1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Bourse : que cache la récente prédilection des investisseurs pour les grandes capitalisations ?

Bourse : que cache la récente prédilection des investisseurs pour les grandes capitalisations ?

16/05/2018 - 17:05 - Sicavonline - Arnaud Riverain, Associé Gérant - GreenSome Finance



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Bourse : que cache la récente prédilection des investisseurs pour les grandes capitalisations ?

Une fois n’est pas coutume. Arnaud Riverain, Associé Gérant chez GreenSome, constate que les grandes capitalisations surperforment les Mid et Small caps, et ce, assez largement. Au mois d'avril 2018, le CAC 40 affiche une progression de 6,8 % contre 3,5 % sur le CAC Mid&Small. Comment interpréter ce changement de posture en faveur des grandes capitalisations sur les marchés boursiers ? Doit-on craindre une sortie de route prochaine ?

Sur les marchés, le mois d'avril frôle la perfection, à l'image du parcours du CAC 40 qui surperforme nettement les autres indices de la place parisienne. Avec une hausse de 6,8 % en avril, le CAC 40 produit sa meilleure clôture mensuelle depuis plus de 10 ans. Le CAC Small, quant à lui, tutoie les sommets atteints en janvier. Il faut remonter au mois d'octobre 2017 pour observer une telle surperformance du CAC 40 en termes de différentiels de points et à octobre 2015 en termes de performance absolue.

Le marché a été stimulé par les bons résultats des entreprises des deux côtés de l'Atlantique. On note en moyenne que plus de 80% des sociétés ont fait mieux qu'attendu. A ces excellents résultats vient s'ajouter un semblant de décrispation au niveau géopolitique après deux mois de « gueule de bois », du fait des craintes d'un retour de l'inflation qui aurait entrainé une hausse des taux longs, et au final on a disposé de tous les ingrédients permettant aux marchés de repartir à la hausse.

Dans ce marché extrêmement porteur, on observe néanmoins un recul des volumes. Ce tassement additionné à la nette surperformance des Large caps n'indiquent-ils pas que le marché tente de se prémunir contre le manque de liquidité en cas de retournement ?

Bourse : que cache la préférence affichées des marchés en faveur des grandes capitalisations

 

Où en est le consensus ?


Maintenant que quasiment toutes les sociétés ont publié leurs résultats annuels et pour certaines ceux du premier trimestre, on ne peut que lse réjouir au regard de l'évolution des BPA. La performance 2017 est « exceptionnelle » et est de loin la meilleure depuis plus de 6 ans. Ces bons résultats ont largement dépassé nos anticipations. L'ajustement des prévisions a eu lieu sur les Small, mais dans une moindre mesure qu'escompté et nous n'aurions jamais imaginé un tel ajustement par le haut du côté des Large caps. Aussi, l'observation des attentes 2018, ramenées à l'environnement actuel, nous incite à croire que le marché ne doit pas être si loin de la réalité. Les premiers ajustements à la baisse ont eu lieu assez tôt, notamment sur les Small car, comme à l'accoutumée, les prévisions étaient sur des niveaux de progression proches des 15%. Le gros des coupes est en passe d'avoir été fait, dès lors cela offrira un socle plus solide en termes de valorisation des indices.

Bourse : que cache la préférence affichées des marchés en faveur des grandes capitalisations

 

Les marchés actions sont-ils survalorisés ?


Nous avions l'habitude de dire que les marchés étaient chers. Nous éprouvons désormais des difficultés à nous prononcer.
De plus, il est rare, voire exceptionnel, que la valorisation de tous les indices converge. Une telle situation nous incite à dire que les Small caps, dans le contexte actuel, sont chères par rapport aux Large caps. La liquidité offerte par les grandes capitalisations peut justifier de les préférer aux Small caps dans un marché en manque de convictions. Ce même manque de conviction et la présence de risques exogènes peut militer en faveur d'un positionnement sur des valeurs liquides, si jamais il était nécessaire de réagir précipitamment. La meilleure liquidité des Large caps fonde probablement leur surperformance et leur prix peut justifier que ce phénomène se poursuive encore quelque temps

Bourse : que cache la préférence affichées des marchés en faveur des grandes capitalisations

 


Quelle posture adopter ?


Tout semble rose, peut-être même un peu trop. En février et en mars, les marchés se sont fait peur et on se rend compte maintenant que le trait a été un peu forcé. Le marché est-il revenu à la raison ? Peut-être ou peut-être que le marché s'est souvenu qu'une élévation mesurée des taux longs n'avait pas entrainé les catastrophes que certains prophétisaient.

Il est certain que les taux vont remonter et à quel moment cela risque de se produire tant aux US qu'en Europe. Actuellement, il semble qu'un plafond de verre ait été adopté par tous afin de se rassurer. Cela justifie que l'on se focalise un peu plus sur la micro-économie qui, elle, est d'excellente facture pour le moment et devrait le demeurer en 2018.

Néanmoins la préférence pour les Large traduit, selon nous, une certaine inquiétude. Le marché privilégie la liquidité afin de prévenir une catastrophe, ce qui reflète un sentiment contradictoire. Un marché qui favorise le « sauve qui peut » potentiel devient à risque. Le maintien de cette nette préférence donnée aux valeurs liquides en mai devra alors conduire les investisseurs à faire preuve d'un extrême vigilance.

Arnaud Riverain - Associé Gérant - GreenSome Finance

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

A court ou long terme, avec plus de 5 100 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 28 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit


SCPI d'entreprise : Une nouvelle façon de préparer son avenir

Investissez dans l’immobilier sans les contraintes de gestion(1) et percevez des revenus locatifs potentiels : 4,44% de taux de rendement moyen en 2016(2) ! Découvrez dès maintenant les SCPI de rendement.

1En contrepartie de frais de gestion
2Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Risque de perte en capital. Source : IEIF – avril 2018


A lire autour du sujet "Bourse : que cache la récente prédilection des investisseurs pour les grandes capitalisations ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+22.8%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 5 100 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 28 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit