1. Immobilier de placement
  2. Investir et défiscaliser
  3. Taxe foncière : trop c'est trop !

Taxe foncière : trop c'est trop !

09/10/2013 - 16:10 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Taxe foncière : trop c'est trop !

Taxe foncière : ausse moyenne de + de 21 % sur l'ensemble du territoire entre 2007 et 2012

A quelques jours de l'expiration du délai accordé pour régler la taxe foncière, fixé cette année au mardi 15 octobre, l'Union nationale de la propriété immobilière (UNPI) lance un nouveau pavé dans la mare. Entre 2007 et 2012, la taxe foncière a en moyenne cru de plus de 20 %. D'après Maël Bernier, directrice de la communication d'empruntis.com, cette explosion peut également expliquer en partie le blocage actuel du marché de l'immobilier. De quoi alimenter les débats déjà agités entre les professionnels de l'immobilier, les propriétaires et les pouvoirs publics.

Si vous êtes propriétaire d'un bien immobilier (maison, appartement ou terrain), vous avez sans doute déjà reçu votre avis d'imposition à la taxe foncière.

Attention dès lors que vous étiez propriétaire d'un bien immobilier au 1er janvier 2013, vous êtes redevable de la taxe foncière même si vous avez vendu votre bien en cours d'année.

Paiement de la taxe foncière avant le mercredi 16 octobre 2013

Si vous n'êtes pas mensualisé, vous avez jusqu'au mardi 15 octobre 2013 pour régler la taxe foncière, qui cette année encore devrait augmenter pour une majorité de propriétaires mais dans une moindre mesure que l'an dernier.

Les disparités sont grandes entre les communes mais d'après l'Union nationale de la propriété immobilière (UNPI) entre 2007 et 2012 la taxe foncière a augmenté en moyenne de 21,17 % sur l'ensemble du territoire.

Cette hausse jugée démesurée par l'UNPI est due au fait que plusieurs augmentations se conjuguent :
- à la base, les valeurs locatives, assiette de l'impôt, ont augmenté de 9,43 % en application du coefficient de majoration prévu par les lois de finances ;
- ensuite, les taux d'imposition des bénéficiaires (communes et départements) de la taxe foncière ont augmenté d'environ 10,70 %.

En incluant la majoration légale des valeurs locatives, l'UNPI observe que les parts départementales de taxe foncière ont augmenté en moyenne de 23,98 % et celles du bloc communal de 18,56 %.

La taxe foncière augmente beaucoup plus vite que l'inflation (+ 8,18 % entre octobre 2007 et octobre 2012), que les loyers (estimée à environ 8,23 % par l'observatoire Clameur), les salaires (à titre illustratif, le smic horaire brut a augmenté de 11,37 % entre juin 2007 et juin 2012) ou encore les retraites.

La taxe foncière de plus en plus pesante pour les propriétaires

L'impôt foncier pèse de plus en plus sur le budget des ménages propriétaires, allant jusqu'à représenter plusieurs mois de loyer, de salaire ou de retraite.

« A la lecture de ces chiffres, on ne peut que constater que malheureusement les freins à l'acquisition ne sont pas seulement, loin s'en faut, psychologiques, mais bien financiers. Lorsqu'on voit qu'une taxe foncière peut atteindre 3 mois de loyers, cela veut donc dire qu'il faut l'inclure dans son plan de financement...Mais encore faut-il pouvoir... » déplore Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole d'Empruntis.com.

« A titre d'exemple pour un bien de 200 000€ remboursé sur 20 ans à un taux de 3,55% hors assurance, cela signifie des mensualités de 1165€ (si on ne tient pas compte de la taxe foncière) ; Or, si vous ajoutez deux mois supplémentaires à 1165€ (soit 2330€), cela signifie une mensualité en réalité de 194€ supplémentaire, soit 1359€ par mois » explique Maël Bernier.

Le débat sur l'inflation de la taxe foncière vient s'ajouter à ceux déjà engagés entre le gouvernement et les professionnels de l'immobilier au sujet de la loi Duflot, en cours de discussion au Sénat, et l'augmentation des droits de mutation prévue l'an prochain. De l'agitation et des remous en perspective pour le gouvernement qui doit faire face au ras-le-bol fiscal des français et à la fronde des professionnels de l'immobilier contre la loi Duflot.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Taxe foncière : trop c'est trop !" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.