1. Toutes nos vidéos
  2. L'oeil du pro
  3. Fin de la mondialisation, fin de la montée des inégalités ?

Fin de la mondialisation, fin de la montée des inégalités ?

26/06/2019 - 12:03 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Deuxième entretien avec Patrick Artus, chef économiste de Natixis et professeur associé à l’Ecole d’économie de Paris au sujet de son dernier ouvrage, « Discipliner la finance » dans lequel il développe l’idée que le monde rentre dans une phase de dé-mondialisation. Celle-ci entrainera-t-elle la fin de la montée des inégalités ?

 


La mondialisation a non seulement bouleversé en profondeur l'activité des entreprises, elle a aussi chamboulé les rapports de force entre pays matures et pays en voie de développement, comme en témoigne la place prépondérante qu'a ravie la Chine dans le concert des nations en l'espace de deux décennies. Ce rééquilibrage vers un partage plus équitable de la puissance économique a sans conteste contribué à l'élévation du niveau de vie de centaines de millions de personnes de par le monde. Elle n'a cependant pas été, c'est indubitable, sans dommage écologique (l'industrialisation à marche forcée de même que l'accession à des habitudes de consommation de pays développés trainent immanquablement derrière elles leurs cohortes de pollutions et de destructions environnementales) mais elle a aussi ravagé partiellement  le tissu économique et social des pays matures. Par un effet de vase communiquant pernicieux, les délocalisations industrielles ont induit la disparition d'une bonne part des professions intermédiaires qui constituaient jusqu'alors le socle de la classe moyenne occidentale. En cela, la mondialisation fut aussi la source du déclassement social et de la montée des inégalités dans les vieilles sociétés du monde développé. Mais par un de ces mouvements de balanciers coutumiers de l'histoire, la page de la mondialisation est en train de se tourner. Du moins est-ce la thèse que défend Patrick Artus, chef économiste de Natixis et professeur associé à l'Ecole d'économie de Paris dans « Discipliner la finance », son dernier ouvrage, paru aux éditions Odile Jacob. La fin de la mondialisation rime-t-elle pour autant avec la fin de la montée des inégalités ? Nous avons posé la question à Patrick Artus dans « l'œil du Pro ».

Si vous désirez regarder l'interview de Patrick Artus sur la fin de la mondialisation et ses conséquences, cliquez sur la vidéo ci-dessus.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Fin de la mondialisation, fin de la montée des inégalités ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 5 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit