1. Accueil
  2. >
  3. Bourse & Sicav
  4. >
  5. L'économie pour investir
  6. >
  7. Chômage record en Espagne et contestation sociale croissante en Europe

Chômage record en Espagne et contestation sociale croissante en Europe

05/03/2013 - 17:02 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



Chômage record en Espagne et contestation sociale croissante en Europe

L'Espagne a franchi en février le cap symbolique des 5 millions de chômeurs. Plongée dans la récession, le pays semble s'embourber toujours plus dans la crise. Et ce chiffre record de demandeurs d'emploi ne devrait pas aller en s'améliorant... Une situation sous haute tension qui s'ajoute à un climat européen tendu, où les mouvements contestataires se font de plus en plus entendre.

L'Espagne dépasse le cap des 5 millions de chômeurs

L'Espagne a dépassé en février le cap symbolique des 5 millions de chômeurs. Divulgué par le Ministère de l'Emploi espagnol, ce chiffre est en hausse de 1,19% par rapport au mois de janvier 2013, soit 59 444 chômeurs supplémentaires. Au total, depuis un an, ce sont 328 124 chômeurs de plus qui ont été enregistrés en Espagne. Mais selon les chiffres de l'Institut national de la statistique (INE), qui utilise une méthode de calcul différente de celle du Ministère espagnol, le pays comptait déjà 5,97 millions de chômeurs fin décembre 2012, soit plus d'un quart de la population active (26,02%). Au sein de la zone euro, ce taux serait le plus élevé après celui de la Grèce.

Espagne : des réformes qui porteront bientôt leurs fruits ?

Plongée dans la récession, l'Espagne est engagée dans une politique de rigueur, dont le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy a d'ores et déjà annoncé le maintien, et qui vise à réduire son déficit public à 4,5% du PIB. Si l'effort de rigueur s'est révélé relativement efficace en 2012 (le déficit public a été réduit à 6,7% du PIB), il a également pesé sur la demande intérieure espagnole. Couplé à cela, le gouvernement Rajoy a mis en place il y a un an une réforme du marché du travail qui a contribué à gonfler le nombre de chômeurs espagnols ces derniers mois. Néanmoins, selon les prévisions d'hiver de la Commission européenne, la réforme devrait commencer à porter ses fruits cette année. Selon Bruxelles, l'Espagne devrait cependant voir son taux de chômage continuer à grimper jusqu'à atteindre 26,9% à la fin de l'année 2013. Il faudra alors attendre 2014 pour qu'il baisse légèrement à 26,6% de la population active. Quant à la croissance, elle ne sera toujours pas au rendez-vous en 2013 selon la Commission européenne, qui table sur une récession de -1,4%.

Zone euro : des politiques d'austérité de plus en plus contestées

Une situation que les espagnols ont de plus en plus de mal à accepter. Des manifestations ont eu lieu samedi 23 février contre la politique d'austérité et la corruption du gouvernement Rajoy, auxquelles se sont ajoutées divers mouvements de contestation à travers l'Europe. Après l'Espagne, l'Italie. Les élections législatives italiennes ont signé la défaite du président du Conseil sortant, Mario Monti, ancien commissaire européen, dont les réformes ont laissé un goût amer sur la péninsule italienne. Le succès des positions anti-européennes de Silvio Berlusconi et du Mouvement 5 Etoiles de Beppe Grillo ont à la fois surpris et fait craindre une contagion à l'échelle européenne de ces mouvements qui ont recueilli à eux deux près de 2/3 des suffrages italiens. C'est au Portugal que les dernières manifestations ont eu lieu. Plus de 500 000 personnes ont défilé samedi 02 mars dans les rues portugaises, entonnant en fin de cortège la « Grandola », symbole de la révolution des œillets d'avril 1974, qui avait mis fin au régime salazariste de Marcelo Caetano. C'est contre les mesures d'austérité du gouvernement de Pedro Passos Coelho et de l'Union européenne que se sont soulevés ce week-end les Portugais, suite à l'adoption de la plus importante hausse d'impôts jamais enregistrée. Une cure d'austérité imposée par les créanciers internationaux (Commission européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international), en contrepartie du plan de sauvetage de 78 milliards d'euros dont bénéficie le Portugal depuis mai 2011. A l'origine des manifestations portugaises, l'appel via Internet d'un mouvement militant baptisé « Que la troïka aille se faire voir », la « troïka » faisant référence aux trois créanciers internationaux du Portugal. La cure d'austérité imposée au pays fait de plus en plus de ravages dans la société portugaise (chômage à 16,9% fin 2012, baisse des salaires et des retraites, hausse des impôts...). Les voix s'élèvent donc toujours plus fort contre les politiques d'austérité et le mécontentement devient de plus en plus palpable en Europe. Au point de se demander si les politiques d'austérité seront tenables... et à quel prix. Ces nouvelles éruptions de contestation sociale laissent pour l'heure les marchés boursiers relativement indifférents (entre le 23 février et le 4 mars 2013 le CAC 40 a même gagné 3 points). Il semble que les investisseurs demeurent confiants dans la capacité de la BCE à jouer, une nouvelle fois, si besoin, les pompiers de service.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Chômage record en Espagne et contestation sociale croissante en Europe" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 200 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 800 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)