vide
Immobilier : rien ne va plus en Ile-de-France -  498711 - Actualités - Sicavonline

Immobilier : rien ne va plus en Ile-de-France

03/08/2012 - 15:34 - Sicavonline (mis à jour le : 08/08/2014 - 15:28)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline






L'attentisme domine sur le marché de l'immobilier francilien. Au deuxième trimestre 2012, les ventes de logements ont chuté de - 40 % en Ile-de-France. Peu d'acheteurs profitent des faibles taux d'intérêt d'emprunt, en raison des conditions draconiennes imposées par les banques à l'octroi de prêts, explique MeilleursAgents.com dans son dernier baromètre.

Le marché immobilier francilien est en bien mauvaise forme. Entre avril et juin derniers, les ventes de logements ont reculé de - 40 % par rapport au deuxième trimestre 2011, selon le dernier baromètre de MeilleursAgents.com.

immobilier : faible baisse des prix à Paris en juin

L'évolution des prix reflète cette chute. A Paris, ils ont reflué de - 0,1 % en juin, après - 0,3 % en mai. Dans le détail, « les prix des petites surfaces (studios et 2 pièces) sont restés stables, soutenus par quelques rares investisseurs », écrit le sélectionneur d'agences immobilières. Les prix des grandes surfaces se sont, eux, contractés de - 0,4 % en juin (- 1 % le mois précédent).

Dans les Hauts-de-Seine, les prix ont stagné, tandis qu'ils se sont repliés de - 0,1 % en Seine-Saint-Denis (+ 0,8 % en mai) et de - 1,2 % dans le Val-de-Marne (+ 0,3 % auparavant). Au contraire, « en Grande Couronne, les prix ont [...] encore augmenté (+ 0,2 %) après une hausse de + 0,3 % en mai », écrit MeilleursAgents.com.

Immobilier : les banques restreignent l'octroi de crédit

Pour son président Sébastien de Lafond, l'attentisme prévaut sur le marché francilien. « Le plus souvent, les vendeurs refusent les offres à la baisse des rares acheteurs solvables. Les acheteurs attendent des baisses de prix importantes et les banques distribuent au compte-goutte des prêts dont les taux n'ont jamais été aussi bas (3,63 % en moyenne selon l'Observatoire Crédit-Logement CSA). »

A ce titre, au mois de juin, plus de 80 % des emprunts immobiliers ont été accordés en deçà de 4 % de taux d'intérêt. Mais la baisse des taux cache une autre réalité : les banques réservent les prêts « aux rares acheteurs qui répondent parfaitement aux critères de solvabilité », selon l'étude de MeilleurAgents.com.

Quelles sont les perspectives du marché ?

Les perspectives économiques incitent d'ailleurs au pessimisme. La crise de la zone euro, comme les tensions internationales et la situation sociale française pourraient encore détériorer le marché immobilier. De plus, les décisions du gouvernement de Jean-Marc Ayrault dans le domaine du logement « ont des impacts limités et plutôt négatifs [...]. Le blocage des loyers (qui risque de décourager certains propriétaires ou acquéreurs potentiels) vient renforcer l'impact de la disparition du PTZ+ dans l'ancien et le durcissement de la fiscalité sur les plus-values immobilières », s'inquiète MeilleursAgents.com.

Aussi, Sébastien de Lafond plaide pour des « règles du jeu claires », propres à permettre au marché de redémarrer, même de façon limitée, en septembre. « Espérons qu'elles nous seront présentées dès la rentrée et mises en œuvre au plus tôt pour fluidifier un marché bloqué, redonner un élan aux acheteurs comme aux vendeurs et dévoiler un horizon plus souriant pour les professionnels de l'immobilier », conclut le dirigeant.

© Sicavonline. Ces informations sont puisées aux meilleures sources, et n'engagent en aucun cas la responsabilité de la société Sicavonline.



Comment réduire vos impôts en 2014 ?*

Vous avez la possibilité de réduire vos impôts dès 2014 ! Bon à savoir : la réduction fiscale dépend de votre situation personnelle et est susceptible d'évolution (*voir conditions).
>> Découvrez les solutions sélectionnées par Sicavonline en cliquant ici

A lire autour du sujet "Immobilier : rien ne va plus en Ile-de-France" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline



Abonnez-vous à
notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +


vide
vide
Publicité
Articles les plus lus
Newsletter Sicavonline
Abonnez-vous à
notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +
SICAV et FCP les plus vus
A court ou long terme, avec plus de 15 200 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 1 800 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME europénnes au travers de 62 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
A plus de 8 ans, avec son cadre fiscal très avantageux, ses 400 Sicav et FCP et ses multiples options, le contrat d'assurance-vie Amaryllis Patrimoine est optimal.
Avec Avenir Finance Gestion Privée