1. Bourse & Sicav
  2. Les gérants au crible
  3. Retour à des cycles économiques plus contrastés ?

Retour à des cycles économiques plus contrastés ?

08/10/2007 - 12:37 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Alan Greenspan publie ses mémoires et s'invite dans le débat sur les perspectives économiques mondiales.

Le constat de départ est simple : au cours des vingt dernières années, les USA et la majorité des pays de l'OCDE ont connu des taux de croissance relativement stables avec des mouvements à la baisse d'amplitude modérée.

L'explication du phénomène fait l'objet d'un consensus, que rappelle l'hebdomadaire anglais « The Economist ».

  • Facteur dominant : la réduction drastique des stocks à laquelle les entreprises sont parvenues. Les technologies de l'information permettent de gérer en flux tendus. La flexibilité induite contribue à ralentir la formation de cycles.
  • Second facteur : l'innovation financière qui permet un recours plus souple à l'endettement. Autre moyen de réduire les creux conjoncturels.
  • Dernier facteur favorable : la gestion rigoureuse des Banques Centrales qui a maintenu l'inflation à un bas niveau permettant aux prix de jouer leur rôle d'informateurs de l'offre.


Tant de modération n'a pourtant pas aboli les aléas économiques : moins inquiets pour leur emploi et bénéficiant d'une offre de crédit plus accessible, les ménages se sont largement endettés pour acquérir leur logement. Une telle solvabilité de la demande a provoqué une hausse spectaculaire de l'immobilier dans la majorité des pays.

Mais la crise du crédit et la réappréciation du risque par les marchés pourraient prendre à contre-pied cette nouvelle classe de propriétaires. D'où le danger de voir s'inverser un mécanisme qui avait puissamment contribué à soutenir la croissance.

Alors, retour à des corrections drastiques de la conjoncture dans les économies occidentales et fin de ces vingt années de croissance « stable » ?

Non, si les Banques Centrales savent accompagner la correction des marchés immobiliers et si restent opérants les facteurs de stabilité mentionnés plus haut.

Les deux premiers ne constituent pas une menace : On ne voit pas ce qui pourrait remettre en cause la maîtrise de leurs stocks par les entreprises. Quant à l'innovation financière, après la phase d'interrogation dans la quelle nous sommes entrés, elle devrait rester au cœur de l'activité économique.

Reste l'inflation. C'est le facteur d'incertitude. Elle pourrait être dopée tant par l'élévation du niveau de vie des pays émergents, qui réduira l'effet déflationniste de la mondialisation, que par l'arrivée d'une forte classe d'âge à la retraite, dont Alan Greenspan nous prévient qu'elle aura des conséquences sur les prix.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



SCPI à crédit : Constituez-vous un patrimoine immobilier avec un faible capital de départ

Les taux d'intérêt sont historiquement bas. Profitez-en pour investir dans l'immobilier et financez une partie de votre crédit grâce aux revenus potentiels de la SCPI1.

1Le souscripteur ne doit pas tenir compte exclusivement des revenus provenant de la SCPI, compte tenu de leur caractère aléatoire, pour faire face à ses obligations de remboursement.





Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 24 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit