1. Immobilier de placement
  2. Tendances de l'immobilier
  3. Prêt immobilier : une formule méconnue facilite l'achat-revente

Prêt immobilier : une formule méconnue facilite l'achat-revente

09/04/2018 - 14:03 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




 Prêt immobilier : une formule méconnue facilite l'achat-revente

Ludovic Huzieux, directeur associe d’Artémis courtage, informe les propriétaires désirant céder leur logement afin d’en acheter un nouveau de l'existence d'un outil « injustement » méconnu.

Afin d'éviter les mauvaises surprises, les professionnels recommandent aux acheteurs déjà propriétaires de vendre leur logement avant d'en racheter un autre. Mais en pratique, il n'est pas toujours possible de procéder dans cet ordre.

« Dans un peu moins de 20% de nos dossiers de secundo-accédants, les achats et les ventes sont signés le même jour », précise Ludovic Huzieux, associé du cabinet Artémis courtage.

80 % « vendeurs-acheteurs », s'ils ne veulent pas passer à côté du logement de leur choix, doivent contracter un prêt relais auprès d'une banque afin de pouvoir financer leur nouvelle acquisition. Deux solutions existent aujourd'hui pour y parvenir : il est possible de contracter un prêt relais classique ou encore un prêt « relais rachat ».                                                                                                    

Le prêt relais, le montage « classique »


Dans le premier cas, le prêt relais consiste pour la banque à procéder à une avance sans attendre la revente de votre logement. Tant que vous n'avez pas trouvé de vendeur, vous devez donc rembourser les échéances de ces prêts (ancien long terme, relais, nouveau crédit long terme) et éventuellement les intérêts. « Concrètement, avec ce type de crédit, vous avez la possibilité d'emprunter généralement jusqu'à 70 % de la valeur du bien que vous revendez, après déduction du capital restant dû de l'ancien prêt », précise Ludovic Huzieux. La durée du crédit relais est d'un an, renouvelable une fois. Vous avez donc un délai de deux ans maximum pour vendre votre logement.

Le prêt relais rachat, un endettement moins élevé


Un autre dispositif moins connu existe. Une poignée de banques le propose sous le nom de prêt « relais rachat » ou encore de prêt « achat revente ».

Son principe est le même que le crédit relais traditionnel : la banque vous accorde une avance que vous remboursez lors de la revente de votre ancien bien. Mais avec le prêt « relais rachat », vous n'avez d'une part qu'une seule ligne de crédit à un taux d'intérêt unique. Cela vous permet de bénéficier d'une seule mensualité pouvant être lissée et optimisée en fonction de la revente du bien.

D'autre part, son mode de calcul spécifique fait en sorte de ne pas alourdir votre niveau d'endettement, contrairement à celui du crédit relais classique. « Cela permet donc à un acquéreur qui est déjà relativement endetté de pouvoir être éligible », relève Ludovic Huzieux. La durée du prêt relais rachat est identique à celle d'un prêt relais classique, soit 12 mois, renouvelable une seule fois.

Des coûts globalement plus élevés


Il faut néanmoins prendre garde car le coût du prêt « relais rachat » est globalement plus important que celui d'un prêt relais classique. Dans ces conditions, dans quelle situation faut-il opter pour cette option ?

« Les frais de garantie et les pénalités appliquées alourdissent le coût total de l'opération, confirme Ludovic Huzieux. Un prêt relais rachat doit donc être privilégié en l'absence totale de visibilité sur la revente du bien qui fait l'objet du relais ou encore lorsque l'endettement reste trop élevé de l'emprunteur pour obtenir un prêt relais classique ».

Le choix entre ces deux formules ne peut se faire qu'au cas par cas. Chaque situation est différente et il ne serait pas sérieux de hiérarchiser ces deux outils, qui possèdent l'un et l'autre des points forts et des points faibles et permettent l'achat-revente d'un bien immobilier ainsi que l'illustre l'exemple ci-dessous.

Un couple vient de faire l'acquisition d'un bien pour 500 000 euros et met en vente son ancien logement au prix de 300 000 euros. Son capital restant dû sur son prêt s'élève à 100 000 euros pour une échéance au 31 janvier 2030. Il gagne 5 000 euros de revenus nets par mois et ses mensualités s'élèvent actuellement à 1 000 euros.
 
Prêt relais classique
Mensualités : 2 786 € sur 12 mois
Taux d'endettement : 2 786 / 5 000 = 56%
 
Crédit relais rachat
Mensualités : 1 927 € sur 12 mois
Taux d'endettement : 1 927,22 / 5 000 = 39%
 
Le crédit rachat permet d'abaisser le taux d'endettement afin de faire passer un dossier. Cependant le coût total du crédit relais rachat est supérieur à celui du crédit relais classique car il faut rajouter les pénalités de rachat par anticipation du prêt long terme initial et comptabiliser des frais de garantie supérieurs, que le courtier n'a pas inclus dans l'exemple ci-dessus.
 
Chaque situation étant différente, il incombe à chacun de déterminer l'offre la plus adaptée et la plus avantageuse. L'aide d'un professionnel pourra alors être précieuse.



A propos d'Artémis courtage
Artémis courtage, avec ses différentes filiales Ludax Courtage, Rescue Finances et Carte Financement, couvre l'ensemble des besoins en matière de financement destinés aux particuliers, aux entreprises et aux professionnels. Les prestations d'Artémis courtage s'articulent ainsi autour de 4 activités principales, crédit immobilier, crédit spécifique (dédié aux problématiques des professionnels, des français non-résidents et des clients patrimoniaux), assurance emprunteur et regroupement de crédits (RAC).

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.


Gestion Conseillée : Faites-vous aider pour choisir vos SICAV et FCP

Profitez d'un conseiller dédié pour vous accompagner dans la gestion de votre portefeuille. Bénéficiez de conseils sur une large gamme de supports tout en restant le décisionnaire final. Offre accessible dès 25 000€*.

*A partir de 25 000€ d'avoirs financiers investis par l'intermédiaire de Sicavonline


A lire autour du sujet " Prêt immobilier : une formule méconnue facilite l'achat-revente" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+17.1%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 10 000 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts.