1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Allocation d'actifs : des évolutions indispensables pour rester dans la course

Allocation d'actifs : des évolutions indispensables pour rester dans la course

09/10/2019 - 15:32 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Allocation d'actifs : des évolutions indispensables pour rester dans la course

Didier Bujon, directeur général d’Equance, considère que la faiblesse des rendements obligataires traditionnels et des fonds en euros exige de redéfinir en profondeur l’allocation d’actifs d’un patrimoine diversifié, quel que soit le degré d’aversion au risque du client.

La faiblesse des taux et par ricochet celle des rendements obligataires imposent aux investisseurs de modifier leurs attentes et leurs habitudes. Un message que Didier Bujon, directeur général d'Equance, souhaite faire entendre aux investisseurs car il faut en convenir, il est devenu « difficile par les temps qui courent de trouver des placements sans risque générant un rendement confortable. »
Dans un contexte de rendements historiquement bas sur les marchés monétaires et obligataires, « l'allocation d'actifs d'un patrimoine doit être réalisée avec précaution en fonction des objectifs poursuivis. » prévient le directeur général d'Equance. Ce dernier met également en garde les investisseurs contre les décisions improvisées et hâtives.

Comment réagir dans ce nouvel environnement ? Pour éviter toute précipitation, Didier Bujon établit une liste de pré-requis que tout professionnel de la gestion se doit de suivre pour proposer une allocation d'actifs adéquate :
1° Degré de connaissance des marchés financiers de l'investisseur
2° Horizon de placement de l'investisseur
3° Objectif patrimonial de l'investisseur

En fonction des réponses, le professionnel en gestion patrimoniale détermine « une fourchette d'exposition aux marchés financiers cohérente et en rapport avec le degré d'aversion au risque de l'investisseur. »

A titre d'illustration Didier Bujon suggère un type d'« allocation adaptée [à] un profil prudent comportera une partie en fonds euros (15% minimum de l'exposition totale). La part obligataire (20%) devra être impérativement ouverte sur un univers très large : obligations gouvernementales ou privées de différentes zones géographiques et de notations différentes (Investment Grade ou High Yield), à maturité courte ou longue etc. »

Le directeur général d'Equance suggère également de « diversifier leurs investissements et de jouer sur l'effet devises pour générer de la performance. La conservation d'une poche obligataire ne présente, en effet, un intérêt qu'à la condition que les supports d'investissement soient suffisamment diversifiés. »
Une bonne allocation selon les critères définis par Didier Bujon peut aussi compter « des fonds « multi asset » (25%), des actions pures (30%) et des supports alternatifs (10%) permettant d'obtenir une performance décorrélée par rapport aux autres classes d'actifs. »

Encore des effets de levier attractifs ?


Sur le terrain, l'auteur dit observer une évolution substantielle de l'allocation au cours des derniers mois avec une réduction des poches « fonds en euros et les fonds obligataires sécurisés » au profit de trois types d'actifs : les fonds obligataires internationaux, les fonds « multi-asset » et les fonds actions ». Attention cependant, avertit le directeur général, à ne pas commettre l'erreur classique qui consiste « à investir de manière opportuniste sur les marchés actions alors que l'exposition à cette classe d'actifs nécessite de garder une exposition de long terme. »
Didier Bujon évoque une dernière piste d'investissement : l'immobilier commercial. Ce segment particulier de l'immobilier permet d'espérer un « effet de levier attractif, grâce à la faiblesse des coûts d'emprunt et des rendements pouvant aisément atteindre 4% ». D'autant assure-t-il « que l'immobilier commercial offre davantage d'opportunités que l'immobilier résidentiel, et des solutions sur des zones géographiques plus étendues au sein de l'UE et en dehors. »
 

A propos d'Equance : Equance est une société de Conseil en Gestion Privée Internationale. Société par Actions Simplifiée au capital de 500.000 Euros, Equance est dirigée par Olivier Grenon-Andrieu, Président, et Didier Bujon, Directeur Général.

 



© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Allocation d'actifs : des évolutions indispensables pour rester dans la course" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-
+13.9%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 22 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit