1. Accueil
  2. >
  3. Immobilier de placement
  4. >
  5. Investir et défiscaliser
  6. >
  7. Une nouvelle version du bouclier fiscal pour les plus modestes

Une nouvelle version du bouclier fiscal pour les plus modestes

07/03/2011 - 18:32 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Le bouclier fiscal doit disparaître, selon le gouvernement qui conditionne cette disparition à la refonte de l'impôt sur le patrimoine. Soucieux du sort réservé au plus riches des contribuables, le gouvernement n'en oublie pas pour autant les autres. Simple opération de communication ou pas, il semblerait qu'une version du plafonnement des impôts directs soit maintenue pour les « moins aisés » de ses bénéficiaires.

Le gouvernement veut faire disparaître le bouclier fiscal mais uniquement dans sa version luxe. Le bouclier fiscal instauré pour éviter que les impôts directs d'un contribuable (impôt sur le revenu, ISF, taxe d'habitation et taxe foncière sur la résidence principale, CSG...) dépassent 50 % de ses revenus pourrait ne disparaître que pour les contribuables « les plus aisés ». Le gouvernement aurait, selon un article publié dans les Echos, promis de « maintenir une forme de bouclier fiscal » pour les contribuables qui disposent de revenus très modestes.

Le bouclier fiscal maintenu pour 8.500 « petits » contribuables

Presque la moitié des bénéficiaires du bouclier, soit environ 9.500 personnes, disposent de faibles revenus mais propriétaires de leur résidence principale, ils sont étranglés par le niveau des impôts locaux. Aujourd'hui, ces contribuables modestes perçoivent en moyenne un remboursement de 559 euros au titre du bouclier fiscal. Ce maintien coûterait donc à l'Etat la modique somme de 5,3 millions d'euros contre environ 700 millions actuellement.

© Synapse. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapse font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Une nouvelle version du bouclier fiscal pour les plus modestes" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez indirectement dans l'immobilier à partir de 200 € et diversifiez votre patrimoine.

Investir avec Sicavonline

Souscription sicavonline

Souscription en ligne

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagner en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

Des frais réduits

Nos équipes négocient avec les sociétés de gestion des frais réduits.

Contacter Sicavonline

Des professionnels
à votre écoute

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi : 0 805 09 09 09 (appel gratuit)