Votre espace client a évolué ! Connectez-vous sans plus attendre pour le découvrir!
  1. Accueil
  2. >
  3. S'informer
  4. >
  5. Actualités financières
  6. >
  7. Bourse
  8. >
  9. Les moins-values de cession de valeurs mobilières n'ont pas à subir d'abattement !

Les moins-values de cession de valeurs mobilières n'ont pas à subir d'abattement !

18/11/2015 - 10:34 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



Les moins-values de cession de valeurs mobilières n'ont pas à subir d'abattement !

L’équipe d’Ingénierie Patrimoniale d'Edmond de Rothschild France revient sur un arrêt du Conseil d'Etat du 12 novembre 2015 très favorable aux contribuables détenant des valeurs mobilières (actions, obligations...).

L'équipe d'Ingénierie Patrimoniale d'Edmond de Rothschild France revient sur un arrêt du Conseil d'Etat publié au mois de novembre.

Le Conseil d'Etat vient de rendre un arrêt en date du 12 novembre 2015 concernant deux problématiques majeures en matière de plus-values mobilières. Il annule la doctrine administrative prévoyant l'application des abattements pour durée de détention aux moins-values, mais confirme qu'aucun abattement n'est applicable aux plus-values en report constatées avant 2000 lorsque leur imposition devient exigible à compter du 1er janvier 2013.

Pas d'abattement sur les plus-values en report ante 2000


Le Conseil d'Etat a été saisi d'une demande de transfert au Conseil constitutionnel d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) concernant l'application de l'abattement pour durée de détention aux plus-values en report d'imposition antérieures au 1er janvier 2000 et dont une opération a mis fin au report depuis le 1er janvier 2013. Le Conseil d'Etat décide de ne pas saisir le Conseil constitutionnel. Il juge que l'imposition sans abattement desdites plus-values en report au barème progressif de l'impôt sur le revenu ne méconnait pas le principe d'égalité devant les charges publiques.

Pas d'abattement sur les moins-values

Concernant l'application de l'abattement pour durée de détention aux moins-values de cession de valeurs mobilières et de droits sociaux prévu par l'article 150-0 D du CGI, le Conseil d'Etat estime qu'il n'est pas nécessaire de transmettre la QPC au Conseil Constitutionnel dès lors qu'il résulte de la loi elle-même que les abattements ne s'appliquent pas aux moins-values. En conséquence, le Conseil d'Etat annule pour excès de pouvoir les commentaires administratifs y afférents.

Il énonce une méthodologie pour déterminer le montant de la plus-value imposable au titre d'une année : « les gains nets imposables sont calculés après imputation par le contribuable sur les différentes plus-values qu'il a réalisées, avant tout abattement :
> des moins-values de même nature qu'il a subies au cours de la même année ou reportées [i.e moins-values des années antérieures reportables durant 10 ans]
> pour le montant et sur les plus-values de son choix,
> et que l'abattement pour durée de détention s'applique au solde ainsi obtenu, en fonction de la durée de détention des titres dont la cession a fait apparaître les plus-values subsistant après imputation des moins-values. »


Ainsi, pour déterminer la plus-value imposable, il convient donc de procéder en deux temps.
Etape n°1 : dans un premier temps, le contribuable impute sur les plus-values, avant tout abattement, les  moins-values de l'année, puis en cas de solde positif, les moins-values en report. Concrètement, le contribuable détermine librement les plus-values sur lesquelles il impute les moins-values, et ce quelles que soient les durées de détention des titres cédés ;
Etape n°2 : s'il résulte une plus-value résiduelle, il applique l'abattement pour durée de détention afférent aux titres concernés.


Dans la mesure où la méthode retenue par l'administration fiscale au titre des déclarations de revenus de 2013 et de 2014 était la suivante :
> d'une part elle appliquait les abattements sur les moins-values réalisées au titre de l'année, et ce avant leur éventuelle imputation sur des plus-values,
> et d'autre part les moins-values reportables étaient imputées sur les plus-values nettes d'abattements,
> les contribuables pour lesquels cette nouvelle méthode s'avérerait plus favorable sont fondés à introduire des réclamations au titre des revenus 2013 et 2014.


Illustration
Un contribuable cède trois actions dont l'une est en moins-value. Il dispose par ailleurs d'un stock de moins-values reportables qui s'élève à 1 500 €.

Les moins-values de cession de valeurs mobilières n'ont pas à subir d'abattement !



D'après l'équipe d'Ingénierie Patrimoniale d'Edmond de Rothschild France "cette solution permet au contribuable d'imputer les moins-values réalisées sur les plus-values de son choix. L'impact de cette nouvelle méthode sur l'assiette de l'impôt sur le revenu, des prélèvements sociaux, de la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus (CEHR) mais également sur le plafonnement de l'ISF devra être apprécié au cas par cas."

 

Avertissement : ce document est établi à titre d'information générale et ne constitue pas une consultation juridique, fiscale ou comptable personnalisée. Les stratégies patrimoniales dépendent de votre situation personnelle et de la règlementation, elles doivent impérativement être validées par des professionnels en matière juridique, fiscale et comptable. Nous vous invitons à consulter vos propres conseillers indépendants. Ce document a été établi à partir d'informations considérées comme fiables au moment de sa rédaction mais nous ne garantissons ni leur exhaustivité ni leur exactitude. Pour toute question concernant les informations contenues dans ce document, vous pouvez vous adresser à votre banquier privé. Le présent document est publié par Edmond de Rothschild (France), il ne peut
être ni reproduit ni redistribué sans son accord préalable.

© Synapse. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapse font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Les moins-values de cession de valeurs mobilières n'ont pas à subir d'abattement ! " :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus


Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus


Assurance vie KOMPOZ KOMPOZ un contrat collectif d'assurance vie, accessible dès 500€, parmi les moins chers du marché. +700 supports d'investissement. Vos frais s'adaptent à vos choix d'investissement.
Assurance vie Futura Vie Le contrat d'assurance vie FUTURA VIE propose plus de 200 supports d'investissement en unités de compte, dont une gamme de plus de 20 supports immobiliers.

Investir en SCPI Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 200 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit
Compte-titres A court ou long terme, avec plus de 3 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.

Investir avec Sicavonline

Souscription sicavonline

Souscription en ligne

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagner en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

Des frais réduits

Nos équipes négocient avec les sociétés de gestion des frais réduits.
        

Contacter Sicavonline

Des professionnels
à votre écoute

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi : 0 805 09 09 09 (appel gratuit)