1. Toutes nos vidéos
  2. Emission K d'espèces
  3. Une assurance-décès, c'est quoi ? [VIDEO]

Une assurance-décès, c'est quoi ? [VIDEO]

28/05/2019 - 15:23 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Souvent confondue avec l’assurance vie, l’assurance décès s’en distingue singulièrement. A quoi sert une assurance décès ?


Souscrire une assurance décès évite d'ajouter à la peine d'une disparition des soucis d'ordre financier, qu'il s'agisse de rembourser un crédit, de couvrir la perte de revenus ou d'autres dépenses pouvant survenir à l'occasion d'un décès. L'assurance-décès pare aux coups durs susceptibles d'affecter la situation financière de sa famille.

L'assuré définit le montant du capital ou de la rente que l'assureur s'engage à verser le moment venu. En échange, le souscripteur règle périodiquement des cotisations. Le coût de l'assurance-décès dépend du montant du capital ou de la rente promis. La cotisation varie également en fonction de l'âge et de l'état de santé de l'assuré. Reste ensuite à désigner un ou plusieurs bénéficiaires de son choix.

L'assurance décès ne couvre pas uniquement le risque « décès ». Elle permet également de couvrir les risques d'invalidité.

Il importe également de ne pas confondre l'assurance décès et l'assurance vie. Dans le cadre de l'assurance décès, les sommes sont versées à fonds perdu.

L'assurance vie est un instrument d'épargne qui permet aussi de transmettre des fonds à des conditions fiscales avantageuses.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.

A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit


A lire autour du sujet "Une assurance-décès, c'est quoi ? [VIDEO]" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 500 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 23 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit