1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Bourse : surtout, ne pas se précipiter pour racheter 

Bourse : surtout, ne pas se précipiter pour racheter 

15/02/2018 - 16:29 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Après six premières séances boursières dantesques en février, faut-il saisir l’opportunité que paraît constituer la baisse des cours ? Alain Pitous, directeur général associé de Talence Gestion, invite à la circonspection et à la mesure. Explications dans « l’œil du Pro ».


 La semaine boursière qui débuta le 5 févier s'est conclue par le plus fort repli hebdomadaire des places américaines enregistré depuis deux ans. 

Cette secousse a cueilli à froid des investisseurs qui avaient feint d'oublier que l'absence de volatilité qui régnait depuis de longs mois sur les marchés boursiers n'était pas la norme mais une anomalie qui ne pouvait perdurer.

Si elle interpelle par sa brutalité –entre la clôture du 31 janvier et celle du 9 février, Dow Jones et Nasdaq ont chuté approximativement de 7,5 %, cette correction semble toutefois  à relativiser car elle n'est qu'à la mesure des progressions gargantuesques des cours de bourse dans un passé récent.

L'affaissement des indices et la contraction des valorisations offrent-ils l'opportunité tant attendue de renforcer les portefeuilles en actions ?

Alain Pitous, directeur général associé de Talence Gestion, apporte une réponse nuancée.

Afin de regarder l'interview d'Alain Pitous (Talence Gestion), cliquez sur la vidéo ci-dessus.

 

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



SCPI d'entreprise : Une nouvelle façon de préparer son avenir

Investissez dans l’immobilier sans les contraintes de gestion(1) et percevez des revenus locatifs potentiels : 4,44% de taux de rendement moyen en 2017(2) ! Découvrez dès maintenant les SCPI de rendement.

1En contrepartie de frais de gestion
2Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Risque de perte en capital. Source : IEIF – avril 2018


A lire autour du sujet "Bourse : surtout, ne pas se précipiter pour racheter " :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+21.0%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 26 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit