1. Impôts & fiscalité
  2. Impôt sur le revenu
  3. Déclaration des revenus 2018 : remplir les bons formulaires, pas si simple ! (1/6)

Déclaration des revenus 2018 : remplir les bons formulaires, pas si simple ! (1/6)

06/05/2019 - 14:47 - Sicavonline (mis à jour le : 14/05/2019 - 15:24)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Déclaration des revenus 2018 : remplir les bons formulaires, pas si simple ! (1/6)

En faire trop ou pas assez ! Chaque année, le casse-tête des déclarations de revenus recommence avec sa kyrielle d’imprimés. Comment s’assurer de ne pas faire n’importe quoi ?

Remplir la déclaration d'ensemble des revenus, imprimé CERFA n°2042, ne suffit pas toujours à accomplir ses obligations déclaratives.
L'ouvrage peut être plus épineux encore. Certains contribuables, de par la nature et la diversité des revenus qu'ils ont encaissés l'année précédente, sont contraints de renseigner en plus de la déclaration d'ensemble toute une flopée d'imprimés. A ces obligations se greffent des exceptions et des dispenses qui au lieu de faciliter la tâche des contribuables l'obscurcissent passablement.

2042 C, 2044, 2044 S, 2074, 2074 CMV…


S'il n'est pas possible de s'extraire de toutes ces obligations déclaratives, il est indispensable et souvent profitable de connaître les catégories de gains qui commandent d'établir d'autres déclarations que la n°2042. Le fisc exige le dépôt d'imprimés supplémentaires dont les plus usuels se rapportent aux revenus fonciers (2044, 2044 S ou 2044 EB), à certains gains financiers (2074, 2074 CMV et/ou 2074 I), aux plus-values immobilières (2048 IMM et 2042 C) ou encore à des avantages fiscaux liés à des dépenses, charges et investissements (2042 C et/ou 2042 RICI).
La gageure est de ne pas en faire trop en remplissant vainement des imprimés qui n'étaient nullement indispensables ou de ne pas en faire assez en omettant de déposer une déclaration pourtant exigée. 

Assurez-vous de remplir le formulaire adéquat !


Afin de simplifier la tâche des contribuables, la direction générale des impôts propose, avant de commencer, de cocher les revenus et gains, dépenses… à déclarer, cet écran apparaît dès la connexion à l'espace déclaratif du contribuable sur impots.gouv.fr. Bercy pré-remplit également les formulaires en s'appuyant sur les déclarations de l'année précédente. A chacun ensuite de valider ou de corriger les éventuelles informations et les chiffres reportés d'une année sur l'autre. L'étape suivante va consister à remplir les imprimés correspondants aux revenus et charges à déclarer.

 

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Déclaration des revenus 2018 : remplir les bons formulaires, pas si simple ! (1/6)" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Réduisez vos impôts jusqu'à 30 000 € dès cette année grâce aux FIP, FCPI et SCPI fiscales sélectionnés par nos experts.