Face à la situation de crise sanitaire, nous tenons à vous informer que Sicavonline reste joignable pour répondre au mieux à vos demandes.
Vous pouvez nous contacter à l’adresse mail suivante : gestion.privee@sicavonline.fr ou par téléphone au 01.73.60.03.45.
  1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. Les gérants au crible
  6. >
  7. Interview d'Allan Liu, gérant de FF South East Asia Fund

Interview d'Allan Liu, gérant de FF South East Asia Fund

14/12/2006 - 16:44 - Sicavonline - Fidelity



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Les actions asiatiques se sont montrées très populaires auprès des investisseurs cette année : plus de 11 milliards d'euros ont été investis sur le continent par les fonds européens. Mais ce fut une lame à double tranchant pour ceux qui l'ont saisi au début de l'année. La correction du marché au début de l'été a été très forte dans la région. En vétéran, avec pas moins de 16 ans d'expérience sur les marchés asiatiques, Allan Liu prend toujours en compte cette importante volatilité. Il reste concentré sur la valeur fondamentale des entreprises de la région. Ici, il partage avec nous quelques unes de ses idées au sujet de ces fondamentaux et de l'endroit où il pense trouver les opportunités les plus alléchantes pour le fonds FF South East Asia Fund.

Les marchés asiatiques ont fortement rebondi après la correction du début de l'été. Pourquoi n'y a-t-il pas eu le même effet de contagion qu'observé après la crise asiatique des années 90 ?


Allan Liu

Allan Liu - gérant de FF South East Asia
Allan Liu

Allan Liu a rejoint Fidelity en 1987 en qualité d'analyste financier du marché hongkongais. Il a été promu gérant de portefeuille en 1990 et a acquis une expérience remarquable lors de la gestion de portefeuilles de pays asiatiques ou de la région Asie dans son ensemble. Il a été nommé gérant du portefeuille FF South East Asia Fund en avril 2001. Allan est analyste titulaire du diplôme CFA (Chartered Financial Analyst) et d'un MBA de l'université chinoise de Hong-Kong (Chinese University of Hong-Kong)

La correction de fin mai/début juin est intervenue à la suite d'inquiétudes au sujet des taux d'intérêts mondiaux qui pourraient faire s'essouffler la croissance de la consommation et des revenus des entreprises, en affectant les économies exportatrices comme la Corée, Taiwan ou la Chine. Mais ces inquiétudes ne se limitaient pas à l'Asie tous les marchés émergents étaient affectés. Par contraste, la crise asiatique des années 90 était très spécifique à la région. Dans cette situation, les investisseurs étrangers ont rapidement récupéré les capitaux importants qu'ils avaient investis en Corée et en Thaïlande en particulier, exerçant ce faisant une forte pression sur l'infrastructure bancaire de la région. Aujourd'hui, les économies asiatiques sont, d'une façon générale, plus résistantes aux chocs extérieurs. Elles génèrent une croissance interne, un budget et des excédents commerciaux significatifs et des réserves de change plus élevées. Cela les rend beaucoup moins dépendantes aux flux de capitaux étrangers.

Au niveau privé, la rigueur financière s'est améliorée de façon significative et les entreprises ont en grande partie réussi à générer de fortes liquidités disponibles et des niveaux de dettes moins élevés, les rendant ainsi moins dépendantes à une remontée soudaine des taux d'intérêts ou aux coûts d'approvisionnement. A noter, les moyennes de la croissance des revenus et des rendements des dividendes des entreprises asiatiques restent les plus élevées au monde. La correction du début de l'été a engendré une sous valorisation des titres des entreprises en comparaison de la majorité de leur équivalents mondiaux, et a en conséquence fournit des opportunités d'investissement intéressantes. Depuis lors, plusieurs marchés asiatiques ont non seulement rebondi plus vite que prévu mais aussi, dans certains cas, à des niveaux plus élevés.

Au sujet des fondamentaux de l'entreprise, que recherchez-vous dans une entreprise ?


Je cherche des entreprises arborant une valorisation intéressante et qui présentent de fortes prévisions de croissance, c'est à dire avec un potentiel de croissance des revenus supérieur à la moyenne par rapport au marché et au secteur, et où la direction a un historique de qualité en termes de création de valeur pour les actionnaires. Je me concentre sur l'analyse fondamentale en profondeur ce qui inclue la vérification du potentiel de cash flow (liquidité) de l'entreprise mais aussi des visites directement en entreprise, chez les fournisseurs et les concurrents. J'investirai habituellement dans des entreprises de capitalisation moyenne à large mais je prendrai également en compte des opportunités adéquates parmi les petites entreprises où les liquidités sont suffisantes.

Où voyez-vous, à l'heure actuelle, les opportunités d'investissement les plus intéressantes ?


A fin septembre 2006, la Chine est devenu le deuxième pays à être sur-pondéré dans le fonds. Je continue à trouver de bonnes opportunités d'investissement au sein de divers secteurs de ce marché, comme des métaux et de l'extraction minière, de l'énergie, des services télécoms et des valeurs bancaires. Le marché coréen a été fortement affecté par la correction du marché mais je garde une impression positive du pays et j'arrive à trouver un bon nombre d'opportunités d'investissements intéressantes à la fois dans les secteurs nationaux et orientés exportation. J'ai pris des positions dans les industries de l'automobile et du métal coréens, mais aussi dans les banques et les entreprises liées aux technologies.

Inversement, Taiwan, qui représente la deuxième plus grande pondération dans l'indice du fonds, MSCI All Countries Far East ex-Japan, reste en sous pondération dans le fonds. En dehors des secteurs des technologies et de la finance il n'y a que des opportunités d'investissement limitées à la fois en termes de compétences propres et de valorisations relatives des entreprises. A un niveau sectoriel, mon exposition la plus importante se trouve dans le domaine de la finance, en particulier au niveau des banques coréennes, de Hong-Kong, chinoises, indonésiennes et malaisiennes, d'entreprises financières diversifiées en Corée et à Singapour, de quelques positions immobilières à Hong-Kong et Singapour, et de compagnies d'assurance-vie coréennes et chinoises. Par ailleurs, je reste sur-pondéré dans le domaine énergétique malgré la baisse des prix de l'essence pour bénéficier de l'augmentation historique de la demande provenant des régions émergentes que constituent la Chine et l'Inde.

Voyez-vous une queconque tendance majeure se dessiner dans la zone asiatique ?


La capacité de Fidelity à réaliser des recherches exhaustives dans le monde entier offre la possibilité à nos analystes et gérants de portefeuille de trouver de nouvelles idées et thèmes majeurs qui apporteront une valeur ajoutée à nos fonds. Par exemple, une tendance majeure qui se dessine en Malaisie réside dans le rôle que joue l'essence d'origine végétale comme source de carburant alternatif. Les valeurs liées à la plantation en Malaisie, fournisseur mondial majeur pour l'industrie de l'essence végétale, sont très bien placées pour profiter d'une croissance des prix de l'huile de palme brute, une source importante d'essence d'origine végétale.

Une autre tendance positive concerne les organismes d'assurance-vie chinois et taiwanais. Ceux-ci bénéficient déjà de niveaux de croissance de premier ordre. De nouveaux changements de réglementation les renforcent encore puisque ceux-ci devraient leur permettre d'investir dans des banques cotées ou non en Chine et d'investir jusqu'à 15% de leurs actifs d'investissement à l'étranger. Ces changements démultiplieraient les synergies et les opportunités de ventes croisées parmi les banques et autres assureurs.

Comment résumeriez-vous les attentes pour la région asie pour les mois à venir ?


La pression inflationniste provenant de prix du pétrole élevés devrait encore constituer un sujet d'inquiétude pour le reste de l'année 2006. Ainsi, la plupart des banques centrales asiatiques devraient encore resserrer leur politique monétaire pour maintenir l'inflation à un niveau raisonnable. Mais je suis optimiste sur le fait que nous allons continuer à observer de fortes performances au sein des marchés asiatiques. La meilleure discipline des entreprises à laquelle j'ai déjà fait allusion signifie que les entreprises sont mieux armées pour faire face à un environnement à la hausse des taux d'intérêts. En Corée et en Chine en particulier, où l'explosion des exportations a conduit à une baisse du chômage, les revenus des ménages ont augmenté et les dépenses de consommation ont proportionnellement accéléré. D'après le Fonds Monétaire International les croissances des économies de l'Asie en développement - Chine, Inde, Indonésie, Malaisie, Thaïlande et les Philippines devraient atteindre 8,2% en 2006, par rapport aux prévisions précédentes de 7,2 %.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.






Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
Retrouvez sur Sicavonline

KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 237 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
A court ou long terme, avec plus de 4 000 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)