1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Bourse : Les soldes ont-ils commencé ? (GREENSOME FINANCE)

Bourse : Les soldes ont-ils commencé ? (GREENSOME FINANCE)

04/12/2018 - 13:17 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Bourse : Les soldes ont-ils commencé ? (GREENSOME FINANCE)

Au vu des sanglantes reculades subies par certains titres sur les marchés, les small et les mid caps sont-elles suffisamment bradées pour envisager de se (re)positionner ? Arnaud Riverain, Associé-gérant chez GrenSome Finance fait le point.

Zone d'achat dans le vert pour les petites et moyennes valeurs ?


Après un mois d'octobre particulièrement meurtrier, le pire mois depuis les six dernières années pour les Small et en 3 ans pour le CAC 40, le mois de novembre n'a pas offert le répit attendu, bien au contraire. La situation aurait pu être pire en l'absence d'un rebond venu soutenir l'ensemble des indices depuis le 20 novembre. Le marché cherche la liquidité depuis la rentrée afin de se protéger d'éventuelles mauvaises surprises. Ainsi, même si le discours du patron de la Fed a rassuré, indiquant que nous n'étions pas loin d'un niveau neutre pour les taux directeurs américains, le marché reste sur la réserve. Les incertitudes quant aux conséquences du Brexit, sur le devenir de l'Italie, sur la fin proche du QE de la BCE, sur les tribulations de Trump semblent avoir eu raison de toute volonté de revenir pour le moment sur le marché. Les premières victimes sont les petites et moyennes valeurs qui vivent leur pire année depuis 2008, 2018 étant proche du top 3 des plus mauvaises années depuis 2000. La cherté de cette classe d'actif explique partiellement la déconvenue actuelle, sommes-nous pour autant revenus dans une zone d'achat ? Pas sûr …

Greensome Finance Arnaud Riverain

Consensus


Le consensus nous refait la passe de trois et, comme souvent, s'est fortement ajusté à la baisse depuis la rentrée, en particulier à l'égard de petites et moyennes valeurs. Ainsi, fin décembre 2017, le consensus avait baissé de 5 points ses estimations de croissance des BPA du CAC 40 et de 10 points pour le CAC Small. On prend les mêmes et on recommence. Est-ce à dire que le consensus a un sérieux biais optimiste et qu'en cela il n'est pas fiable ? Oui, certainement. Du moins, il ne faut pas le prendre au mot et le voir comme un indicateur et non comme une vérité. Globalement, cette année comme l'an dernier, il en ressortira que les grandes capitalisations ont fait mieux en moyenne que les petites. Après ce ne sont que des moyennes et il faut avoir en tête que c'est au sein des petites que se trouvent les pépites, reste à les dénicher… Et c'est peut-être le moment de s'y ré-intéresser.

Greensome Finance Arnaud Riverain

Valorisation 


La forte baisse des indices, notamment pour les small cap commence à nous interpeller. Longtemps nous avons émis des warning sur leur prix qui nous semblait déraisonnable. Il semblerait désormais que nous entrions dans une zone plus propice au repositionnement. Pour autant sommes-nous vraiment dans cette zone ?

Non pas encore. En effet, si nous regardons 2018, le marché est encore légèrement au-dessus de sa moyenne long terme. En revanche si l'on regarde 2019, le marché commence à afficher une certaine décote, cette décote déclinant plus on descend en taille. Aussi, il ressort que les grandes capitalisations offrent un niveau de prix pouvant justifier de revenir dessus dès à présent alors que les plus petites demeurent encore un peu cher pour véritablement être dans une zone d'achat fort mais nous nous rapprochons.

Greensome Finance Arnaud Riverain

Conclusion


On a l'habitude de parler du rallye de fin d'année et la baisse constatée depuis maintenant 3 mois pourrait justifier que nous en vivions un. Après il faut tout de même rappeler que ce fameux rallye n'a eu lieu qu'en toute fin de mois pour les habillages de portefeuille mais qu'hormis en 2016, le mois de décembre n'a jamais été un mois très favorable aux actions.

Aussi, selon nous, non les soldes n'ont pas encore débuté. Nous parlerons plus de ventes privées. Les acteurs du marché cherchant la liquidité, ce sont les grandes capitalisations qui devraient en profiter en premier lieu d'autant plus qu'elles sont revenues sur des prix bien inférieurs à leurs prix moyens. Ensuite, les moyennes capitalisations suivront car, même si c'est dans une moindre mesure, elles aussi sous passées sous le niveau de l'horizon. Reste les petites capitalisations. Ces dernières ne sont pas sur un prix d'achat, elles se paient peu ou prou le prix moyen. Aussi, pour être vraiment dans une zone de confort il faudrait que le marché décroche de 10% et là oui nous serions sur des niveaux très attractifs. Même si nous n'en sommes pas là, les sanctions ont été telles sur la cote des petites capitalisations qu'il existe de véritables opportunités long terme. Certaines valeurs affichent des valorisations parfois inférieures à leurs fonds propres tout en affichant des fondamentaux solides. Toute la difficulté est de dénicher ces valeurs. Après peut-être suffit-il d'aller chercher celles qui ont les plus souffert, de regarder leurs fondamentaux avec comme premier critère qu'elles soient historiquement rentables et à même de distribuer des dividendes ce qui est souvent la preuve d'une assez bonne santé financière.

Conclusion, non les soldes n'ont pas commencé. Cela sera le cas si le marché fait -10%. En attendant il faut savoir que l'on peut faire de bonnes affaires aussi grâce aux ventes privées toute en acceptant les incertitudes court terme et le fait que le marché pour le moment privilégie la liquidité. Il se détourne donc parfois d'actifs haut de gamme. Il faut alors savoir en profiter.


Arnaud Riverain - Associé Gérant
GreenSome Finance

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



SCPI d'entreprise : Une nouvelle façon de préparer son avenir

Investissez dans l’immobilier sans les contraintes de gestion(1) et percevez des revenus locatifs potentiels : 4,44% de taux de rendement moyen en 2017(2) ! Découvrez dès maintenant les SCPI de rendement.

1En contrepartie de frais de gestion
2Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Risque de perte en capital. Source : IEIF – avril 2018


A lire autour du sujet "Bourse : Les soldes ont-ils commencé ? (GREENSOME FINANCE)" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 24 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit