1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. « Je ne shorte pas que la Deutsche Bank mais toutes les banques européennes » Steven Eisman

« Je ne shorte pas que la Deutsche Bank mais toutes les banques européennes » Steven Eisman

29/10/2019 - 09:47 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




« Je ne shorte pas que la Deutsche Bank mais toutes les banques européennes » Steven Eisman

A l’heure où les banques européennes semblaient bénéficier d’un frémissement de retour en grâce, Steven Eisman (Neuberger Berman) maintient sa position vendeuse à leur endroit.

Quand on a bâti sa fortune et sa renommée avec l'un des plus grands shorts de l'histoire, il faut s'attendre à être sempiternellement interrogé sur ses positions vendeuses. Tel est le sort de Steven Eisman, l'un des plus perspicaces investisseurs de la crise de 2008, qui à l'instar de Michael Burry, a su avec une vista inouïe aller contre le marché et anticiper l'envolée des défauts sur les subprimes.

Interrogé chez CNBC mi-octobre sur le maintien de son short sur Deutsche Bank alors que celle-ci avait touché plus bas sur plus bas, Steven Eisman a confirmé qu'il shortait inlassablement la banque allemande depuis trois ans et qu'il avait l'intention de persévérer. « Le problème auquel est confrontée la Deutsche Bank est qu'elle essaie de rapetisser afin de renouer avec la rentabilité. Une chose que nous avons eu l'occasion d'apprendre à moult reprises après la crise est que c'est impossible. [Deustche Bank] va donc rapetisser et devenir de mois en mois rentable et l'action ira encore plus bas, et là on verra. (…) La Deutsche Bank n'a pas de problème de financement mais de rentabilité. »

Toutefois, la banque germanique n'est pas un cas isolé. Tous les établissement bancaires européens sont dans le collimateur d'Eisman : «Que fait une banque pour vivre ? Elle vous donne accès à son bilan pour un certain prix. »

« Le problème des banques européennes est qu'elles ont vendu l'accès à leur bilan trop bon marché durant des décennies. (…) Deutsche Bank n'est que l'exemple le plus extrême des maux qui affligent les banques européennes. »

Une position qui se trouve sans doute confortée par la mise en garde de McKinsey à Christine Lagarde. Le cabinet de conseil évalue dans un rapport remis à la future nouvelle patronne de la BCE (elle prendra officiellement ses fonctions le 1er novembre) qu'une banque européenne sur trois est en danger de mort.

 

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "« Je ne shorte pas que la Deutsche Bank mais toutes les banques européennes » Steven Eisman" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+12.7%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit