1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. L'appel de Mario Draghi sera-t-il entendu ?

L'appel de Mario Draghi sera-t-il entendu ?

12/10/2019 - 17:04 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




L'appel de Mario Draghi sera-t-il entendu ?

Andrea Delitala, gérant du fonds Pictet-Multi Asset Global Opportunities, voit la conférence de presse du président de la BCE Mario Draghile 12 septembre dernier comme un tournant. 

Un appel aux gouvernements


Pour Andrea Delitala, gérant du fonds Pictet-Multi Asset Global Opportunities, « la conférence de presse de Mario Draghi le 12 septembre a marqué le début d'une nouvelle ère .» Andrea Delitala, gérant du fonds Pictet-Multi Asset Global, remarque dans une récente note publiée ce début octobre que Mario Draghi a exhorté les gouvernements européens à se lancer dans une énergique relance budgétaire. 

« Selon de nombreux observateurs, et nous souscrivons à cette analyse, » confie Andrea Delitala « les taux d'intérêt sont désormais proches du niveau en dessous duquel les conséquences négatives l'emporteront sur les conséquences positives. (…) Au fond, il semble que les dernières décisions de la BCE soient là pour gagner du temps, dans l'attente d'autres mesures de relance. »

L'urgence économique est là


Hélas, l'urgence est là car la météo économique s'obscurcit. « La guerre commerciale, le Brexit, les confrontations géopolitiques et la montée des populistes inquiètent les entreprises. Et si l'on veut que la demande mondiale se maintienne, des mesures budgétaires devront être prises bientôt. Sinon, la consommation risque de faiblir, entraînant l'économie mondiale dans une spirale négative, » souligne le gérant de Pictet-Multi Asset Global Opportunities qui s'inquiète de ce que « les relances budgétaires restent controversées en Europe et risquent de ne pas être mises en œuvre à temps, d'autant qu'il y a toujours un délai entre la décision et la mise en œuvre. »

Le constat est sans appel : « Force est de constater que les politiques monétaires ultra accommodantes sont dans une impasse et qu'il est difficile d'en sortir : malgré les hausses de salaire, l'inflation reste atone. Mondialisation ? Innovation technologique ? Extrême gravité de la crise de 2008 ? Il est difficile de départager les causes. Mais quoiqu'il en soit, l'inflation semble collée au plancher pour longtemps. »

Deux alternatives peu emballantes


Dans cet environnement, pas de miracle, « les épargnants font face à deux alternatives peu attrayantes : s'habituer à un rendement faible ou accepter une plus grande volatilité en augmentant leur exposition aux actifs à risque. » La seconde option de cette alternative doit l'emporter au dire d'Andrea Delitala : « Cette dernière option nous semble préférable à long terme. » Comment Pictet Multi Asset Global Opportunities s'adapte-t-il ?

« En 2019, l'exposition du fonds aux obligations a été limitée, avec une duration totale autour d'un an. Le portefeuille a été investi en obligations américaines indexées sur l'inflation, moins sensibles aux hausses de taux que les obligations à taux fixe, et en obligations des pays émergents, aux rendements attrayants. En août, nous avons augmenté notre exposition aux obligations d'Etat italiennes à long terme afin de bénéficier de la stabilité accrue de la politique intérieure, du renforcement des liens avec les institutions européennes et de l'assouplissement quantitatif de la BCE. En ce qui concerne les taux fixes de la zone euro, nous avons axé le fonds sur des obligations à maturité courte. »

Des positions sur l'or ont également été  prises. « Afin de couvrir le portefeuille contre la montée des risques économiques et géopolitiques, nous gérons tactiquement des positions sur l'or, dans une fourchette généralement comprise entre 1 et 5%. Nous avons d'ailleurs pris au cours des dernières semaines des bénéfices après l'accélération au-dessus du niveau de 1550 dollars l'once. L'exposition au risque de change est gérée activement afin d'apporter protection ou rendement », l'exposition au yen ayant été maintenue à un niveau élevé tout au long de 2019

Quant aux actions, « [leur] répartition des actions oscille autour de 25% et a été accrue récemment par l'investissement dans des secteurs cycliques ou « value » : banques américaines, valeurs industrielles, petites capitalisations américaines et biens d'équipement. Dans le même temps, nous avons réduit des secteurs défensifs tels que la santé », détaille Andrea Delitala « Nous maintenons enfin notre exposition aux entreprises de croissance, portées par des mégatendances structurelles. »

 

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "L'appel de Mario Draghi sera-t-il entendu ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-
+13.9%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 22 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit