1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Consommation des ménages : 2012, une vraie rupture.

Consommation des ménages : 2012, une vraie rupture.

11/06/2013 - 16:02 - Sicavonline - Philippe Crevel-Cercle des Epargnants



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Consommation des ménages : 2012, une vraie rupture.

En 2012, la consommation des ménages a reculé de 0,4% d'après l'INSEE. Il s'agit d'un phénomène exceptionnel en France puisque, depuis 1949, les ménages français ont toujours chaque année consommé plus que l'année précédente sauf en 1993. Cette chute de la consommation des ménages est-elle un évènement isolé sans risque de résurgence ? Philippe Crevel, économiste et secrétaire général du Cercle des Epargnants, analyse ce phénomène inédit.

Même la crise de 2009 n'avait pas entraîné un recul de la consommation. Mais, en 2012, selon l'INSEE, la consommation des ménages a diminué de 0,4 % en volume contre une hausse de 0,5 % en 2011. Cette baisse historique, la seconde depuis 1949, après celle de 1993, est liée à l'augmentation du chômage et à la hausse des prélèvements obligatoires décidée par les gouvernements de François Fillon et de Jean-Marc Ayrault. Les ménages ont supporté plus de 20 milliards d'euros d'augmentation de prélèvements. Si les salaires pour ceux qui ont des emplois continuent d'augmenter, ils ne permettent pas de compenser les hausses d'impôts et de cotisations.

La consommation effective des ménages est toujours restée selon l'INSEE stable grâce aux dépenses financées directement financées par les administrations publiques. En effet, la hausse de la dépense de consommation individualisable des administrations publiques a été de 1,4 % et celle des institutions sans but lucratif au service des ménages de 1,9 %. Il est fort probable que les administrations publiques ne pourront pas suppléer dans les prochaines années la faiblesse de la consommation des ménages.

Ce recul historique de la consommation est directement lié à la baisse du pouvoir d'achat qui se contracte de 0,9 %, après une hausse de 0,7 % en 2011.

Selon l'INSEE, au niveau individuel, c'est-à-dire rapporté au nombre d'unités de consommation, le pouvoir d'achat se contracte également de 1,5 % après avoir stagné en 2011.

Face à cette chute du pouvoir d'achat, les ménages ont puisé sur leur épargne qui a baissé de 0,4 point, pour s'élever à 15,6 %.

En 2013, compte tenu de la poursuite de l'augmentation du chômage et des mesures fiscales adoptées, il est fort probable que ce processus se répète. Les dépenses d'équipement de logement et l'achat de voitures devraient continuer à reculer. La consommation chute également du fait des changements des comportements avec le recours croissant aux sites d'échanges (bon coin...) ou à la location en lieu et place de l'achat (voitures, vélo....).

Philippe Crevel, Economiste et Secrétaire Général du Cercle des Epargnants

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Consommation des ménages : 2012, une vraie rupture." :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 24 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit