un compte-titres ?


Le compte-titres est un compte au travers duquel il est possible d'acheter et vendre des produits financiers tels que des actions, des obligations, des fonds (OPC), des ETF ou encore des produits dérivés (warrants…)…

A quoi ça sert un compte-titres ?


L'un des principaux atouts du compte-titres réside dans « sa capacité d'accueil », autrement dit dans l'étendue des actifs qu'il peut loger et des marchés auxquels il offre accès.. L'épargnant peut, sans restriction, hormis celle de l'offre de son intermédiaire financier, investir sur l'ensemble des marchés financiers du globe. Contrairement au PEA et au PEA-PME, le compte-titres n'est pas limité géographiquement, il peut contenir des actions et des fonds quelle que soit leur origine.

Combien peut-on placer sur un compte-titres ?


Le compte-titres n'est entravé par aucun plafond d'investissement. L'épargnant peut investir autant d'argent qu'il le désire.

Existe-t-il un montant minimum pour ouvrir un compte-titres ?


Légalement non. Chaque intermédiaire peut néanmoins imposer ses propres exigences.

Les sommes placées sur un compte-titres sont-elles disponibles ?


Les sommes placées sur un compte-titres peuvent être récupérées à tout moment dès lors qu'elles ne sont pas investies. Dans le cas contraire, il faudra d'abord que l'épargnant procède à la vente des produits financiers détenus pour ensuite jouir comme bon lui semble de ses liquidités.

Quels sont les frais facturés sur un compte-titres ?


Pour chaque transaction effectuée, l'intermédiaire financier prélève des frais connus à l'avance. La tarification dépend de l'intermédiaire qui jouit d'une totale liberté dans ce domaine. D'où l'importance de comparer les prix et les services.

Les gains sont-ils imposés ?


Oui. Lorsque la totalité des opérations de l'année se soldent par un gain, l'investisseur est imposé. L'apparition de la flat tax constitue cependant une avancée pour les investisseurs soumis aux tranches marginales d'imposition les plus éle vées. Avec la flat tax, un taux d'imposition de 30 % (prélèvements sociaux compris) est appliqué par défaut. Le contribuable peut néanmoins opter pour une imposition au barème de l'impôt sur le revenu si cette taxation lui est favorable.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 26 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit


SCPI à crédit : Constituez-vous un patrimoine immobilier avec un faible capital de départ

Les taux d'intérêt sont historiquement bas. Profitez-en pour investir dans l'immobilier et financez une partie de votre crédit grâce aux revenus potentiels de la SCPI1.

1Le souscripteur ne doit pas tenir compte exclusivement des revenus provenant de la SCPI, compte tenu de leur caractère aléatoire, pour faire face à ses obligations de remboursement.


A lire autour du sujet "Compte-titres : 90 secondes pour comprendre" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+17.0%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 26 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit