1. Immobilier de placement
  2. Investir et défiscaliser
  3. Vers un allégement de l'ISF ?

Vers un allégement de l'ISF ?

20/10/2010 - 16:55 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Vers un allégement de l'ISF ?

François Baroin lors d'une conférence organisée par BVA, Orange et l'Express, a sous-entendu que le gouvernement ne supprimerait pas le bouclier fiscal et l'ISF. Mais l'exécutif explore différentes pistes destinées à alléger le poids de cet impôt sur la fortune, qui frappe les plus hauts patrimoines.

Les Français dans leur grande majorité souhaitent que le bouclier fiscal et l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) disparaissent de notre système fiscal. Sont-ils entendus par le gouvernement ? Pas vraiment, puisque le ministre François Baroin a déclaré, dans un entretien organisé par BVA, Orange et l'Express, « nous voulons corriger le bouclier fiscal et l'ISF. Cela ne veut pas dire que nous allons les supprimer. »

Un ISF moins confiscatoire puisque réservé aux millionnaires

Mais alors que le gouvernement ne semble pas disposé à supprimer l'ISF, il envisage très sérieusement d'en réduire son montant. Selon François Baroin, une solution consisterait à relever le seuil d'assujettissement à 1,2 millions d'euros, contre 790.000 euros actuellement.

Selon nos confrères des Echos, le relèvement du seuil d'imposition permettrait à 300.000 contribuables d'échapper à l'ISF sur les 560.000 redevables actuels, soit 300 millions d'euros de recettes en moins pour les caisses de l'Etat.

La résidence principale non soumise à l'ISF

Par ailleurs, le gouvernement envisagerait de majorer l'abattement applicable sur la valeur de la résidence principale, voire ne pas inclure cette valeur dans le patrimoine soumis à l'ISF. Actuellement, pour calculer le montant du patrimoine assujetti à l'ISF, la valeur de la résidence principale est réduite de 30 % (20 % avant l'année 2007).

Mais Bercy ne serait pas favorable à une telle mesure qui selon lui renforcerait la fracture entre les locataires et les propriétaires, sans compter qu'elle ferait perdre 500.000 millions d'euros à l'Etat.

Le ministre du Budget n'a pas précisé si ces mesures seront annexées au projet de loi de finances pour 2011 que les députés examinent actuellement, ou s'agit-il encore une fois de fausses pistes non suivies d'effet ?

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Vers un allégement de l'ISF ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+12.1%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.