1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. Diagnostics immobiliers : comment choisir un bon professionnel ?

Diagnostics immobiliers : comment choisir un bon professionnel ?

19/10/2010 - 09:42 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Diagnostics immobiliers : comment choisir un bon professionnel ?

Relativement nouveau, le métier de diagnostiqueur immobilier n'a pas attiré que des professionnels qualifiés et honnêtes. Les pouvoirs publics se sont donc penchés sur cette profession en instaurant une réglementation de plus en plus en stricte afin d'aider le consommateur à faire son choix.

Des diagnostics immobiliers obligatoires

Depuis une dizaine d'année, les personnes qui vendent un logement ou le mettent en location sont dans l'obligation de fournir toute une batterie de diagnostics. En pratique, ces diagnostics permettent d'attester de la surface du bien, de bénéficier d'informations liées à des impératifs de santé publique ou encore à l'état de l'immeuble.

Ces diagnostics sont par mesure de simplification regroupés dans un dossier unique, dossier de diagnostic technique (DDT). De plus en plus nombreux, ces différents diagnostics doivent être réalisés par des professionnels compétents et certifiés.

Mais encore faut-il être certain de choisir un bon diagnostiqueur. En principe, vous pouvez faire confiance aux professionnels de l'immobilier qui se chargent par exemple de la vente de votre bien ou encore de sa mise en location (agents immobiliers notamment). Mais certains diagnostiqueurs ont pris la mauvaise habitude de rémunérer les professionnels qui leur apportent des clients, le risque de manque de neutralité est alors très présent.

Commissionnement interdit entre professionnels de l'immobilier

C'est pourquoi, le législateur a décidé d'agir contre ces pratiques. Désormais, le commissionnement dans le domaine du diagnostic immobilier est expressément interdit par la loi. Cette interdiction doit permettre d'assurer l'indépendance et l'impartialité du diagnostiqueur immobilier, en évitant de créer des conflits d'intérêts potentiel ou avéré pouvant altérer le jugement de ces professionnels au détriment des particuliers acheteurs ou vendeurs de biens immobilier.

Désormais, le diagnostiqueur (ou son employeur) ne peut verser aucune rétribution ou aucun avantage à une entité intervenant dans la vente ou la location du bien objet du diagnostic.
A l'inverse, il ne peut recevoir aucune rétribution ou avantage émanant d'une entreprise pouvant réaliser des travaux en rapport avec l'établissement du diagnostic.
Les professionnels qui passeraient outre cette réglementation devront verser une amende de 1.500 euros portée à 3.000 euros en cas de récidive.

Par ailleurs, chaque rapport de diagnostic immobilier doit désormais comporter une information à destination du consommateur sur la certification de compétences du diagnostiqueur.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Diagnostics immobiliers : comment choisir un bon professionnel ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+12.7%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.