1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. Les stratégies d'investissement tendances en 2017 (Lombard Odier IM)

Les stratégies d'investissement tendances en 2017 (Lombard Odier IM)

12/01/2017 - 15:59 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




Les stratégies d'investissement tendances en 2017 (Lombard Odier IM)

Après les remous de 2016, Lombard Odier IM déploie de nouvelles stratégies d’investissement en adéquation avec la conjoncture économique et politique.

Envisageant une amélioration de l'environnement économique, Lombard Odier IM suggère aux investisseurs de revoir leur approche d'investissement afin d'être en capacité de relever les nouveaux défis qui se présentent à eux.

2017 : dans la continuité et l'amélioration


En 2017, Lombard Odier IM anticipe une croissance globale certes lente mais en légère hausse par rapport à 2016. La société de gestion reste néanmoins vigilante « au regard des tensions géopolitiques, des questions politiques et de certains risques économiques toujours présents. »

Les équipes de Lombard Odier IM restent envisage une possible « résurgence du protectionnisme et de ses impacts sur la dynamique du commerce mondial. »

En Europe, la reprise européenne devrait se poursuivre sur un rythme modeste dans la continuité de 2016 ou s'améliorer à la faveur d'adoucissements fiscaux.

De l'autre côté de l'Atlantique aux Etats-Unis, les nouvelles sont rassurantes eu égard aux possibles bénéfices à court terme d'une relance budgétaire promise par Donald Trump.

Lombard Odier IM croit également en la reprise économique des pays émergents. « La stabilité de la Chine est un facteur bien plus déterminant pour la zone que les inquiétudes liées à un éventuel retour à certaines formes de protectionnisme. » affirme la société de gestion.

Allocation d'actifs : les répercussions sur les investissements obligataires


Au vu de ses différents pronostics, Lombard Odier IM voit un certain nombre de défis s'intensifier pour les investisseurs obligataires :
1. Le premier d'entre eux : des taux d'intérêts qui vont très certainement rester bas, ou en territoire négatif, comme en Europe ou au Japon étant donné l'environnement économique et le recours aux politiques monétaires visant à stimuler la croissance ;
2. Deuxièmement, nous anticipons une recrudescence du risque de marché, notamment liée à l'allongement de la duration des portefeuilles. Cet élément a été mis en évidence par la volatilité qui est venue impacter les marchés post-élections américaines ;
3. Troisième défi, et non des moindres, la fragmentation de la liquidité sur les marchés financiers. Cet élément aussi a été mis en exergue après les élections américaines.

Allocation d'actifs : des stratégies pour faire face à ces défis


La société de gestion invite tout d'abord les investisseurs à « se prémunir face à une liquidité fragmentée ». En conséquence de quoi, elle leur conseille de limiter les mouvements en portefeuille au profit d'investissements plus sûrs et de qualité supérieure.

Lombard Odier IM sont convaincus « que les investisseurs auraient tout intérêt à construire des portefeuilles basés sur les fondamentaux de marché, et se concentrant sur la gestion du risque crédit dans le cadre de portefeuilles stables, à faible taux de rotation. »

Les investisseurs doivent également intégrer le risque crédit.

Afin de dénicher du rendement dans un monde de taux d'intérêt faibles à négatifs, Lombard Odier IM invite les investisseurs à augmenter leur exposition au risque crédit via la dette d'entreprise. Toutefois, les investisseurs « devront regarder au-delà du segment Investment Grade le mieux noté où le risque lié à la duration est le plus important. »

A ce titre, « les investisseurs devront descendre dans l'échelle de notations crédit » et se diriger vers le « crédit “crossover” – qui s'étend des émetteurs notés BBB (notation basse de l'univers Investment Grade) à BB (High Yield de qualité supérieure) – offre une amélioration significative des rendements par rapport aux titres Investment Grade, sans pour autant exposer les investisseurs à un risque excessif de défaut, caractéristique du segment High Yield (dette notée B ou en deçà). » leur souffle Lombard Odier IM.

Pour clore le chapitre obligataire, la société de gestion explore des pistes afin de se mettre en quête d'autres sources de liquidité. « Les investisseurs doivent accepter l'idée d'aller explorer de nouvelles stratégies plus à mêmes d'offrir de cette liquidité dans ce nouvel environnement de marchés, à l'instar des stratégies Multi-asset qui combinent tout à la fois des primes de risque traditionnelles et alternatives. » justifie Lombard Odier IM.

Des défis et des opportunités pour les investisseurs actions


Evidemment, la performance sera également à rechercher dans l'univers des actions. La société de gestion favorise la construction d'un portefeuille de qualité grâce à une sélection pointue de titres.

Sont écartées de ce portefeuille, « les entreprises dépendantes de leurs exportations »  pour y préférer « les entreprises aux modèles d'affaires de qualité et dont le cœur d'activité est lié aux tendances domestiques qui façonnent véritablement les économies émergentes. »

Ce point est d'autant plus crucial, explique Lombard Odier IM, alors que les craintes liées à une possible résurgence du protectionnisme se multiplient.
Dans cette perspective, la société de gestion préconise aux investisseurs d'adopter une gestion de forte conviction dans les actions, de s'approprier le nouveau paradigme d'investissement obligataire en repensant leur approche du crédit dans la quête au rendement et de considérer de nouvelles approches permettant de répondre aux besoins en matière de liquidité, comme une gestion Multi-Asset.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



A lire autour du sujet "Les stratégies d'investissement tendances en 2017 (Lombard Odier IM)" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
-

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.

Retrouvez sur Sicavonline

A court ou long terme, avec plus de 4 500 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 21 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 840 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Découvrez les SCPI à crédit