1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Bourse : 2019, un record sans conviction ?

Bourse : 2019, un record sans conviction ?

06/01/2020 - 15:27 - Sicavonline - Arnaud Riverain - Associé Gérant - GreenSome Finance



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Bourse : 2019, un record sans conviction ?

Quelles leçons tirer d'une année boursière marquée par un phénomène rarissime puisque jamais observé en Bourse ?

Malgré le scepticisme général en fin d'année 2018, 2019 marque la plus belle année boursière du 21ème siècle pour le CAC 40 avec, une fois n'est pas coutume, une surperformance éclatante des grandes capitalisations, plus on descend dans la cote plus la performance s'en trouve amoindrie. Ce phénomène est rarissime et n'a même jamais été observé. En effet, jusque-là lorsque le marché était « acheteur » ce sont toujours les Small Caps qui tiraient leur épingle du jeu. Ceci s'explique par le fait que les gérants y dénichaient des sources de surperformance aidés par une profondeur de cote importante permettant de dénicher quelques pépites. Ainsi, après « la purge » observée à partir de septembre 2018, les Small ne sont pas véritablement revenues en grâce même si leur performance globale n'est pas catastrophique, loin de là.
Justement en matière de performance, on peut observer un véritable contraste entre les grosses capitalisations et les petites. En substance, le CAC 40 a construit sa hausse assez régulièrement alors que les Small l'ont construite essentiellement en janvier. Par la suite cela a été très erratique et il aura fallu attendre les deux derniers mois de l'année pour observer le frémissement d'un regain d'intérêt.

Qu'est ce qui peut expliquer cette année si particulière ?


Pour aller au plus simple, nous dirions que cette inversion de performance provient de la différence de rendement entre obligations et actions. Malgré une année marquée par le ping-pong entre Trump et la Chine qui, in fine, devrait aboutir à un accord mais qui aura pesé sur l'industrie mondiale, le fait marquant est que les taux sont restés au plancher aidés par la Réserve Fédérale américaine. Ainsi, l'économie a tenu au prix, il est vrai, de l'envolée de l'endettement des ménages et des entreprises. Aussi, dans ce contexte de taux bas et même négatifs associé à un afflux de liquidités, il fallait bien les placer quelque part. Quoi de mieux que les actions à la condition d'afficher le pass magique qu'est la liquidité. Car, à ne pas s'en dire, selon nous, la hausse de cette année ne s'est pas faite par conviction, mais à défaut de mieux. Après, du fait de quelques incertitudes, que nous avons eu de cesse d'évoquer, il convenait de se protéger i.e. pouvoir se retirer rapidement. La liquidité a donc été l'élément le plus recherché par le marché. Ceci explique donc que malgré une tendance de marché haussière, les Small n'ont jamais réussi à rattraper leur retard faute de liquidité suffisante. Voilà pourquoi plus on descend dans la cote moins la performance est bonne. Après, il semble que depuis novembre, et même octobre, cela bouge un peu avec un CAC Small qui a fait mieux trois mois consécutifs. Autre élément intéressant, le retour d'introductions qui ont été particulièrement suivies.

Bourse : 2019, un record sans conviction ?

 

Une année 2019 en demi-teinte


Nous avons constaté fin septembre une très forte hausse du consensus pour les Small Caps. Fin octobre nous continuions de dire que nous ne trouvions aucune explication à ce phénomène et sommes restés dubitatifs car les prévisions nous semblaient bien trop optimistes. In fine, il semble que nous ayons eu raison au regard du fort ajustement à la baisse du consensus sur le CAC Mid&Small et sur le CAC Small. Comme souvent l'ajustement s'est opéré sauf pour le CAC 40 qui reste proche des attentes émises fin 2018, ce qui est assez rare. Cela traduit assez bien la bonne tenue des mastodontes de la cote et en premier lieu, par exemple, les acteurs du luxe.

Bourse : 2019, un record sans conviction ?

 

Valorisation : « encore de la marge » ?


Les marchés montent, les valorisations suivent, logique. Après dans un contexte de taux au tapis, taux qui devraient rester durablement bas au risque de casser la machine économique qui n'est pas loin d'être à bout de souffle, de tels niveaux n'ont rien d'alarmant. Comme nous l'avons déjà évoqué, nous comparons des choux avec des carottes. En effet, les ratios de valorisations moyens sont issus de période où les taux étaient nettement plus élevés. Aussi, être sur des niveaux quasi équivalents alors que les taux sur 3-4 points inférieurs, cela peut laisser penser que nous avons encore de la marge… si l'économie tient bien sûr.

Bourse : 2019, un record sans conviction ?

 

2019, une très belle année boursière


L'année aurait pu être presque parfaite pour le CAC 40. Il a affiché sa meilleure performance en 20 ans et il a surperformé tout au long de l'année ses petits frères. En revanche il a raté de peu le barre des 6 000 points en clôture le 31 décembre et le CAC Small a eu la gageüre de presque lui voler la vedette dans la toute dernière ligne droite avec une progression plus de trois fois supérieure. Néanmoins, ne gâchons pas notre plaisir. 2019 aura été une très belle année boursière.

La seule frustration selon nous, est que cette année de hausse s'est faite faute de mieux car les taux sont au plus bas. La hausse s'est faite sans conviction avec en tête le fait que les relais de croissance semblent plus derrière nous que devant nous. Après tant que les taux resteront à ces niveaux, cela devrait être un facteur de soutien du marché car il faut être investi. Attention toutefois, au moindre nuage trop noir, le parti de se réfugier sur les taux négatifs l'emportera. Aussi, nous avons besoin de signaux forts afin de gagner en sérénité. Ces signaux doivent venir des entreprises et des investissements qu'elles comptent mener. La guerre commerciale Sino Américaine semble s'approcher de la fin, le Brexit est enfin acté et les élections américaines devraient tempérer certaines ardeurs de l'actuel locataire de la Maison Blanche. Ce sont autant d'éléments pouvant amener à un semblant de répit aidant les entreprises à accroître leurs investissements. Pour nous, c'est l'indicateur à observer en 2020.

Concernant les Small Caps, elles devraient reprendre du poil de la bête car c'est dans cette classe d'actifs qu'il y a de nombreuses valeurs délaissées à tort. Donc si le marché est moins tendu, la question de la liquidité sera moins présente et profitera aux petites valeurs qui ont du retard à rattraper.
Enfin, 2019 a été une année très pauvre en introductions mais celles observées en fin d'année ont connu un fort succès, preuve qu'il y a des liquidités pour les Small. Là aussi, le nombre de candidats à la Bourse sera un indicateur à surveiller car il traduira le véritable appétit des investisseurs.

Pour conclure, les actions peuvent remercier les taux. Maintenant espérons que les fonds Small vont re-collecter et si tel est le cas, tout porte à croire que 2020 sera leur année.

D'ici-là, nous vous souhaitons une très belle et heureuse année 2020 !

Arnaud Riverain - Associé Gérant GreenSome Finance

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Bourse : 2019, un record sans conviction ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit