Face à la situation de crise sanitaire, nous tenons à vous informer que Sicavonline reste joignable pour répondre au mieux à vos demandes.
Vous pouvez nous contacter à l’adresse mail suivante : gestion.privee@sicavonline.fr ou par téléphone au 01.73.60.03.45.
  1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. L'évolution de la gestion collective française au troisième trimestre 2008

L'évolution de la gestion collective française au troisième trimestre 2008

27/10/2008 - 17:00 - Sicavonline - Eurperformance



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Pour le cinquième trimestre consécutif, le marché de la gestion collective recule.

Par rapport au trimestre précédent, le marché des fonds de droit français commercialisés accuse un repli de 4,8% de ses actifs sous gestion. En volume, l'encours s'est contracté de 40,8 milliards d'euros et retrouve, à 808 milliards d'euros, son niveau de novembre 2005.

La tendance


Le troisième trimestre ne déroge pas à la tendance baissière dans laquelle évoluent les différents acteurs du marché de la gestion collective depuis plus d'un an. A 808 milliards d'euros, les actifs sous gestion retrouvent leur niveau de novembre 2005 et accusent un sévère repli de 23% par rapport à leur plus haut de mai 2007.

Comparé au 3ème trimestre 2007, les actifs détenus dans les fonds ouverts au public se sont contractés de 169 milliards d'euros.

En septembre, la crise financière a pris le pas sur les diverses craintes économiques (inflation et entrée en récession des économies US et européenne) qui jusqu'à présent alimentaient les anticipations des opérateurs, incitant une nouvelle fois les investisseurs à se désengager des OPCVM.

Près de 40% de la chute des encours se retrouve ainsi dans les opérations de rachats passées durant le trimestre. La décollecte atteint 15,5 milliards d'euros, dont 5,7 milliards proviennent des produits de Trésorerie et 5,4 milliards des produits Diversifiés.

A l'inverse, certains produits profitent du contexte actuel. C'est le cas des OPCVM Garantis et à Formule, ainsi que des produits de gestion passive (indicielle) qui enregistrent des souscriptions nettes positives. Les ETFs et autres fonds indiciels affichent une collecte de 4,1 milliards d'euros.

Les chiffres


Après s'être contractés de 4,6 milliards d'euros au cours du trimestre précédent, les actifs gérés en OPCVM de Trésorerie Régulière sont quasi-stables, grâce à un effet marché positif. Les OPCVM de Trésorerie Dynamique (TD et TD+) accusent, quant à eux, un repli de 3 milliards d'euros de leur encours.

A 63,5 milliards d'euros, les actifs gérés en OPCVM Obligataires n'affichent qu'un léger repli de 658 millions d'euros par rapport au trimestre précédent. Durant les mois de juillet et d'août, ces produits ont délivré des performances positives qui sur le trimestre ont permis de dégager 962 millions d'euros d'effet marché.

Parallèlement au fort repli des marchés, l'encours des OPCVM Actions recule de 21,3 milliards d'euros (-11,2%) sous l'effet des performances négatives, essentiellement réalisées en septembre. Au cours de ce mois, aucun OPCVM n'a pu réaliser une performance positive, quelle que soit la zone géographique d'investissement.

Seuls les actifs détenus en actions américaines (11 milliards d'euros à fin septembre) ont offert une belle résistance puisque l'encours de ces OPCVM n'affiche qu'une légère érosion de 3,2% sur le trimestre.

C'est également en septembre que les OPCVM Diversifiés enregistrent la quasi-totalité du recul de leur encours. Pour le compte de ce troisième trimestre, les actifs gérés en produits Diversifiés euro et Internationaux reculent respectivement d'1,6 milliard d'euros et de 3,9 milliards d'euros.

Les OPCVM Absolute Return accusent quant à eux un sévère repli de leurs actifs sous gestion. Par rapport à son niveau de fin juin, l'encours a fondu de 18,5%, soit 3,6 milliards d'euros en volume, dont 80% proviennent de la décollecte.

Seuls produits à profiter du contexte actuel, les OPCVM Garantis ou à Formule voient leur encours s'apprécier grâce à la collecte. Fin septembre, ces produits rassemblent 71,8 milliards d'euros d'encours contre 71,1 milliards à fin juin.

Les gérants de fonds Alternatifs connaissent le plus mauvais trimestre de leur histoire. Nous estimons la variation d'encours sur le trimestre à -3,7 milliards d'euros (-6,3 milliards - 2,6 milliards d'actifs non récupérés à fin septembre), contre -1,9 et -2,6 milliards d'euros respectivement au cours du premier et deuxième trimestre.

Les souscriptions nettes


La relative bonne tenue de l'encours des produits de Trésorerie Régulière tient pour beaucoup à l'effet marché dégagé par ces produits. Car les opérations du trimestre laissent apparaître une décollecte de 2,9 milliards d'euros. Plus particulièrement, les rachats de fin septembre ont atteint 4% de l'encours. Cette proportion est en moyenne mesurée à 2,36% (moyenne des opérations comptables de rachats) et plaide donc en faveur d'une partie spécifique de l'ordre de 6 milliards d'euros.

Sans pour autant discontinuer, les opérations de rachats sur les fonds des catégories Trésoreries Dynamiques (TD et TD+) se sont révélées moins fortes comparées au trimestre précédent. Elles ont rassemblé 2,6 milliards d'euros, contre 4,8 milliards au deuxième trimestre.

Les OPCVM Obligations enregistrent une décollecte d'1,6 milliard d'euros dont 1 milliard provient des produits investis à l'international. Les produits d'Obligations euro n'enregistrent que 309 millions d'euros de rachats.

Le courant vendeur qui a dominé les marchés d'Actions en septembre a incité quelques investisseurs à s'alléger en OPCVM Actions (2,1 milliards d'euros de rachats). Cependant, sur le trimestre, la décollecte n'atteint que 749 millions d'euros, contre 5,2 milliards d'euros au trimestre précédent.

Les rachats de parts d'OPCVM Diversifiés sont restés soutenus. Plus durement touchés, les produits Diversifiés Internationaux accusent 1,3 milliard d'euros de rachats. Les produits Diversifiés euro et les produits d'Obligations Convertibles enregistrent respectivement 745 millions d'euros et 446 millions d'euros de décollecte.

Les demandes de rachats ont continué d'affluer sur les OPCVM Absolute Return. Après 2,3 milliards d'euros de décollecte au deuxième trimestre, ce sont 2,9 milliards d'euros de rachats qui clôturent cet exercice trimestriel.

Les OPCVM Garantis ou à Formule profitent du contexte actuel de marché pour attirer les investisseurs. Sur le trimestre, ces produits ont rassemblé 502 millions d'euros de souscriptions nettes.

Depuis un an, le flot continu de rachats affecte les fonds Alternatifs. Pour le compte de ce troisième trimestre, la décollecte affiche près de 2,6 milliards d'euros.

Les produits de gestion passive ont une nouvelle fois attiré les investisseurs qui leur ont massivement alloués 4,1 milliards d'euros sur le trimestre. Dans le détail, les ETFs et OPCVM Indiciels du marché Actions ont recueilli 2,9 milliards d'euros de souscriptions, 579 millions d'euros ont été alloués aux produits de Trésorerie et 338 millions d'euros sur les produits en Obligations.

L'analyse est basée sur la variation des encours gérés au travers des fonds d'investissement de droit français. Cette variation d'encours est expliquée par :


  • l'évolution de la collecte nette (effet souscription)
  • l'évolution de la valeur liquidative des fonds (effet performance)
  • la distribution des dividendes (effet revenu)



L'addition de ces trois effets permet de reconstituer la quasi-totalité de la variation d'encours. Le reliquat est lié aux fusions - absorptions de fonds et aux changements de catégories.


  • L'approche retenue par EuroPerformance permet une évaluation réelle de la taille du marché en prenant en compte les effets du double comptage induit par les fonds maîtres et nourriciers.
  • Les données présentées dans ce tableau de bord sont issues de la Note Mensuelle Online. Véritable observatoire permanent des performances commerciales, NMO permet d'appréhender le marché des OPCVM via les grandes classes d'actifs en distinguant pour chaque promoteur la contribution des forces de ventes et celle des gérants à la variation des encours.
  • - Les informations sont arrêtées au 30 septembre 2008.



A propos d'EuroPerformance :
EuroPerformance est une agence de mesure et d'analyse de la performance des fonds. EuroPerformance a développé des outils à forte valeur ajoutée portant sur l'analyse de la performance et des risques, au travers d'un large référentiel de fonds européens, tels que « EuroPerformance Engine » ou le « Style Rating EuroPerformance Edhec ».

EuroPerformance édite de nombreux palmarès et classements en France et en Europe.

This message and any attachments (the "message") is intended solely for the addressees and is confidential. If you receive this message in error, please delete it and immediately notify the sender. Any use not in accord with its purpose, any dissemination or disclosure, either whole or partial, is prohibited except formal approval. Neither FININFO (nor any of its subsidiaries or affiliates) shall be liable for the message if modified, altered, falsified, edited or diffused without authorization.


© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.






Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 853 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit