1. Accueil
  2. >
  3. Impôts & fiscalité
  4. >
  5. Impôt sur le revenu
  6. >
  7. FIP Corse : 9.120 euros d'impôt en moins à payer en 2015

FIP Corse : 9.120 euros d'impôt en moins à payer en 2015

12/11/2014 - 10:55 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline



FIP Corse : 9.120 euros d'impôt en moins à payer en 2015

Les fonds d’investissement de proximité (FIP) corses jouissent d’une fiscalité hors du commun. En effet, afin de compenser le risque pris par l’investisseur, l’avantage fiscal atteint 38 % de la somme engagée dans un FIP Corse.

L'Etat encourage les épargnants à prendre part à la croissance des PME corses, non cotées sur des marchés réglementés, en leur accordant un avantage fiscal unique dans l'univers de la défiscalisation lorsqu'elles sont aidées via un FIP Corse.

FIP Corse : un avantage fiscal hors du commun

L'investissement dans les sociétés corses peut être direct ou réalisé par le biais d'un fonds d'investissement de proximité (FIP). Dans le cadre d'un investissement direct, la réduction d'impôt est identique que la société se situe en métropole ou sur l'Ile de Beauté.

En revanche, lorsque l'investissement est réalisé via un FIP, l'avantage fiscal est différent. Le taux de réduction d'un investissement dans un FIP classique atteint 18 % de la somme réellement investie dans des PME éligibles. Par le biais d'un FIP Corse, l'investisseur obtient le double, soit 38 % de son investissement (hors frais d'entrée). L'investissement est toutefois plafonné à 12.000 € pour une personne seule et à 24.000 € pour un couple. La réduction d'impôt sur le revenu peut donc atteindre 4.560 € (personne seule) et 9.120 € (couple).

La réduction d'impôt fait également tourner le compteur du plafonnement des niches fiscales. Par conséquent, elle se heurte au plafond de 10.000 € par an et par foyer fiscal. Concrètement, l'ensemble des avantages fiscaux d'un foyer fiscal ne peut dépasser 10.000 €, exception faite de l'investissement effectué dans des SOFICA. Au-delà de 10.000 € d'avantage fiscal sur une année civile, l'éventuel surplus est définitivement perdu et ne peut être reporté sur les impôts des années suivantes.

FIP Corse : réelle opportunité ou prise de risque inconsidérée ?

Affirmant leur singularité fiscale, les FIP corses, gérés par des professionnels, ont pour vocation d'aider au développement de sociétés implantées sur l'Ile de Beauté et de profiter des éventuels fruits de cette exposition.

En contrepartie de l'avantage fiscal accordé aux souscripteurs, la réglementation impose aux gérants du FIP d'investir au minimum 70 % des sommes qui leur sont confiées dans des PME répondant aux critères fixés par la loi.

FIP Corse 2021 : Souscrivez en ligne

Sous réserve de respecter cette règle, chaque FIP programme sa propre stratégie d'investissement. Par exemple, le FIP Corse Kallisté Capital 7 de Vatel sélectionne les entreprises sur des critères de maturité, de rentabilité et de perspectives de croissance. La partie du FIP Kallisté N°7 non investie en Corse, 30 % des sommes collectées, hors frais d'entrée, sont placés sur des supports diversifiés, à savoir des OPCVM ou FIA monétaires, obligataires, actions et diversifiés ainsi qu'en obligations d'entreprises, billets de trésorerie, certificats de dépôt, bons du Trésor et titres analogues émis dans les pays de la zone Euro.

Le processus de sélection des entreprises composant le FIP Néoveris Corse 2014 s'appuiera « sur une analyse tant qualitative que quantitative des perspectives de performance et de liquidité de l'investissement ». Une attention particulière sera, d'après les gérants, portée sur le projet de la PME et plus particulièrement le potentiel de croissance de son marché, les axes potentiels de création de valeur et la qualité de l'équipe dirigeante et managériale.

Malgré tout le soin apporté par les gestionnaires de FIP à la sélection des entreprises financées, il est impossible de prévoir à l'avance la réussite d'une entreprise, ou encore d'écarter le risque de faillite.
Que l'investissement soit réalisé au travers d'un fonds ou en direct dans des PME, le risque de voir les sommes investies partir en fumée n'est pas totalement exclu. Aucune garantie ne peut-être donnée à l'épargnant, mais il est assuré de mettre à l'abri 38 % de son investissement au travers de la réduction d'impôt. Il faudra toutefois soustraire les frais de gestion annuels oscillant généralement entre 3,50 % à 4 % par an.

Investir dans un FIP, c'est accepter de confier son épargne à des professionnels à la recherche du juste équilibre entre un potentiel de gain et l'encadrement des risques.

L'inévitable prise de risque engendrée par un tel investissement ne doit jamais être minimisée. En contrepartie de la prise de risque, qui répétons-le ne peut être totalement neutralisée, à l'avantage fiscal offert à l'entrée vient se greffer un avantage à la sortie. L'éventuel gain dégagé à la fermeture du FIP, soit après 8 ans à 10 ans d'immobilisation de l'épargne, est exonéré d'impôt sur le revenu, seuls les prélèvements sociaux sont dus.


L'investisseur souhaitant diversifier son patrimoine tout en profitant d'un avantage fiscal hors du commun, doit pour éviter les mauvaises surprises respecter deux principes fondamentaux :
-    Répartir son investissement entre plusieurs FIP et FCPI ;
-    Ne y pas consacrer plus de 10 % de son patrimoine financier.

© Synapses. Les contenus (vidéos, articles) produits par Synapses font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "FIP Corse : 9.120 euros d'impôt en moins à payer en 2015" :




Lettre d'info gratuite
Newsletter Sicavonline
 
Imprimer cet article
Imprimer article Sicavonline
 
Augmenter la taille du texte
Augmenter taille texte Sicavonline
 
Réduire la taille du texte
Reduire taille texte Sicavonline
 
Envoyer cet article
Partage Sicavonline
 
Fil RSS Sicavonline
Flux rss Sicavonline
 
Partager sur Facebook
Facebook Sicavonline
 
Publier sur Twitter
Twitter Sicavonline
 
Suivre @sicavonline
Suivre Sicavonline




Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +


INVESTIR AVEC SICAVONLINE

Souscription sicavonline

SOUSCRIPTION EN LIGNE

Plus besoin de remplir à la main tous les bulletins de souscription grâce à la pré-saisie ! Gagnez en rapidité et en efficacité.

Expert en gestion privée sicavonline

UNE ÉQUIPE EXPÉRIMENTÉE
 ET PASSIONNÉE

Nos experts analysent et sélectionnent des produits de Capital Investissement, SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) 

Contacter Sicavonline

DES PROFESSIONNELS
A VOTRE ECOUTE

Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches du lundi au vendredi :  01 73 60 03 45
(appel gratuit)