1. Accueil
  2. >
  3. Toutes nos vidéos
  4. >
  5. L'oeil du pro
  6. >
  7. L'impôt non démocratique enfanté par la BCE

L'impôt non démocratique enfanté par la BCE

10/12/2020 - 12:09 - Sicavonline - La rédac'



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





A mesure que le bilan que le BCE s’épaissit et la dette de l’Etat français s’alourdie, les pires scénarios sont échafaudés. Le moment venu, le remboursement de cette dette faramineuse sera source de bien des maux. Une thèse du remboursement à laquelle ne souscrit pas Patrick Artus, chef économiste chez Natixis, qui prédit néanmoins une grinçante surprise à l’arrivée.


Tandis que grossit à vue d'œil la dette publique française et que le gouvernement ne cesse d'annoncer des mesures pour tenter de limiter les dégâts économiques et sociaux liés à la lutte contre la propagation de la Covid-19, le tout financé par les largesses de la Banque Centrale Européenne (BCE), les voix s'élèvent, de part et d'autre, pour rappeler, à qui veut l'entendre, que cette dette soulève un problème de poids et qu'il faudra tôt ou tard panser les plaies inhérentes à son remboursement.

Face à la montée en puissance de ces crispations, Patrick Artus, chef économiste chez Natixis, se distingue en s'inscrivant en faux contre cette allégation dominante. Il réaffirme, bien au contraire, que la « dette » financée par la BCE n'aura pas à être remboursée (cf. vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=PTc42Cju89c&feature=youtu.be). Et pour cause ! L'économiste maintient que l'on n'a pas vraiment affaire à une dette. 

Tout en reconnaissant que le débat autour de la qualification de la nature de cette manne procurée par la BCE est complexe et technique, Patrick Artus réfute nombre d'analyses qui se propagent. L'économiste prétend notamment que le risque de faillite de l'Etat ou encore celui de voir de nouveaux impôts levés par les gouvernements pour rembourser cette « dette » ne sont que fantasmes. De là à en déduire que l'arrosage monétaire sera indolore, il n'y a qu'un pas que Patrick Artus ne franchit pas. Le ver est dans le fruit mais il n'est pas là où on l'attend. 

Patrick Artus est d'avis que les largesses de la BCE, et plus généralement des banques centrales, vont créer un monstre qui s'apparentera à une nouvelle forme d'imposition singulièrement injuste. 

Retrouvez l'intégralité de cette interview de Patrick Artus en cliquant sur la vidéo ci-dessus.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "L'impôt non démocratique enfanté par la BCE" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
Retrouvez sur Sicavonline

Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 237 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)