1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Le feu au baril (Fidelity International)

Le feu au baril (Fidelity International)

03/10/2017 - 17:18 - Sicavonline - David Ganozzi - Gérant d'allocation chez Fidelity



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Le feu au baril (Fidelity International)

David Ganozzi, Gérant d'allocation chez Fidelity, relève deux faits marquants dans son édito hebdomadaire.

Tendance de fond ou simple accès de fièvre ? Ces dernières semaines, l'évolution des prix du pétrole ne va pas sans soulever certaines interrogations, alimentant de plus belle la volatilité des cours. La semaine passée en a été un parfait exemple. La condamnation par Bagdad du référendum au Kurdistan irakien et la menace d'Ankara de fermer les vannes du seul oléoduc de cette région pétrolifère ont mis le feu aux prix du baril - le Brent ayant touché 59,49 dollars. Quelques jours auparavant, à l'issue de sa dernière réunion, l'Opep avait par ailleurs laissé entendre que les quotas actuellement en vigueur pourraient être reconduits au-delà du premier trimestre 2018. Ces deux événements ont, enfin, pour toile de fond la réduction générale des stocks des pays développés. Illustrant ce phénomène, ceux des États-Unis ont enregistré la semaine passée une baisse plus importante que prévue de 7,2 millions de barils contre 3 millions initialement attendus. De façon évidente, la conjugaison de ces facteurs crée des tensions sur le marché. La question soulevée aujourd'hui est de savoir si elles sont fondamentalement durables ou simplement passagères. D'un côté, l'abondance de l'offre liée depuis plusieurs années à l'exploitation des hydrocarbures de schistes devrait encore maintenir le marché dans une situation excédentaire. Toutefois, celle-ci devrait être moins prégnante qu'auparavant. Les efforts déployés depuis un an par le cartel des producteurs commencent en effet à porter leurs fruits tandis que l'amorce d'une reprise de la croissance mondiale stimule à nouveau la demande. De fait, tout laisse entendre que la volatilité actuelle n'est, en réalité, que le reflet de cet ajustement structurel.

Dans ce contexte, les indicateurs publiés la semaine dernière sont passés un peu inaperçus. Pourtant, certains ne manquaient pas d'intérêt. A l'instar du PIB anglais finalement ressorti à 1,5 % sur le deuxième trimestre, en deçà de la deuxième estimation de 1,7 % publiée fin août. Cette tendance marque une décélération du rythme d'expansion après les 1,8 % enregistrés sur les trois premiers mois de l'année. Confirmant nos anticipations de départ et en dépit de l'insolente vigueur dont elle a fait preuve jusqu'ici, l'économie post-Brexit de sa Majesté montre d'inévitables signes de fébrilité. Et tout laisse à penser que la situation va davantage se dégrader. L'activité dans les services – 80 % de l'économie britannique – qui semblaient jusqu'alors épargnés, a ainsi reculé de 0,3 % en juillet après une hausse de 0,2 % en juin.

David Ganozzi - Gérant d'allocation chez Fidelity

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



SCPI d'entreprise : Une nouvelle façon de préparer son avenir

Investissez dans l’immobilier sans les contraintes de gestion(1) et percevez des revenus locatifs potentiels : 4,44% de taux de rendement moyen en 2017(2) ! Découvrez dès maintenant les SCPI de rendement.

1En contrepartie de frais de gestion
2Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Risque de perte en capital. Source : IEIF – avril 2018


A lire autour du sujet "Le feu au baril (Fidelity International)" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+21.3%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 26 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit