1. Bourse & Sicav
  2. L'économie pour investir
  3. A la revente des parts de SCPI, les gains sont-ils taxés ?

A la revente des parts de SCPI, les gains sont-ils taxés ?

10/07/2018 - 09:33 - Sicavonline



Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline




A la revente des parts de SCPI, les gains sont-ils taxés ?

Tôt ou tard, et pour des raisons diverses et parfois diamétralement opposées, les détenteurs de SCPI souhaitent s’en séparer. La vente de SCPI déclenche-telle une imposition ? Si oui, existe-t-il un moyen d’échapper à cette taxation ?

De plus en plus d'épargnants portent des parts de SCPI. Autant de revendeurs potentiels susceptibles un jour de se séparer de leur investissement.
Se séparer de ses parts de SCPI en échange d'une somme d'argent a, comme on peut légitiment le supposer, des répercussions fiscales. Reste à déterminer le régime de taxation applicable sur les gains obtenus lors de la cession d'une SCPI. Est-ce celui des plus-values immobilières ou celui des plus-values mobilières ?

SCPI : un taux de taxation élevé ...


D'abord, une bonne nouvelle. Aucune taxation ne sera réclamée dès lors que la vente fait apparaître un solde négatif entre le prix de vente et le prix d'acquisition. Du côté des mauvaises nouvelles, .aucune compensation ne pourra être effectuée entre des moins-values et des plus-values immobilières imposables, même si elles sont réalisées la même année.

Quelles sont les conséquences fiscales d'une vente qui au lieu de faire apparaître une perte permet de dégager un gain ?

Le gain, obtenu en soustrayant du prix de vente le prix d'achat et les frais d'acquisition des parts, est imposé à 19 % auxquels viennent s'additionner les prélèvements sociaux au taux de 17,2 %. Une surtaxe de 2 % à 6 % gonfle un peu plus la note lorsque la plus-value nette imposable après abattement excède 50 000 €.

… Mais une base d'imposition réduite dès 6 années de détention


La base d'imposition est réduite par le jeu d'un abattement à condition de détenir les parts de la SCPI pendant au moins 6 ans. L'assiette taxable diminue graduellement au fur et à mesure que s'allonge la durée de détention. La progressivité de l'abattement est cependant moins rapide qu'auparavant.
Depuis 2014, la loi distingue deux types d'abattements. L'un écrase l'assiette soumise à l'impôt sur le revenu au taux de 19 % et l'autre s'applique à la base d'imposition aux prélèvements sociaux.

Entre la 6ème et la 21ème année, l'abattement progressif est de 6 % par année de détention et de 4 % entre la 21ème  année et la 22ème année. La progressivité de l'abattement appliqué à la base d'imposition aux prélèvements sociaux est différente. L'abattement débute à 1,65 % par an entre la 6ème et la 21ème  année, puis il est de 1,6 % la 22ème année puis de 9 % entre la 23ème  année et la 30ème année.

Avec cette progressivité à deux vitesses, le propriétaire de SCPI s'exonère de l'impôt sur le revenu au bout de 22 ans, mais il doit patienter 30 années pour n'être redevable d'aucune taxe.

Pas d'exonération pour les cessions inférieures à 15 000 €


On ne le répétera jamais assez, l'investissement en parts de SCPI n'a de sens que s'il est porté sur le long terme. Pour autant, il n'est pas inenvisageable de se séparer de  parts de SCPI après plusieurs années de détention. Le porteur a toute la latitude pour vendre ses parts s'il le juge opportun et à condition évidemment de trouver preneur. Lorsque cette transaction matérialise un gain, celui-ci est imposé selon des modalités proches de celles relatives à la vente d'un appartement ou d'une maison. Une différence notable entre les deux régimes d'imposition doit néanmoins être signalée. L'exonération applicable aux cessions d'immeubles de moins de 15 000 €, par exemple lors de la vente d'un parking ou d'un garage, n'est malheureusement pas opposable à l'administration sur une cession de parts de SCPI.

© Sicavonline. Les contenus (vidéos, articles) produits par Sicavonline Partenaires font appel à des journalistes professionnels. Ils ne constituent pas des conseils en investissement ou des recommandations personnalisées. Le diffuseur n'a participé ni à l'élaboration de ce contenu ni à la sélection des valeurs/fonds mentionnés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement sur les marchés comporte un risque de perte en capital et aucune garantie de gain ne peut être octroyée.



SCPI d'entreprise : Une nouvelle façon de préparer son avenir

Investissez dans l’immobilier sans les contraintes de gestion(1) et percevez des revenus locatifs potentiels : 4,44% de taux de rendement moyen en 2017(2) ! Découvrez dès maintenant les SCPI de rendement.

1En contrepartie de frais de gestion
2Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Risque de perte en capital. Source : IEIF – avril 2018


A lire autour du sujet "A la revente des parts de SCPI, les gains sont-ils taxés ?" :




Lettre d'info gratuite

 
Imprimer cet article

 
Augmenter la taille du texte

 
Réduire la taille du texte

 
Envoyer cet article

 
Fil RSS Sicavonline

 
Partager sur Facebook

 
Publier sur Twitter

 
Suivre @sicavonline





Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

Articles les plus lus

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour mieux comprendre les stratégies financières et patrimoniales gagnantes, abonnez-vous :
En savoir +

SICAV et FCP les plus vus
 
Perf.
5 ans
+21.0%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur de l'investissement peut varier à la hausse comme à la baisse.


A court ou long terme, avec plus de 4 900 Sicav et FCP disponibles, le compte titres est le support idéal pour développer votre capital.
Jusqu'à
remboursés
A plus de 5 ans, le compte PEA, avec son cadre fiscal avantageux et ses 600 Sicav et FCP est le plus adapté pour épargner.
A plus de 5 ans, investissez dans des PME européennes au travers de 26 Sicav et FCP éligibles au compte PEA PME.
Grâce aux SCPI sélectionnées par Sicavonline, investissez dans l'immobilier à partir de 830 €, préparez vos revenus de demain et réduisez vos impôts. Nouveau : Découvrez les SCPI à crédit