1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Trop tard pour vendre des actions, trop tôt pour acheter des obligations ? [VIDEO]

Trop tard pour vendre des actions, trop tôt pour acheter des obligations ? [VIDEO]

27/11/2018 - 11:54 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Les actions ont-elles tellement baissé qu’il ne sert plus à rien de s’alléger ? Et si la correction des obligations se poursuit, mieux ne vaut-il pas patienter avant de revenir sur la classe d’actifs ? Vastes questions auxquelles Camille Barbier, Directeur de la gestion chez Salamandre AM, apporte ses réponses.


Il arrive toujours un moment sur les marchés où toutes les options étudiées paraissent comporter davantage de désagréments potentiels que d'opportunités tangibles, et il semble, hélas, que la réalité du moment recouvre cet embarrassant cas de figure : les perspectives boursières sont beaucoup moins radieuses qu'en début d'année, obscurcies qu'elles ont été par le déclenchement d'hostilités commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, une politique monétaire de la FED actant plein emploi et cadence soutenue de l'activité outre-Atlantique, de même qu'une équation politique européenne toujours aussi complexe et lourde d'implications systémiques. Parallèlement, les craintes entourant l'évolution de la croissance ont affecté le marché des obligations privées de haut rendement, ce que le jargon financier désigne comme le « high-yield ».

Pour autant, est-ce que se délester des actions n'équivaudrait pas à une décision à contretemps tant les niveaux de valorisations présents des actions donnent le sentiment d'intégrer la détérioration de l'environnement ? Quant à se porter sur les obligations privées n'est-ce pas prématuré au regard de l'affaiblissement attendu de la croissance ? 

Vincent Bezault a demandé à Camille Barbier, Directeur de la gestion chez Salamandre AM, de quelle façon il appréhende ce dilemme.

Afin de regarder l'interview de Camille Barbier (Salamandre AM), cliquez sur la vidéo ci-dessus.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



Gestion Conseillée : Faites-vous aider pour choisir vos SICAV et FCP

Profitez d'un conseiller dédié pour vous accompagner dans la gestion de votre portefeuille. Bénéficiez de conseils sur une large gamme de supports tout en restant le décisionnaire final. Offre accessible dès 25 000€*.

*A partir de 25 000€ d'avoirs financiers investis par l'intermédiaire de Sicavonline


A lire autour du sujet "Trop tard pour vendre des actions, trop tôt pour acheter des obligations ? [VIDEO]" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 24 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit