1. Toutes nos vidéos
  2. L'oeil du pro
  3. Dégradation de la France : vraiment un non événement ?

Dégradation de la France : vraiment un non événement ?

23/11/2012 - 15:41 - Sicavonline (mis à jour le : 16/01/2013 - 16:39)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





A la suite de l'annonce faite par l'agence de notation Moody's de priver la France de son AAA, les marchés financiers sont étonnamment restés de marbre... le CAC 40 a même gagné 0,65 % au lendemain de la sanction de Moody's ! La dégradation de la France serait-elle un non-événement ? Quel avenir pour les titres de la dette française ? « L'œil du pro » accueille Xavier Gandrille, directeur de la stratégie d'investissement chez Amplégest, afin de faire le point sur l'attrait de la dette française.



Contre toute attente, la décision de l'agence de notation Moody's de priver la France de son AAA n'a pas semé le trouble sur les marchés financiers. Trois jours après l'annonce*, le CAC 40 a même progressé de 38 points. La dégradation serait donc un non-événement... à première vue.

Cette relative indifférence des marchés est-elle tenable ? La dégradation de la note de la dette publique française est-elle réellement un non événement ? Peut-on encore acheter des titres de la dette de la France ? Ses taux risquent-ils d'augmenter ? « L'œil du pro » reçoit Xavier Gandrille, directeur de la stratégie d'investissement chez Amplégest, afin de faire le point sur les perspectives des emprunts d'Etat français.


Pour découvrir l'analyse des répercussions de la dégradation de la dette française par Moody's, cliquez sur l'interview vidéo de Xavier Gandrille, directeur de la stratégie d'investissement chez Amplegest.

*Au 21/11/2012

La société Sicavonline dispose d'une équipe de journalistes professionnels en charge de la rédaction des articles de www.sicavonline.fr. Les conseils donnés relatifs aux instruments financiers ou aux placements sont en conformité avec la profession et sur la base de sources sérieuses et réputées fiables. La responsabilité d'investir ne saurait être imputée à la rédaction de Sicavonline du fait de leur utilisation.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Dégradation de la France : vraiment un non événement ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit