1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. De bonnes raisons de ne pas surestimer le ralentissement de la croissance chinoise

De bonnes raisons de ne pas surestimer le ralentissement de la croissance chinoise

04/02/2019 - 09:07 - Sicavonline (mis à jour le : 05/02/2019 - 10:28)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




De bonnes raisons de ne pas surestimer le ralentissement de la croissance chinoise

Gérard Moulin, responsable du Pôle Actions européennes chez Amplegest, relativise le péril que constitue aux yeux de certains le ralentissement chinois.

Alors que la dernière livraison de statistiques en provenance de Chine témoigne à tout le moins d'une nette décélération de l'économie locale ¬en tombant à 48,3 points en janvier, l'indice PMI manufacturier Caixin/Markit reflète même une récession dans l'industrie– , dans une note en date du 1er février, Gérard Moulin, le responsable du Pôle Actions européennes chez Amplegest, voit dans les grandes tendances à l'œuvre dans l'Empire du Milieu matière à rassurer les investisseurs et les marchés qui « après avoir délaissé l'Europe au second semestre 2018 en raison du ralentissement économique, (…) semblent vouloir faire de même avec la Chine en 2019. »

Le gérant d'Amplegest Pricing Power juge qu'en ce début 2019, les investisseurs sont sourds à tout autre message que « celui du ralentissement supposé de l'économie chinoise. » Une façon de voir qu'il stigmatise en rappelant que le PIB de la Chine « a progressé de 6,5% en 2018, et bien qu'étant au plus bas depuis 9 ans, on peut considérer qu'avec une hausse de 6,8% au premier trimestre et de 6,7% au deuxième trimestre, nous n'assistons pas à un effondrement en bonne et due forme… ». Le patron du Pôle Actions européennes d'Amplegest cherche même à enfoncer le clou en soulignant que « avec 13.000 milliards de dollars de PIB en 2018, la Chine a créé environ 800 milliards de dollars de richesses. C'est un peu comme si la France avait connu une croissance de 39%. Sur le front des créations d'emplois, sait-on que 13,5 millions de Chinois ont trouvé un emploi en milieu urbain en 2018 ? Soit 200.000 de plus que l'année précédente. »

Eu égard à « la guerre commerciale larvée » que se livrent Américains et Chinois, « ces chiffres ne sont pas si mauvais, loin s'en faut, » insiste Gérard Moulin selon lequel « il est raisonnable de penser qu'aucun des deux protagonistes n'a intérêt à ce que ce conflit ne s'éternise au-delà du premier trimestre 2019, » son prolongement aboutissant à la suspension de bon nombre de projets d'investissement.

Chine : pas de remise en question des tendances macroéconomiques


« Sur le fond rien n'a changé,» de l'avis du gérant d'Amplegest pricing Power qui égrène les statistiques de poids : « la classe moyenne aura doublé en 5 ans en Chine, progressant de 150 millions d'individus en 2015 à 300 millions en 2020, » écrit-il en notant en outre que « seuls 5% des Chinois possèdent un passeport. Or, le tourisme génère 35% des ventes du secteur du luxe par exemple. Enfin, la transformation du pays est actée dans le plan long terme du gouvernement. Le modèle de croissance interne (reposant notamment sur les services) se substitue au modèle que nous connaissions « d'atelier du monde ». Dans les hautes technologies, « la Chine devient peu à peu une puissance incontournable dans le domaine des réseaux télécoms, des smartphones, des mobilités électriques, de la distribution digitalisée ou encore de la banque digitale. Le volume de croissance des entreprises chinoises dans ces secteurs est immense car les taux d'équipement sont encore faibles. Par exemple, celui du nombre de voitures pour 1000 habitants reste trois fois plus faible qu'en Europe ou aux Etats-Unis. »

Des marchés qui jouent à « Chine, fais-moi peur ! »


Selon Gérard Moulin, les craintes du marché paraissent dans ces circonstances outrancières, et devraient être contredites par les résultats des entreprises, comme l'augurent la dernière publication du leader mondial du luxe LVMH, qui a livré des résultats de très bonne facture. « Nous (..) avons eu une première confirmation [de la peur exagérée des investisseurs] avec les très bons résultats 2018 de LVMH (ROC en hausse de 21%). Le groupe dirigé par Bernard Arnault n'a observé, au second semestre, aucun ralentissement de ses ventes en Chine », indique en conclusion le responsable du Pôle Actions européennes chez Amplegest.

Retrouvez ici notre vidéo "Combien auriez-vous eu si..." consacrée à LVMH

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 24 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit


A lire autour du sujet "De bonnes raisons de ne pas surestimer le ralentissement de la croissance chinoise" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 24 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit