1. Bourse & Sicav
  2. Compte titres, PEA & autres supports
  3. Assurance-vie : les assureurs mieux armés pour retrouver les bénéficiaires de contrats non réclamés

Assurance-vie : les assureurs mieux armés pour retrouver les bénéficiaires de contrats non réclamés

03/09/2010 - 15:07 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Assurance-vie : les assureurs mieux armés pour retrouver les bénéficiaires de contrats non réclamés

Selon un rapport du gouvernement, les dispositifs mis en place ces dernières années pour identifier les bénéficiaires de contrats d'assurance-vie non réclamés sont efficaces. Cet arsenal de mesures aurait permis de redistribuer, depuis 2005, plus de 550 millions d'euros.

Lorsque le titulaire d'un contrat d'assurance-vie décède, les capitaux sont en principe versés aux bénéficiaires désignés par le contrat. Toutefois, dans certains cas, l'assureur n'est pas informé du décès de l'assuré ou encore est dans l'incapacité d'identifier ou de retrouver les bénéficiaires de ce contrat d'assurance-vie. Ce qui aboutit à laisser dormir dans les caisses des assureurs des milliards d'euros placés sur des contrats d'assurance-vie non réclamés, faute d'information des bénéficiaires.

Un demi-milliard d'euros redistribués aux bénéficiaires de contrats d'assurance-vie


Pour réduire le nombre de contrats d'assurance-vie en déshérence, le gouvernement a mis en place différents dispositifs. Ces dispositifs favorisent l'identification des personnes décédées parmi les assurés et obligent les assureurs à rechercher et à informer les bénéficiaires de contrats d'assurance-vie. De plus, lors du décès d'un assuré titulaire d'un contrat d'un contrat d'assurance-vie, toute personne peut demander à être informer de son éventuelle qualité de bénéficiaire.
Selon un rapport diffusé par le gouvernement, ces dispositifs auraient permis, depuis 2005, d'identifier 34.500 titulaires de contrats d'assurance-vie décédés et de restituer 555 millions d'euros aux bénéficiaires de ces contrats.

1,05 milliard d'euros toujours en attente de bénéficiaires


Des résultats satisfaisant mais à relativiser. En effet, selon une enquête de la Fédération française de sociétés d'assurance (FFSA), les assureurs détiendraient à tort encore plus d'un milliard d'euros via des contrats d'assurance-vie non réclamés. Pour endiguer le développement des contrats d'assurance-vie non réclamés, une proposition de loi, soutenue par le gouvernement, prévoit deux nouvelles mesures :
- l'obligation pour les assureurs de croiser chaque année la liste de leurs assurés avec le Répertoire National d'Identification des Personnes Privées (RNIPP) afin d'identifier les personnes décédées ;
- le renforcement de l'information avec la publication chaque année par les assureurs des démarches entreprises pour rechercher les bénéficiaires ainsi que les résultats de ces démarches.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Assurance-vie : les assureurs mieux armés pour retrouver les bénéficiaires de contrats non réclamés" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 840 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit