1. Bourse & Sicav

Bourse : les petites valeurs (Small caps) à la peine, faut-il se positionner ?

03/10/2018 - 10:28 - Sicavonline (mis à jour le : 10/10/2018 - 18:14)



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Bourse : les petites valeurs (Small caps) à la peine, faut-il se positionner ?

Malmenées les Small caps, la valeur des small caps s'est globalement resserrée. Est ce le moment d’en garnir son portefeuille ou est-il encore trop tôt ?

En septembre, les sujets d'inquiétude n'ont pas manqué : volatilité du billet vert, politique commerciale de Trump, allant dans le sens du protectionnisme et d'une possible guerre commerciale avec la Chine, Brexit hard ou soft, questionnements autour de l'Italie avec la présentation du projet de loi de finances, inquiétudes envers les pays émergents, notamment autour de Turquie et de l'Argentine. In fine tout le monde a été rassuré en fin de mois, surtout du côté des relations entre USA et la Chine avec des augmentations de droits de douane moindres que prévues et l'amorce d'une véritable reprise des discussions.

Il ressort ainsi que pour le moment tout va bien de l'autre côté de l'Atlantique et que chez nous, même si c'est loin d'être tout rose, les fondamentaux demeurent solides. Ces questionnements finalement présents depuis le début de l'année font le jeu des Large Caps et pénalisent les Small caps bien que globalement les fondamentaux soient sains. En effet, bien que l'on puisse se questionner sur le timing de la fin du cycle haussier aux USA, pour le moment les indicateurs tiennent et laissent encore une certaine visibilité sauf si une décision politique vient tout chambouler. C'est cet aspect qui ne joue pas en faveur des Small car leur faible liquidité les fragilise si jamais une annonce amenant à des changements macroéconomiques majeurs intervenait.

Dans un tel cas les investisseurs veulent pouvoir bouger rapidement, ce qui explique que depuis le début de l'année, ils privilégient les grandes valeurs au détriment des plus petites qui, par ailleurs, affichaient un niveau de prix élevé. Sur ce dernier point, tout le monde s'accordait. Aussi, avons-nous pu observer des sanctions lourdes à la moindre déception avec des baisses pouvant atteindre les 10% dans la journée, baisses qui n'ont pas été rattrapées, ou rarement.

En gros, le marché prend ses bénéfices sur une classe d'actifs ayant excessivement bien performée depuis de nombreuses années afin d'éviter de se retrouver coincé. Cela explique la différence de performance et la difficulté des petites valeurs à rebondir. Le marché, pour le moment, ne réinvestit plus sur les Small caps, faute de liquidité suffisante.

Bourse : les petites valeurs (Small caps) à la peine

 

Consensus


Les révisions ont été sévères au cours de ces trois derniers mois : -2,3 points pour le CAC, -7,8 points pour le CAC Small. Ce phénomène est traditionnel surtout après l'annonce des résultats semestriels qui permettent d'affiner les atterrissages.  Il est juste intéressant de noter l'écart entre Small et Large. Ceci est lié comme nous avons l'habitude de le dire à une moindre couverture des Small ce qui rend le jeu des estimations plus dépendant de quelques analystes, voire un. Par ailleurs, nous avons le sentiment que les annonces des Small, sans remettre en question leurs fondamentaux et leurs perspectives de fonds, ont été plus décevantes qu'à l'accoutumée.

Bourse : les petites valeurs (Small caps) à la peine

 

Valorisation 


La baisse des indices ouvre des opportunités notamment sur certaines petites valeurs aujourd'hui à des prix attractifs, ce peut justifier de revenir dessus. Toutefois, la recherche de liquidité risque d'être un frein à court terme.

Bourse : les petites valeurs (Small caps) à la peine

 

Conclusion


Le contexte actuel ne plaide pas pour un retour en force des Small caps, dans le sens où le marché veut pouvoir réagir rapidement. Aussi, le différentiel de performance entre Large et Small devrait perdurer. Néanmoins, si l'environnement global venait à s'apaiser ce sont les Small qui seront à privilégier, car les investisseurs iront chercher le facteur susceptible de leur apporter de la surperformance. En effet, on sait que lorsqu'une vraie tendance de hausse est initiée c'est sur elles qu'il faut compter.

En attendant, si l'on veut jouer les petites valeurs, celles à même de consolider ou de se faire racheter sont à cibler. Il faut aussi essayer de trouver les thèmes à la mode ou en devenir, avec tous les risques que cela induit, car souvent le prix est très loin d'être en rapport avec les fondamentaux.

Arnaud Riverain
Associé Gérant - GreenSome Finance

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



SCPI à crédit : Constituez-vous un patrimoine immobilier avec un faible capital de départ

Les taux d'intérêt sont historiquement bas. Profitez-en pour investir dans l'immobilier et financez une partie de votre crédit grâce aux revenus potentiels de la SCPI1.

1Le souscripteur ne doit pas tenir compte exclusivement des revenus provenant de la SCPI, compte tenu de leur caractère aléatoire, pour faire face à ses obligations de remboursement.


A lire autour du sujet "Bourse : les petites valeurs (Small caps) à la peine, faut-il se positionner ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 24 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit