1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. L'économie pour investir
  6. >
  7. Bilan hebdo : Paris porté par l'emploi américain

Bilan hebdo : Paris porté par l'emploi américain

02/04/2011 - 10:07 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Bilan hebdo : Paris porté par l'emploi américain

Les obstacles persistants à la résolution du problème des dettes souveraines dans la zone euro ainsi que les mauvaises nouvelles provenant du Japon et de la Lybie n'ont pas eu raison de l'optimisme des investisseurs, dopé par les bons chiffres de l'emploi américain. La Bourse de Paris s'offre une deuxième semaine consécutive dans le vert avec un CAC 40 en hausse de 2,07 %, à 4.054,76 points.

Dans un premier temps, plutôt prudente du fait de la montée des inquiétudes autour des dettes souveraines en Europe, la Bourse de Paris a finalement profité des bons chiffres de l'emploi américains pour confirmer son rebond de la semaine passée. L'indice vedette du Palais Brongniart, le CAC 40, a progressé entre lundi et vendredi de 2,07 % à 4.054,76 points.

La pression monte sur le Portugal

Outre la persistance des tensions en Lybie, où les forces pro-Kadhafi gagnent du terrain sur les rebelles, et du maintien d'une situation de crise au sein de la centrale nucléaire de Fukushima, la pression sur la dette portugaise a limité les initiatives des investisseurs en début de semaine. Les taux des obligations portugaises à dix ans ont atteint un nouveau record lundi suite à la dégradation de la note de la dette souveraine du Portugal par Standard & Poor's le 24 mars, dégradation qui, toujours à l'initiative de Standard & Poor's, a été suivie d'une autre mardi 29 mars ! Et vendredi 1er avril, Fitch n'y est pas non plus allé de main morte en rétrogradant de trois niveaux à BBB- la note de la dette portugaise. Il est vrai que Lisbonne s'est évertué à ne pas convaincre la communauté financière de sa capacité à faire face à la crise en annonçant un déficit public 2010 équivalent à 8,6 % du PIB portugais, supérieur aux 7,3 % attendus.

La BCE déterminée à soutenir l'Irlande

La diminution de deux crans de la note souveraine grecque a par ailleurs contribué à alimenter les doutes sur les dettes des pays « périphériques » de la zone euro. Idem pour les stress tests auxquels les banques irlandaises ont été soumises et qui ont fait ressortir un besoin en capitaux propres de 24 milliards d'euros. Ce constat peu rassurant sur la santé financière des banques a incité Standard & Poor's a réduire la note de la dette souveraine de l'Irlande.
Malgré cette déconvenue, les investisseurs ont salué l'engagement pris par la Banque Centrale Européenne d'acheter des titres émis par l'Irlande indépendamment de sa note souveraine.

USA : des chiffres de l'emploi encourageants

L'autre soutien à la tendance est venu des Etats-Unis. Le rapport publié par le département du Travail américain a signalé 206.000 créations d'emplois outre-Atlantique en mars, soit 16.000 de plus que prévu par le consensus des économistes. Le secteur privé a embauché 230.000 salariés supplémentaires, du jamais vu depuis mars 2006. Du coup, le taux de chômage a signé sa quatrième baisse en quatre mois pour ressortir à 8,8 %. Il n'avait plus été aussi faible depuis mars 2009.

Les résultats des enquêtes PMI ont également rassuré sur la vigueur de la reprise économique mondiale. Le PMI manufacturier de la zone euro s'est établi à 57,5 points en mars, un chiffre légèrement inférieur aux 57,7 points estimés précédemment, mais qui traduit une croissance robuste. Autre bonne nouvelle, l'expansion de l'activité manufacturière s'est accélérée en Chine le mois dernier, même si le rythme de progression est resté modéré. L'indice PMI établi par la banque HSBC a gagné 0,1 point par rapport à février, à 51,8 points, tandis que l'indice de la fédération chinoise des achats et de la logistique a progressé de 2,2 points pour atteindre 53,4 points.

Enfin, l'ISM manufacturier aux Etats-Unis, attendu à 61 points par la moyenne des économistes, est ressorti à 61,2 points.

Un resserrement monétaire en Europe de plus en plus proche

Le seul point noir des enquêtes PMI est la persistance de pressions inflationnistes. La hausse des coûts de production s'est accrue en mars aux Etats-Unis et dans la zone euro, où les prix à la consommation ont crû de 2,6 % en mars, selon une première estimation d'Eurostat. Cette montée des prix est d'ailleurs illustrée par la vigueur permanente des prix du pétrole, avec un baril de brut WTI à 107,90 dollars et un baril de Brent à 118,13 dollars vendredi. Dans ce contexte, le resserrement monétaire annoncé par Jean-Claude Trichet, le président de la Banque Centrale Européenne, paraît de plus en plus proche.

Alcatel-Lucent, l'automobile et les pétrolières ont le vent en poupe

Si la majorité des sociétés du CAC 40 a terminé la semaine dans le vert, Alcatel-Lucent est sorti du lot avec un bond de 9,23 % favorisé par un commentaire positif de Golman Sachs.

Les valeurs automobiles se sont également bien comportées, alors que les immatriculations de voitures ont augmenté de 6,1 % en mars par rapport à l'année dernière. Renault et Peugeot se sont adjugés respectivement 5,45 % et 3,88 %. Les deux constructeurs automobiles français ont également profité des bons résultats du chinois Dongfeng Motor, qui a annoncé un bénéfice en hausse de 76 % en 2010, et de l'augmentation de capital de Porsche.
Les valeurs liées au pétrole n'ont pas été en reste. Aidés par le cours de l'or noir, Vallourec et Technip ont avancé de 5,12 % et 3,45 %, tandis que Total a grappillé 2,40 %.

Le bilan a en revanché été plus mitigé pour les financières. Si BNP Paribas est parvenu à s'en sortir avec une modeste progression de 0,66 %, la Société Générale (-2,56 %), Crédit Agricole (1,64 %) et Natixis (-0,51 %) ont toutes fini dans le rouge, emportées par les stress tests en Irlande et par la crainte d'une vague d'augmentation de capital dans le secteur bancaire européen suite à l'opération annoncée mardi par UBI Banca.

Autre baisse marquée de la semaine, Capgemini a cédé 1,78 %.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Bilan hebdo : Paris porté par l'emploi américain" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
Retrouvez sur Sicavonline

KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 237 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
A court ou long terme, avec plus de 4 100 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)